Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Voeux à la presse : Maryse Carrère fait le bilan du Sénat

lundi 1er février 2021 par rédaction

La sénatrice Maryse Carrère a convié la presse pour présenter ses vœux et faire le bilan 2020 de son activité parlementaire. En préambule de la conférence de presse, il a été question de confinement, de vaccination et du port du masque, qui nuit au travail sur le terrain d’un élu qui va au contact de ses concitoyens à travers les fêtes locales, les évènements sportifs et culturels.

Maryse Carrère a annoncé qu’elle avait été nommée Vice-Présidente de la Commission des Lois et de son Groupe RDSE (Rassemblement Démocratique et Social Européen) au Sénat. La Sénatrice est aussi la Présidente du Groupe France Pays Andins et Rapporteur du projet de loi sur la protection des mineurs.

Dans le cadre de ses vœux à la presse Maryse Carrère, a mis en avant le rôle du Sénat et l’objet de ses multiples interventions. « Le Parlement aura pleinement joué en 2020 son rôle au cœur de la gestion de la crise et dans le contrôle du Gouvernement. Durant cette période, j’ai souhaité participer intensément à l’activité du Parlement, et redoubler d’efforts pour défendre mon Territoire et œuvrer pour l’intérêt général. Encore plus dans cette période de grandes difficultés, j’ai veillé à agir au maximum pour que les habitants, les Collectivités, et l’économie de notre Département ne soient pas les oubliés des dispositifs de l’Etat. Pour y parvenir, une seule méthode. Etre sans arrêt sur le terrain, comme à Paris, pour faire entendre la voix de notre Bigorre. »

Au cours de l’année 2020, le Sénat a adopté 56 textes de loi, 24 projets de loi, 4 propositions de loi du Sénat, 14 propositions de loi de l’Assemblée Nationale et 14 conventions.

 La sénatrice des Hautes-Pyrénées a rappelé que depuis son élection en 2017, elle avait déposé ou cosigné, 1505 amendements et cosigné 27 propositions de loi. Elle est intervenue plus de 422 fois dans l’hémicycle et en Commission et a posé 21 questions écrites et 11 questions orales.

La gestion de la crise sanitaire a débouché sur des interventions, des votes et des amendements sur les textes propres à la gestion de la crise. Avec notamment en mars 2020 le projet de loi organique d’urgence pour le premier confinement. Puis en mai 2020, après la déclaration du Premier Ministre, sur la stratégie nationale du Plan de déconfinement, le plan d’urgence sanitaire modifié. En juillet, le projet de loi, pour organiser la sortie de l’état d’urgence sanitaire. En octobre, un nouveau projet de loi, pour proroger l’état d’urgence sanitaire. Un quatrième trimestre chargé avec le projet de loi des Finances Rectificative pour 2020 (PLFR), dont c’était la quatrième version. Suivi du projet de loi des Finances 2021 et du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2021.

Au-delà de la crise sanitaire, le Sénat s’est occupé des élections municipales, avec une ordonnance, présentée en Conseil des Ministres pour définir les délais et les modalités d’installation des 30 139 conseils municipaux élus au premier tour. Puis a présenté un projet de loi pour sécuriser le second tour des élections municipales et communautaires. Enfin un projet de loi organique relatif aux délais d’organisation des élections législatives et sénatoriales.

Enfin, le Sénat a fait une proposition de loi, visant à réformer le régime des catastrophes naturelles, une autre relative à l’accélération et à la simplification de l’action publique (ASAP), une pour renforcer le droit d’indemnisation des victimes d’infractions graves.

Au plan personnel, la sénatrice des Hautes-Pyrénées a participé au « Contrat de Relance du Tourisme Lourdais » et elle est intervenue à plusieurs reprises sur les dispositifs des aides aux saisonniers et à tous les employés intermittents de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration. Au-delà du cas spécifique de Lourdes, les Hautes-Pyrénées, c’est aussi les stations thermales et les stations de ski qui sont durement impactées par la pandémie.

Au-delà de ce travail de groupe, Maryse Carrère a posé plusieurs questions orales, questions écrites et questions écrites au Gouvernement, notamment sur le Plan Hôpital 2020, les Liaisons Aériennes et l’Aménagement du Territoire et le Chômage partiel.

J-J L