Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le sous-préfet Didier Carponcin a rendu visite aux services de la gendarmerie d’Argelès-Gazost, de la police et de l’hôpital de Lourdes avant le couvre-feu

jeudi 31 décembre 2020 par rédaction

Ce jeudi 31 décembre 2020, Didier Carponcin, sous-préfet d’Argelès-Gazost, a rendu visite aux gendarmes de la compagnie d’Argelès-Gazost où il a été accueilli par le capitaine Frédéric Samblas, commandant en second de la compagnie. Il s’est ensuite déplacé au centre hospitalier de Lourdes (service des urgences) puis au commissariat de police de Lourdes.

« C’est un message de solidarité et de soutien que je souhaite porter, aussi bien envers les forces de l’ordre (police et gendarmerie) que les services hospitaliers qui ont été fortement sollicités, nous a-t-il souligné. Nous avons reçu des consignes du ministère de l’Intérieur en nous demandant une très forte implication pour ce soir et le réveillon de la Saint-Sylvestre. Nous serons vigilants à faire respecter à la fois le couvre-feu, l’interdiction de déambuler avec des produits type boissons alcoolisées ou produits stupéfiants et éviter tout débordement dans les quartiers. Bien sûr, il y aura des contrôles. Je ne peux pas vous en dire plus ».

Direction ensuite vers le centre hospitalier de Lourdes et le service des urgences où l’attendait Hervé Gabastou, directeur adjoint, en charge des affaires générales et du groupement hospitalier de territoire, lequel suit notamment le dossier de l’hôpital unique Tarbes-Lourdes qui verra le jour à l’horizon 2028/2029 à Lanne, si les fouilles archéologiques qui doivent durer un mois ne retardent pas le projet. Directeur de garde pour cette semaine pour les hôpitaux de Tarbes et Lourdes, il a présenté au sous-préfet les personnels de garde (deux médecins et des infirmières), lui faisant visiter également quelques-uns de locaux se trouvant à proximité.


Dernière étape au commissariat de police de Lourdes où l’ont accueilli le capitaine Jean-Louis Lami, commandant l’Unité d’Intervention d’Aide et d’Assistance de Proximité et son équipe. Le commissariat de police de Lourdes dispose aujourd’hui de 55 personnels. Mais les policiers n’étaient que 5 sur le pont, hier soir et cette nuit. Dès 20h, ils devaient patrouiller dans Lourdes, effectuant des contrôles environ toutes les heures jusqu’au lendemain 6 h.

G.M.