Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Cyclisme : Pour sa première course, Lydie Chantry, maréchale des logis chef au PSIG de Lourdes, remporte le championnat de France de la gendarmerie chez les féminines !

mercredi 28 octobre 2020 par rédaction

Lydie Chantry est véritablement un phénomène. Officier dans la gendarmerie, depuis le 1er février 2020, elle est, à l’âge de 28 ans, maréchale des logis chef au Peloton de Surveillance et d’Intervention (PSIG) de Lourdes, mais c’est aussi une athlète sportive de haut niveau. Elle a débuté le karaté alors qu’elle n’avait que 5 ans. Une discipline qui lui a permis plus tard d’être sélectionnée en équipe de France de karaté, d’être sacrée plusieurs fois championne de France. « Dans le civil », précise-t-elle. Elle défendait alors les couleurs du Karaté-Club de Condé (59). Elle a suivi la filière sport-études. A 15 ans, elle a rejoint Talence et le pôle espoirs. Ensuite, elle a intégré le pôle France à Chatenay-Malabry (92), conciliant toujours le sport et les études. Elle a choisi la gendarmerie quand est venue l’heure d’orienter sa carrière professionnelle. Avant d’atterrir à Lourdes, elle exerçait au PSIG de Muret (31).

En arrivant dans les Pyrénées, elle allait avoir un coup de cœur pour le vélo. Alain Veper, un collègue du PSIG, découvrant ses capacités dans la course à pied lui suggéra de s’essayer au cyclisme. Elle acheta son premier vélo au début de l’été 2020. Très vite, elle y a pris goût, avalant les kilomètres de sorties, escaladant les difficultés, elle se souvient de la montée du Port de Balès que les coureurs du Tour de France franchiront de nouveau en 2021. Alain Veper et Dédé Bordenave, retraité de la gendarmerie, sympathiquement connu à Lourdes, sont parvenus à la convaincre de s’aligner au championnat de France féminin de la gendarmerie. Avec Michel Castells, gendarme à la brigade de Luz-Saint-Sauveur, ils montèrent l’équipe des Hautes-Pyrénées de la gendarmerie. Dernièrement direction Mouchamps en Vendée où avait lieu le championnat de France. Pour Lydie Chantry, c’était la première course. Ses collègues lui donnèrent quelques conseils, lui suggérant notamment d’être patiente. Six tours de 11 km étaient à accomplir pour les 15 jeunes femmes engagées. Dès le 1er tour, Lydie Chantry se retrouva dans un groupe d’échappées de 4 coureuses. Elle s’aperçut dans une bosse qu’elle la passait mieux que les autres, se rappelant que dans les Pyrénées les difficultés étaient tout autres. Et c’est détachée qu’elle franchissait la ligne d’arrivée sous les applaudissements des autres membres de l’équipe haut-pyrénéenne de la gendarmerie. Des collègues qui se sont eux aussi illustrés puisque Alain Veper s’est classé 11ème en V2, Dédé Bordenave 14ème en V3.

Aujourd’hui, Lydie Chantry est impatiente de tester l’escalade sur les murs de l’espace qui sera réservé à cette discipline dans la future usine des sports qu’abritera à Tarbes, sur le site du quartier de l’Arsenal, le bâtiment 313. En attendant, elle continuera à assouvir ses passions sportives en pratiquant le trail, le ski de randonnée, le VTT. Quand on vous disait que la maréchale des logis chef du PSIG de Lourdes était un phénomène…

G.M