Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Conseil départemental : l’intervention d’Adeline Ayela, conseillère départementale du canton de Lourdes 1 et binôme de José Marthe sur les conséquences du COVID dans la cité mariale

vendredi 9 octobre 2020 par rédaction

L’intervention d’Adeline Ayela, conseillère départementale de Lourdes 1, binôme de José Marthe

Dès le 25 août au cours d’une réunion avec mes collègues et les services de la solidarité, j’ai souhaité attirer l’attention sur les difficultés plus ou moins urgentes des saisonniers lourdais.

Ces difficultés, je ne les ai pas devinées, elles se sont imposées dans mon cadre professionnel et mon cercle amical.

Ce qui ressort à chaque fois c’est l’absence d’interlocuteur, de téléphone qui ne répond quasi pas, de rendez vous lointain, en bref un sentiment d’abandon et d’incapacité à régler leurs problèmes qui de jour en jour s’aggravent.

Vous l’aurez compris, il s’agit de cas individuels et qui nécessitent une attention toute particulière.

Nous avons souhaité avec l’assentiment de Madame BOURDEU de mettre en relation les saisonniers et les ressources solidaires et sociales de notre secteur pour répondre au plus juste et au plus vite avec cohérence et coordination.

Il faut impérativement aider avec nos moyens cette population travailleuse et indispensable au secteur économique lourdais. 80% des saisonniers sont à Lourdes.

Je ne doute pas de la volonté des secteurs SOLIDAIRES et SOCIAUX de notre territoire pour participer à cette entraide.

Anticiper les risques de précarisation reste un objectif de notre département. Pendant le confinement, le RSA a fait un bond de 7% depuis la fin du confinement nous ne cessons de monter en puissance ( plus de 5400).

Nous considérons donc qu’une réflexion urgente sur le sujet des saisonniers est plus que nécessaire au sein de nos instances.

Monsieur le président, mes chers collègues, hier encore les gens se dépatouillaient, ils étaient aux abois mais patients malgré la peur du lendemain.

Aujourd’hui, ils s’organisent, ils attendent bien sûr de l’Etat des réponses concrètes et immédiates.

Mais je vous le dis, après un semblant de résignation, personnellement je commence à palper de la colère. Et quand on n’a plus rien à perdre !!!! Nous sommes inquiets.

Nous ne saurions également terminer notre propos sans évoquer les hôteliers qui subissent de plein fouet la situation sanitaire pour laquelle notre pays doit faire face. Les hôteliers et les saisonniers sont indissociables, les uns ont besoin des autres.

Nous considérons que toutes tentatives de discrédit, comme nous avons pu le lire dans un article paru dans « La Montagne » en date du 02/10/2020 par une personnalité* relève du scandaleux et de l’inconscience pour la pérennité et l’équilibre de notre économie touristique.

*Il s’agit du maire de Lourdes Thierry Lavit pour ses déclarations dans cet hebdomadaire.