Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Covid -19 : situation sanitaire dans les Hautes-Pyrénées (Communiqué Préfet)

mercredi 26 août 2020 par rédaction

Au vu du contexte sanitaire, une réunion présidée par Monsieur Rodrigue FURCY, Préfet des Hautes-Pyrénées s’est tenue le lundi 24 août 2020, au centre opérationnel départemental à la préfecture avec les services concernés par la gestion de la crise sanitaire (ARS, CPAM, centre hospitalier de Bigorre, Ordre des Médecins, SDIS, DASEN, DIRECCTE)

Dans les Hautes-Pyrénées, les indicateurs de pilotage font apparaître les résultats suivants :

  • taux d’incidence (nombre de tests virologiques positifs pour 100 000 habitants sur une semaine) : 30 (contre 35,47 au niveau national).
  • taux de positivité aux tests de dépistage : 2,6% (contre 3,64 % au niveau national).
  • taux d’occupation des lits en réanimation : 8,33 % (contre 7,7 % au niveau national).
  • tests RT-PCR réalisés depuis le 13 mai 2020 : 15 147 (contre 755 342 au niveau national).
  • tests RT-PCR réalisés sur une semaine glissante : 2 580 (contre 2 374 la semaine précédente)

COMMENTAIRE :

« La situation est maîtrisée au niveau des capacités hospitalières mais nous constatons une progression non négligeable de la circulation du virus dans le département. Nous sommes désormais à un taux d’incidence de 30 alors que nous étions à 7,9 au début du mois d’août. Cela témoigne d’une politique de tests active, et c’est une bonne chose, mais cela montre également que le virus circule davantage.

Nous sommes passés en fin de semaine dernière au niveau modéré de vulnérabilité, c’est-à-dire en orange et notre département se situe dans le premier tiers des départements les plus concernés par l’épidémie au niveau national.

Les professionnels qui travaillent au quotidien pour casser les chaînes de contamination, et que je veux remercier, nous parlent d’une circulation du virus assez diffuse, à


l’occasion de rassemblements amicaux ou de repas de famille.

Cela doit nous amener à renforcer notre vigilance, de façon sereine mais résolue. » - Rodrigue Furcy, Préfet des Hautes-Pyrénées.

→ Afin de faire face à la situation de circulation du virus dans le département à l’approche de la rentrée de septembre, plusieurs décisions et orientations ont été décidées à l’occasion de cette réunion :

1. Augmenter les capacités de tests et réduire les délais

COMMENTAIRE :

« Il est important d’aider les laboratoires qui font face à un afflux de demandes. Nous allons donc augmenter la capacité de prélever en activant un centre de dépistage en drive et une capacité supplémentaire d’analyse pour que les résultats soient obtenus plus rapidement. La directrice de l’ARS va engager des discussions avec les professionnels de santé afin que cela soit opérationnel pour la fin de cette semaine.  » - Rodrigue Furcy, Préfet des Hautes-Pyrénées.

A l’heure actuelle 4 laboratoires sur 15 sites dont celui du CH de Bigorre sont en capacité de réaliser hebdomadairement :

  • 4 474 prélèvements par semaine
  • 9 385 analyses par semaine

A compter de la fin de cette semaine, les capacités de prélèvements ainsi que les capacités d’analyse seront augmentées de 5 % (soit 250).

2. Garantir le respect des gestes barrières et du port du masque pour des évènements ou des lieux spécifiques :

COMMENTAIRE :

« Il faut que la réponse soit proportionnée à la situation.

Dans le département, compte tenu du niveau de circulation du virus et de la configuration des villes, il n’apparaît pas nécessaire à ce stade de prendre des mesures de port obligatoire du masque de façon générale, à l’échelle d’une commune.

En revanche, nous devons renforcer la vigilance - et les contrôles - sur le respect du port obligatoire dans les milieux clos et les espaces de rassemblement.

J’ai aussi demandé aux sous-préfets de consulter les maires de leurs arrondissements pour voir avec eux si certains espaces ou lieux de rassemblement nécessitent que nous envisagions une obligation permanente ou temporaire de port du masque. » - Rodrigue Furcy, Préfet des Hautes-Pyrénées.

 


titre documents joints

26 août 2020
info document : PDF
70.3 ko