Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Un conseil municipal plus serein, dominé par les compétences des dames de la minorité mais aussi par l’assurance et l’autoritarisme du nouveau maire de Lourdes

samedi 1er août 2020 par rédaction


Ça change de l’époque bourdeusienne où les conseils municipaux ressemblaient trop souvent à des foires d’empoigne. Cette fois, au contraire, les 3h30 qu’a duré hier la séance publique ont permis de constater que la minorité (ou l’opposition) n’entendait pas faire de la figuration et tomber non plus dans une polémique stérile. Difficile de rivaliser en effet avec l’argumentation de Marie-Christine Assouère et de Marie-Laure Pargala lors de leurs interventions. Au point que même Thierry Lavit, le « boss » comme il aime se qualifier, a proposé d’abord à Sylvain Peretto de venir apporter son éclairage en ce qui concerne la réfection du pont Peyramale dont le dernier projet retenu par la municipalité précédente ne donne pas satisfaction. Tout comme le maire qui ne donne pourtant pas dans la modestie a réitéré ses propositions à l’endroit de Marie-Christine Assouère de rejoindre les services de la mairie où l’attend, si elle veut, un poste de DGS ou de DRH. Mais de cela on en reparlera. Pour notre part, il va falloir trouver le moyen de calculer le nombre de fois où le premier magistrat utilise le « je », le « moi je », le « j’ai ». Il faut lui reconnaître son assurance. A l’écouter, avec lui, aucun doute : Lourdes va se redresser. Acceptons-en l’augure. Et comme il le dit aussi : « S’il échoue, il accepte d’avance d’être « remercié » à son tour par les électeurs ».

Nous reviendrons dans les jours qui viennent sur le contenu de ce conseil car il y a beaucoup de choses à dire et à écouter…

G.M.