Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Echos, Bruits et Chuchotements... (ACTUALISÉ)

samedi 25 juillet 2020 par rédaction

Tensions autour du projet du centre international de VTT


Hier vendredi, a été inaugurée la piste bleue au Pic du Jer, réservée aux Vététistes (LIRE). Cette réalisation de la communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées fait partie des projets « structurants » qui doivent être source de développement économique et d’attractivité. Le Pic du Jer a été choisi car c’est une zone de pratique privilégiée pour les sports extrêmes de haut niveau, avec comme référence la coupe du monde de descente VTT qui amena sur le site en 2017 quelque 40 000 spectateurs. Outre l’aménagement de pistes, le projet comprend entre autres la création d’un centre international d’entraînement, pour lequel l’agglo a déjà procédé à l’acquisition des terrains, situés au pied du Pic du Jer. La municipalité de Josette Bourdeu avait donné son accord. L’arrivée de Thierry Lavit aux commandes de la ville était en passe de faite tout capoter. Le club de Lourdes VTT et son président ont appris que le nouveau maire de Lourdes ne voulait pas entendre parler de ce centre international de VTT. Selon lui, il aurait été préférable de se tourner vers La Coustète où un autre projet serait dans les cartons de la nouvelle municipalité. En apprenant cela, Gérard Trémège est entré en colère. Il était prêt, dit-on, à tout abandonner, sur ce site. Si les discours officiels n’ont rien fait apparaître, il n’en a pas été de même en coulisses. On a pu remarquer, sur notre photo, que les deux élus s’étaient isolés et que la discussion a été apparemment animée. Finalement, Thierry Lavit a mis les pouces, et le centre international de VTT verra bien le jour, ce qui permettra d’organiser à Lourdes des stages pour les meilleurs pilotes mondiaux. Comme quoi, les intérêts de la cité mariale sont pris en compte par l’agglo et que Lourdes n’est pas un arrondissement de Tarbes.

Pontico-Le pistoléro

Il n’est pas dans nos habitudes de nous en prendre à un quidam qui ne représente que lui-même. Si nous dérogeons à la règle c’est tout simplement que le Pontico en question s’est tristement illustré dans les réseaux sociaux durant la campagne aux côtés des whouaouh (Anguera de sa véritable identité) et autre Forniès pour dégommer dans des propos injurieux, sexistes voire diffamatoires les adversaires de Thierry Lavit dont le trio est devenu un serviteur zélé. Il continue d’ailleurs dans leurs dénigrements aujourd’hui encore. Nous en prenons aussi pour notre grade mais peu importe, après 50 ans de professionnalisme, nous sommes blindé. 

Revenons donc à Pontico. Il a beaucoup papillonné lors de l’inauguration de la piste bleue de VTT, hier matin au Pic du Jer. On l’a d’abord vu près de la caisse du funiculaire s’occuper de la montée des invités (à quel titre ?) et se diriger vers le cabiniste en lui disant qu’il avait à bord les élus tarbais “qui ne connaissaient sûrement pas le Pic du Jer”. Il se trouve que nous faisions partie du groupe et que le Pic du Jer on l’a connu alors qu’il n’était pas de ce monde, que nous l’avons monté en marchant, en courant mais cela remonte à loin, et aussi en empruntant le funiculaire. Dans sa superbe tenue blanche d’acteur de la Croisette, rehaussée par ses lunettes noires, il photographiait dans tous les sens, il collait au train du maire et des conseillers municipaux présents. Bref, on ne pouvait pas rater sa prestation. Opérait-il en tant que membre de la task-force de Thierry Lavit, de sa garde rapprochée ? Pour l’heure, on n’a pas la réponse. Gageons qu’on va le revoir dans le public lors de la prochaine séance du conseil municipal.

Rabot sur les subventions

Au fur et à mesure que s’approche le conseil municipal prévu le 30 juillet prochain, l’angoisse gagne les présidents d’associations et des clubs sportifs. Les subventions seront débattues. Il semblerait que l’on s’oriente vers des réductions de l’ordre de 25%. Ce qui est important pour les clubs soumis à des conventions. C’est le cas du FCL XV, du FCL XI, du Basket-Club Lourdais et de l’Union Tarbes Lourdes Pyrénées Basket.

Construction du nouveau pont Peyramale

Le nouveau pont Peyramale est devenu une priorité. Son coût serait estimé à un peu plus de 2 millions d’euros hors taxes. Il faut songer aussi à détruire, dès 2022, l’actuel pont Peyramale. Cela engendrera une dépense qui serait d’environ un demi-million d’euros hors taxes.