Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Echos, Bruits et Chuchotements...

mercredi 15 juillet 2020 par rédaction

Emplois fonctionnels : confirmation

Le vendredi 3 juillet 2020, dans notre rubrique “Bruits et Chuchotements” nous mettions en ligne les portraits des deux employées appelées à constituer le cabinet du nouveau maire de Lourdes. Cette info s’est vite confirmée. Preuve s’il en est que nos sources sont loin d’être taries. Elle sera d’ailleurs officialisée demain soir lors de la séance du conseil municipal. Le secrétariat de Thierry Lavit sera tenu par Sylvie Estanol qui retrouve un poste qu’elle occupait sous la municipalité Artiganave. Marie-Agnès Staricky sera bien la directrice de cabinet et de la communication. Jolie reconversion pour cette (ex ?) macroniste. Son mari nous ayant demandé au téléphone de ne plus citer son nom, que va-ton faire ? Faut-il l’appeler Mme X ? A eux de s’arranger. A moins d’obtenir des excuses…

Quant aux emplois fonctionnels tant décriés du temps de Josette Bourdeu, combien vont-ils coûter aux contribuables ? Seront-ils en baisse ou en hausse ? Parions qu’ils seront aux taquets.

Indemnités : vers un record ?

A l’ordre du jour du conseil municipal qui se tiendra demain jeudi à 19h, figurent les indemnités de fonction des élus. On se souvient que c’est un sujet qui est souvent revenu sur le tapis lors de la mandature de Josette Bourdeu. Son successeur Thierry Lavit a souvent mis l’accent durant la campagne électorale sur la nécessité de faire des économies, étant donné la situation financière de la ville de Lourdes. Selon nos informations, il n’en sera rien.

Tout comme Josette Bourdeu, Thierry Lavit sollicite l’application du taux de 60 % de l’indice brut terminal pour son indemnité (légalement il aurait pu avoir 65 %) plus une double majoration de 15 % et de 25 % pour lui et ses 8 adjoints. Au début de son mandat, Josette Bourdeu avait 9 adjoints puis 8 après la démission de Bruno Vinualès. Thierry Lavit aura 8 adjoints. Il va proposer le taux de 16,80% (contre 21,5% sous Josette Bourdeu, légalement il pouvait aller au maximum de l’indice brut terminal). Et là où on reste sans voix c’est qu’il proposerait 11 conseillers municipaux délégués pour lesquels il serait proposé un taux de 8,20% (contre 10% sous Josette Bourdeu) de l’indice brut terminal. Mais Josette Bourdeu avait moins de conseillers municipaux délégués (6). Si tout se passe comme nous venons de le souligner, la municipalité aura 8 adjoints et 11 conseillers municipaux délégués. Avec le maire, ça fera 20 élus sur 27 de la majorité qui bénéficieront d’indemnités. C’est un record, du jamais vu ! Même si l’on nous rétorquera que l’enveloppe globale ne dépassera pas la précédente. Nous reviendrons sur ce que cela représentera par mois pour chaque élu quand le conseil municipal aura voté la délibération.

21 : C’est le nombre de jours estimé par le nouveau maire de Lourdes pour régler un problème. Au-delà, le cerveau oublie. Nous n’inventons rien. Thierry Lavit l’a déclaré lors du pot offert par les forains présents cette année place Capdevielle pour la fête de la Saint-Pierre. Espérons que 21 ce ne sera pas le nombre d’années nécessaires pour redresser l’économie lourdaise.

Les adeptes du caniveau désavoués

Nous avons reçu une quantité impressionnante de témoignages s’indignant des attaques proférées à l’encontre de notre site, voire de nous-même, provenant d’individus qui se sont tristement illustrés pendant la campagne. Nous y sommes sensibles. Que l’on sache une fois de plus que ces attaques au ras du caniveau ne nous impressionnent pas. Plus ils persistent à gesticuler dans leur fange nauséabonde, plus la fréquentation de Lourdes-Infos.com bat ses records. Attention quand même à ne pas dépasser les limites. Les responsables des groupes Facebook ne sont pas à l’abri d’actions judiciaires.

G.M.