Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

650 000 euros pour des travaux de réhabilitation de l’Ophite

lundi 6 septembre 2010 par rédaction

La conférence de presse sélective du très « démocrate » maire de Lourdes aura duré un peu plus de deux heures avec pour plat principal les travaux qui vont être entrepris au niveau de l’Ophite et ensuite à Lannedarré.

Travaux à l’Ophite
Pendant trois mois, il va y avoir des travaux de réhabilitation de l’Ophite dans le cadre de la gestion urbaine de proximité. Coût de l’opération : 650 000 euros. Cela concernera la réfection des trottoirs, l’assainissement au niveau de la pharmacie, les soubassements de stationnement seront agrandis, les passages surélevés. La signalisation sera renforcée au niveau des passages pour piétons. Itou pour l’éclairage de pré- signalisation des passages piétons. A Lannedarré, il convient enfin de s’occuper d’une cité où l’on constate un certain mal vivre. Il est temps de se bouger. La pression va être mise sur l’Office Public de l’Habitat des Hautes-Pyrénées pour effectuer des travaux.

Travaux de l’été.
Artiganave n’a pas regretté d’avoir causé des embouteillages monstres sur le boulevard Célestin Romain avec un chantier qui a duré une éternité. Il a préféré, contrairement à l’habitude lourdaise, que ces travaux soient entrepris durant l’été, avant la rentrée scolaire. Comme ça, les automobilistes de passage ont pu apprécier le paysage et les commerçants travailler davantage !

Recadrage en vue au sein de l’équipe municipale
Dans la conférence de presse sélective d’Artiganave, sa pigiste préférée a posé une question de toute évidence bien préparée concernant l’équipe de la majorité municipale. Il y a belle lurette qu’on a déjà évoqué les états d’âme de certains élus. Il en a été ainsi lors du dernier mandat sous l’ère Artiganave, comme d’ailleurs sous les municipalités Douste-Blazy. Le « démocrate » Arti se plaît à gouverner en cercle fermé, jamais plus de trois ou quatre équipiers dans sa sphère volontairement restreinte. Depuis deux ans, date de la dernière élection, rien n’a changé par rapport aux mandats précédents. Mais c’est la première fois que le « sécateur » JPA étale publiquement son mécontentement à l’égard de certains « califes ». Il serait prêt, si l’on a bien compris, à prendre des sanctions car certains n’assument pas les missions qui leur avaient été confiées au départ. Il y aurait donc du recadrage dans l’air chez les adjoints. A qui pense-t-il ? Rappelons que les adjoints actuels ont pour noms dans l’ordre hiérarchique :
Sylvain Peretto (Président de la 1ère Commission : Travaux, environnement, eau et assainissement, transports, circulation, stationnement, emploi)
Michel Azot (Président de la 2ème Commission : Finances, politique de la Ville, Contrat Local de Sécurité, logistique événementielle, prévention des risques)
Marguerite Poublanc (Présidente de la 3ème Commission : Etat-Civil, cimetières, élections, étrangers, 3ème âge, débits de boissons, affaires agricoles)
Marie-Henriette Cabanne (Présidente de la 4ème Commission : Affaires sociales, petite enfance)
Jean-Pierre Garuet-Lempirou (Président de la 5ème Commission : Sports)
Michel Rebollo (Président de la 6ème Commission : Urbanisme, habitat)
Pascale Miqueu (Présidente de la 7ème Commission : Tourisme, culture, fêtes et animations)
Monique Estaun (Présidente de la 8ème Commission : Commerce, halles et marchés, occupation commerciale du domaine public)
Julien Poque (Président de la 9ème Commission : Personnel, contentieux, assurances, domaine privé)

Passage à niveau
Visiblement, le maire n’a pas été choqué que Jean Glavany vienne marcher sur ses plates-bandes en intervenant auprès de Dominique Bussereau, le ministre des Transports, suite à la sollicitation de l’association des riverains et des usagers des rue et route de Pau. Et l’amour-propre bon sang ?

Reconstruction de la caserne des sapeurs-pompiers
Ce n’est pas encore pour demain. Faute de financements et de terrains. La caserne de Tarbes sera prioritaire. En attendant, l’OPH va être sollicité pour tenter d’améliorer le confort des logements des sapeurs-pompiers.

Centenaire du FC Lourdais
La ville ne va pas financer le centenaire du club. Est-ce l’annonce qu’a prévue de faire le maire aux membres du comité d’organisation qui sont invités à venir le rencontrer le 15 septembre prochain ?