Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Municipales : la dernière conférence de presse de la liste URPL menée par Sylvain Peretto

mardi 23 juin 2020 par rédaction


Hier soir, Sylvain Peretto, chef de file de la liste Unis et Rassemblés pour Lourdes (URPL), a tenu sa dernière conférence de presse en présence d’une grande partie de sa liste. En préambule, avant que la question ne lui soit posée, il a tenu à répondre à l’attaque de son opposant Thierry Lavit dans son point-presse de vendredi dernier. Pour cela, il a fait appel à Gérard Larroze, ancien bâtonnier du barreau de Tarbes, qui figure sur sa liste. Après son intervention, il a passé la parole à Julien Poque, à Bruno Vinualès, à Marie-Laure Pargala et à Marie-Christine Assouère. Des questions-réponses ont terminé cette très longue conférence de presse. On pourra voir l’ensemble de ces vidéos dans la journée, comme nous l’avons fait pour la dernière conférence de presse de Thierry Lavit.

Intervention de Sylvain Peretto

Le redressement économique et le plan d’action pour une nouvelle attractivité

Nous voici arrivés à la dernière des conférences qui sont venues alimenter notre projet « flash ».

Ce projet est le reflet d’une nouvelle façon d’aborder les grands sujets d’une société en pleine mutation.

Tirer les leçons de la crise, c’est prendre en compte des exigences plus grandes en terme de santé, de solidarité, encore plus d’attention envers notre environnement naturel et la nécessité absolue de déclencher un choc d’attractivité pour relancer notre économie.

Pour ce faire, nous avons beaucoup travaillé la méthode comme un nouveau « logiciel métier » :

Simplifier le discours et les procédures, être précis dans les actions, être plus rapide dans l’exécution des taches.

C’est ce que ce projet a pour ambition de décrire très simplement : des actions pour soutenir les lourdaises et les lourdais et des projets pour relancer l’attractivité et protéger nos emplois.

Il porte aussi en lui le message de Lourdes : accueillir, recevoir, écouter, aider, une ville généreuse qui rayonne depuis 162 ans dans le monde entier.

Nous avons le devoir d’être digne de cette ville au destin si singulier.

Cet enjeu est notre moteur et notre ligne de conduite et nous ne devons pas nous laisser entrainer dans les bas-fonds des manœuvres et manipulations visant à brouiller les esprits.

Dans cette dernière ligne droite les attaques à notre encontre sont plus fortes et je n’ai de cesse de répéter : on ne gagne rien en dénigrant et en critiquant.

Mon univers c’est le dialogue, mon souhait le plus cher :la réconciliation.

Toutefois je ne saurai rester silencieux devant les dernières interventions de M Lavit et pour plus de clarté je vais céder la parole à maitre Larroze pour apporter les précisions qui relèvent du droit

Le commentaire de Maitre Larroze sur "l’affaire” de la clé USB

Lors de son point presse de vendredi, M. LAVIT s’est plaint de propos injurieux à son encontre.

Il s’avère que ces propos ont été tenus dans le cadre d’une conversation électronique à caractère exclusivement privé entre deux personnes amies sur une messagerie accessible par mot de passe et sans aucun caractère public.

Il y a donc eu captation de l’information par violation du secret des correspondances. C’est une infraction sanctionnée par l’article 226-15 du code pénal.

En conclusion, les conversations entre deux personnes sont des échanges privés dont le contenu est secret, secret protégé par la loi.

En conséquence, le fait d’invoquer des propos lus ou entendus grâce à un piratage exposerait son auteur à des poursuites.

Merci cher Gérard. On peut tout extraire de son contexte et attribuer n’importe quoi à n’importe qui mais ça ne sert absolument pas la démocratie. Je crois au discernement et au bon sens des lourdaises et des lourdais. Je m’en remets à eux en toute confiance.

On peut bien dire a tout le monde que ma voiture grise est bleue, on peut le répéter 100 fois, 1000 fois, elle restera toujours grise ! et chacun peut venir le vérifier.

On peut dire ce que l’on veut sur la philosophie, les objectifs et le contenu de notre projet mais chacun peut vérifier que nous avons lancé la démarche le 28 juin 2018 lors d’une conférence de presse au cours de laquelle les grandes orientations étaient présentées à tous ; ça c’est un fait qui ne saurait être contesté.

Je ne porterai aucun jugement sur M. Lavit ni sur les personnes qui l’accompagnent et le soutiennent.

J’ai à cœur de défendre mon point de vue et je respecte le sien. Je ne critique ni son projet ni les gens qui le portent et je suis persuadé que bien sûr il en fait de même.

Toutefois, pour qu’il n’y ait pas d’autres malentendus, je précise au passage que je n’ai ni l’intention ni le pouvoir de détruire la tour de l’Ophite, que le pont Peyramale sera reconstruit contre le pont actuel, que ce qui a été fait et bien fait par la municipalité actuelle ne sera pas remis en cause, que le sens de circulation ne sera pas modifié durant la période des travaux du pont.

En outre je persiste à dire que je ne siègerai pas à l’agglomération TARBES LOURDES Pyrénées car je ne souhaite pas tout faire, et que j’ai autour de moi des compétences pour remplir ces missions.

Cela vous l’avez compris : pour nous la mission est plus importante que le siège.

Je ne veux pas être happé par un agenda qui confisquerait mon besoin d’être proche et à l’écoute de mes concitoyens au quotidien.

Enfin je voudrais vous dire que cette campagne express avec une équipe enrichie est pour moi un moment d’une rare intensité et d’une grande joie.

J’ai reçu hier des messages d’encouragements et de soutien de tous les membres de mon équipe. J’en suis ému et touché. Je veux réussir, pour eux, pour toutes les lourdaises et les lourdais.

Ce temps de reconstruction des relations humaines avec nos concitoyens, après un éloignement imposé, est aussi précieux et montre la force des solidarités dans la difficulté.

Je voudrais enfin dire combien je suis touché de la confiance qui m’est témoigné chaque jour et qui me donne une force exceptionnelle pour porter ce projet pour Lourdes et dire aux lourdaises et aux lourdais que je ferai tout pour ne pas les décevoir.

Intervention de Julien POQUE

Merci Sylvain de me céder la parole.

Mesdames et messieurs, la crise sans précédent que nous traversons met en exergue plus que jamais la responsabilité majeure que l’équipe élue le 28 juin prochain devra assumer.

Face à ce défi, notre équipe par ses compétences et son expérience saura se mobiliser pour accompagner tous les acteurs locaux et pour les aider à traverser cette période plus que compliquée.

Vous aurez saisi au travers de nos différentes conférences de presse que notre démarche repose sur une véritable volonté de faire bouger les lignes en terme d’organisation stratégique.

Pour ce faire, et toujours dans l’optique de redonner à la fois de la sérénité dans les prises de décision et de l’efficience dans le déploiement de nos projets, nous créerons un conseil de développement stratégique qui sera le fer de lance de notre force de frappe en terme de développement économique et de relance de l’activité.

En effet, cette organisation que nous voulons tripartite, rassemblera la Ville de Lourdes, les Sanctuaires et les socioprofessionnels.

La situation dans laquelle nous nous trouvons fait apparaître comme une évidence un besoin de transversalité.

Les recommandations de ce conseil stratégique auront un impact sur un large ensemble de sujets du développement économique jusqu’aux modes opérationnels de la collectivité.

L’ambition qui nous anime et qui habite tous les membres de notre liste se traduira par un véritable nouveau mode de fonctionnement.

Si nous sommes élus, la réalisation de notre projet constituera le fil conducteur du mandat ; et le conseil stratégique sera un des moyens pour y aboutir.

Nous réfléchirons, nous consulterons, nous déciderons et nous agirons en mode projet.

Il faut en finir avec des prises de décisions qui, si elles peuvent être cohérentes, sont peu souvent coordonnées entre les forces vives de notre cité.

Mettre autour de la table les Sanctuaires, les socio-professionnels et la Ville de Lourdes peut paraître évident mais ne relève pas toujours d’un automatisme.

Le désir profond qui anime Sylvain Peretto et nous tous les membres de son équipe, est de se munir d’un organe fort et puissant toujours dans la ligne de notre pacte de solidarité.

Le modèle que l’on souhaite créer relève à la fois de la stratégie et de l’opérationnel.

Si je ne devais prendre qu’un exemple certes anodin mais pourtant révélateur, je citerais l’organisation des grands événements qui animent la saison lourdaise. La Ville doit être en capacité même si elle n’est pas l’entité qui est à l’origine d’un grand pèlerinage, d’être opérationnelle et par exemple doit ne pas lancer de travaux de voirie dans la zone des Sanctuaires pendant un rassemblement comme le Rosaire.

Nous donnerons donc du sens à une véritable coopération qui n’aura qu’un seul but : accompagner le développement de Lourdes et servir le projet que les Lourdaises et les Lourdais auront choisi.

Pour ce faire, le conseil stratégique pilotera l’Agence de Promotion et de Développement ; cette agence qui sera une Association Loi 1901 ne servira qu’une cause : amener des visiteurs à Lourdes. Cette Agence ne se substituera pas à l’Office de Tourisme qui nous est cher à tous. L’Office aura des compétences revisitées avec bien sûr toujours l’information et la communication comme colonne vertébrale. Nous lui confierons la mission des animations car il nous semble judicieux que l’entité qui pilote la communication de la Ville de Lourdes soit aussi à l’origine de ce qui l’anime.

Ainsi, à côte de cet Office de Tourisme plus que renforcé, l’Agence de Promotion et de Développement dont le Président ne sera pas un élu aura pour responsabilité de porter le message de Lourdes et l’image de Lourdes auprès de nos potentiels visiteurs. Les socio-professionnels qui seront bien évidemment impliqués apporteront une contribution que seule une collectivité territoriale ne pourrait porter.

La démarche que nous avons développée tout au long de cette campagne n’a fait que nourrir la forte ambition que nous avons pour notre ville et il nous a paru évident qu’un tel organisme tel que cette Agence avait toute sa place dans notre politique de promotion, outil indispensable au redressement économique auquel nous sommes tous attachés.

Lourdes doit se réveiller, Lourdes doit rester éveillée tout au long de l’année. Nous devons redonner des couleurs à notre Ville et pour cela je peux vous assurer que notre équipe animée par le respect et le sens de l’humain sera à la hauteur des nombreux défis que nous trouverons sur notre chemin.

La parole de notre équipe et de notre tête de liste Sylvain Peretto a du sens bien au-delà des palabres que nous pouvons entendre ci et là dans cet entre-deux tours unique et de l’impulsivité palpable de certains.

Intervention de Bruno Vinualès

1-LA SITUATION :

Les inondations d’octobre 2012 et de juin 2013, les crises successives des gilets jaunes et maintenant la crise du coronavirus ont impacté l’économie touristique à un tel point que jamais Lourdes en 150 ans ne s’est retrouvée dans une situation aussi critique. Même si les grilles du Sanctuaire se sont rouvertes, les rideaux métalliques des hôtels et des commerces sont restés fermés. Les entreprises saisonnières sont confrontées à une saison blanche, à une pénurie de ressources de plus d’un an et demi fragilisant tout notre bassin de vie.

Une telle conjoncture n’autorise plus les beaux discours de campagne et encore moins les promesses électoralistes. Accepterions-nous de nous faire soigner du Covid-19 par des personnes sans qualifications ni diplômes, nous promettant de nous remettre sur pied en claquant des doigts, ou plutôt par des experts médecins et des spécialistes en épidémiologie ?

Les aides de l’Etat et des banques n’ont fait que rallonger la mèche de la bombe à retordement, il ne suffit pas de reporter les charges et les taxes qui finiront par ensevelir nos entreprises sinon aujourd’hui, alors dans un an. Nous devons nous faire entendre, expliquer notre situation qui est la plus dramatique de tout le pays. Il nous faut obtenir des aides financières de l’Etat, de l’Europe, mais aussi le soutien des banquiers et des assurances ainsi que l’annulation pure et simple des charges et taxes pour espérer survivre

Seul un pacte de solidarité réunissant les meilleures volontés avec les compétences de chefs d’entreprises, d’avocats, de techniciens territoriaux, de professions libérales et l’envie de toutes générations confondues, assurera la construction d’un plan de relance. Et ce plan en voici quelques mesures :

2-LES MOYENS : le projet que nous avons élaboré porte à la fois ce besoin de reconstruction sociale sans délai et les ingrédients d’une attractivité moteur de relance.

Parmi les outils principaux l’agence de promotion et de développement jouera un rôle déterminant.

Nous devons moderniser notre image et améliorer notre visibilité à l’échelle de la planète, à l’aide des outils numériques et des réseaux sociaux. Dès notre élection, nous mettrons en place de nouveaux produits et de nouveaux circuits ainsi qu’un plan de communication pour sensibiliser les marchés de proximité. S’en suivront de nouvelles stratégies pour booster les clientèles nationales, européennes et internationales tout en travaillant sur l’augmentation des durées de séjour.

Véritable bras armé du développement, l’agence en synergie avec le conseil de développement stratégique dont Julien vient de parler développera la promotion, la fréquentation et la force économique de notre destination pour faire de Lourdes une capitale internationale, œuvrer pour l’allongement de la saison et l’émergence de nouveaux pèlerinages et permettre au monde entier de vivre Lourdes tout ou long de l’année, en favorisant l’emploi à l’ornée.

Il s’agit de rendre l’intersaison attractive grâce à de nouvelles célébrations et des évènements innovants. Cette augmentation d’activité permettra de développer les CDI, qui engendreront du pouvoir d’achat pour faire prospérer les commerces de proximité et les filières locales.

Aux côtés de Sylvain qui va, si nous sommes élus, porter en sa qualité de maire la responsabilité du redressement, je veux être « un maillon agissant » et mettre mes expériences professionnelles et politiques au service de ce projet.

La première de mes préoccupations sera celle des moyens et je m’attacherai à mobiliser tout mon réseau de contacts et de relations pour défendre Lourdes dans toutes les instances.

J’ai déjà agi pendant le confinement pour intervenir en urgence auprès des instances européennes en écrivant à M. Breton. Et j’ai ici sa réponse. (pdf)

Lourdes a besoin d’idées nouvelles pour revisiter son modèle en gardant son identité, son message.

Avec cette équipe, l’imagination est à l’honneur : nous sommes en mesure de changer la donne :

- des ambassadeurs pour Lourdes,

- le passeport du pèlerin pour promouvoir et découvrir les villes sanctuaires du monde.

- l’accélérateur de start-ups touristiques pour créer de nouveaux emplois.

Des actions significatives et aussi des équipements cristallisants tels que le centre de congrès et le palais des réconciliations pour favoriser une économie induite, un euro investi pour Lourdes doit rapporter 10 euros à l’économie locale.

Il s’agit ainsi d’utiliser la technique par ruissellement pour soutenir les filières courtes et accroître le développement de notre potentiel touristique qu’il soit sportif, fluvial, chasse & pêche, expérience jacquaire, itinérance, nature, social et solidaire ou encore slow, il s’agit de devenir acteur de notre destin en rentabilisant toutes les activités qu’offre notre territoire, y compris l’agritourisme.

Nous devrons aussi poursuivre notre effort sur le Transport : Par la création de nouvelles lignes aériennes internationales tout comme de nouvelles lignes ferroviaires européennes, tout en œuvrant pour la réhabilitation des trains couchettes. C’est un enjeu que je poursuis depuis des années et nous avons déjà obtenu de bons résultats.

3- NOTRE ENGAGEMENT :

Avec Sylvain, Stéphanie, Anjelika, Marie-Christine, Marie-Laure, Denis, Julien et l’ensemble de notre liste, il nous est apparu telle une évidence d’unir et de rassembler nos compétences pour remporter ce défi qui nous attend. Notre force réside dons notre expérience et dans l’immédiateté de la mise en oeuvre de nos capacités. Quand pour d’autres il faudra de nombreux mois pour ne pas dire des années, à intégrer le fonctionnement de la mairie, les différents dossiers et à être opérationnel, nous sommes déjà dans la mise en oeuvre des solutions de façon rapide et efficace.

A l’heure où Lourdes est dans un coma artificiel, il est intolérable d’entendre des promesses de campagne pour favoriser l’un ou privilégier l’autre. Doit-on rappeler que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et qu’une fois l’élection passée, la situation économique désastreuse sera l’excuse parfaite pour ne pas les tenir ? Il suffit de ces méthodes politiciennes terriblement efficaces pour le candidat mais si destructrices pour le bien de tous. Lourdes n’a plus les moyens ! Il est indigne de vendre la mairie pour acheter le fauteuil de Maire au détriment des Lourdaises et des Lourdais. Maintenant plus que jamais, il faut savoir s’investir pour l’intérêt général et mettre ses capacités au service des plus faibles. C’est par l’implication de tous que nous pourrons relancer Lourdes. C’est notre accord, nous ne laisserons personne de côté !

Les mauvais choix ne sont plus autorisés. Cette élection implique nos emplois, nos entreprises, la vie de tous nos concitoyens la survie de notre bassin de vie.

Ce n’est qu’unis et rassemblés que nous parviendrons à relever ce challenge. le plus périlleux de notre histoire. Jamais le danger menaçant Lourdes n’a été aussi grand. Heureusement nous sommes déterminés et jamais notre engagement pour sauver Lourdes n’a été aussi fort ! Nous sommes prêts et investis pour donner à Lourdes un nouveau souffle, un nouvel élan ! Nous vous l’assurons, vous pouvez compter sur nous !!!

Intervention de Marie-Laure Pargala

Merci Sylvain.

Mesdames, Messieurs, après les exposés de mes chers colistiers et de notre chef d’équipe, je vais en binôme avec Marie-Christine Assouère développer les modalités innovantes et modernes de l’organisation de la gestion communale.

La méthode créative et collaborative que nous souhaitons mettre en place si nous sommes élus, passera par l’instauration d’une politique publique transversale de l’innovation pour exploiter trois leviers :

  1. OPTIMISER nos ressources locales,
  2. OPTIMISER nos dépenses locales, 
  3. DEMOCRATISER la gestion locale.

Marie-Christine vous présentera tout à l’heure les deux premiers leviers et dès à présent je vous présente le troisième levier « démocratiser notre vie locale ».

Notre expérience professionnelle et notre connaissance des collectivités territoriales nous permettra d’être opérationnelles dès le premier jour du mandat car nous avons intégré les mécanismes et rouages de la fonction publique.

Pour ce faire et afin de porter efficacement notre projet, nous aurons à cœur de mettre en place une organisation opérationnelle de la gestion locale.

Pour cela, il faut d’une part  :

1/ RESPECTER ET ACCOMPAGNER LE PERSONNEL MUNICIPAL grâce à un MANAGEMENT PARTICIPATIF

  1. Elaborer et appliquer une réforme sur la QUALITE et le BIEN-ETRE au travail,
  2. MOTIVER des agents par une politique de VALORISATION INCITATIVE et JUSTE,
  3. FIXER des décisions et des objectifs CLAIRS, STABLES, ATTEIGNABLES pour garantir une autonomie au travail et une équipe CONSOLIDEE et REACTIVE,
  4. Mettre à disposition du personnel des MOYENS afin qu’ils puissent travailler en toute SECURITE,
  5. Réunir régulièrement le Comité Social (nouvelle instance de DIALOGUE et de CONCERTATION qui fusionne le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail et le Comité technique),
  6. Instaurer une organisation de travail qui privilégie la DECISION PARTAGEE, la MOTIVATION et la CONSIDERATION.

Nous voulons que la population soit FIERE de son personnel municipal, de la QUALITE du service public et que les agents retrouvent du PLAISIR, de l’ALLANT, de la COHESION et de la FIERTE au quotidien.

Bien évidemment, cela passe obligatoirement par une organisation efficiente des services à mettre en place.

Vous l’avez bien compris, nous préfèrerons la gestion municipale en « bon père de famille » à l’image de notre chef de file à une gestion verticale que certains pourraient déployer. La SERENITE passe par là.

Il est grand temps de CHANGER DE LOGICIEL, de METHODE, d’être à l’écoute des AGENTS de la collectivité et des ADMINISTRES.

 Bien exécuter ses missions, c’est aussi :

2/ REPONDRE AUX ATTENTES ET AUX BESOINS DES HABITANTS, LES ASSOCIATIONS, LES FORCES VIVES, GRACE A LA CONCEPTION CREATIVE (design thinking)

C’est :

  1. S’ADAPTER aux besoins des bénéficiaires des services publics, définir le problème, élaborer des solutions puis vérifier,
  2. Avoir un CONTRAT de démarche participative afin d’être REALISTE dans nos ambitions pour la ville,
  3. Privilégier la TRANSVERSALITE et la COLLABORATION avec des relations ELUS/ADMINISTRATION-HABITANTS,
  4. Etre en ADEQUATION avec les attentes des SOCIO-PROFESSIONNELS,
  5. ASSURER une réelle proximité par la présence quotidienne de Sylvain et des élus dans les rues,
  6. ETRE des élus capables et crédibles de faire de Lourdes une ville APAISEE
  7. Pour REUSSIR VITE, il faut passer une commande claire et avoir une chaine de décision simplifiée, compréhensible par TOUS,
  8. Un projet politique immédiatement décliné en projet d’administration, lui-même divisé en projets de services et enfin découpé en fiches de postes : CHACUN SAIT CE QU’IL A A FAIRE et POURQUOI IL LE FAIT car il participe au projet COLLECTIF,
  9. Enfin, nous mettrons en place une EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE aux compétences polyvalentes pour répondre aux BESOINS quotidiens de nos concitoyens : LA BRIGADE D’INTERVENTION RAPIDE.

Avant de laisser la parole à Marie-Christine, je tenais à redire que l’HUMAIN est au CŒUR de notre PROJET et que toutes les décisions publiques n’ont de SENS que si elles sont pleines de BON SENS.

Intervention de Marie-Christine Assouère

GERER DIGNEMENT ET EFFICACEMENT EXIGE NECESSAIREMENT DE S’ADAPTER !

Pour gérer dignement et efficacement une commune aussi importante que la ville de Lourdes et préserver ses intérêts au sein de la Communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées, la volonté est fondamentale mais la CAPACITE À S’ADAPTER s’avère encore plus indispensable !

Avec Sylvain PERETTO, notre tête de liste, architecte, nos co-listiers reconnus dans le domaine médical et social, nos co-listiers responsables d’associations à Lourdes, nos chefs d’entreprises florissantes, nos cadres du secteur bancaire et de la fonction publique territoriale et nos juristes, notre équipe maîtrise le savoir nécessaire pour s’adapter à la situation sociale et économique post covid-19.

Par ses compétences et ses expériences sociales, économiques et juridiques, notre équipe possède aussi le savoir-faire nécessaire pour s’adapter à la situation sociale et économique post covid-19.

Par le sens des responsabilités dont elle fait preuve depuis le début de cette campagne électorale, notre équipe cultive le savoir-être nécessaire pour gérer dignement et efficacement notre cité.

L’optimisation des ressources et des dépenses de Lourdes exige de connaître les finances locales – pas celles d’hier, pas celles d’avant-hier – NON ! il est indispensable de connaître les finances locales d’aujourd’hui et de demain.

Grâce à notre équipe expérimentée et soudée, nous avons la volonté mais aussi la capacité de réussir.

Les règles de droit évoluent sans cesse et l’épidémie du covid-19 a profondément changé la donne. Des opportunités nouvelles existent et nous les saisirons.

Concrètement, notre équipe est réellement en capacité d’optimiser les ressources et les dépenses de Lourdes et je vous le démontre immédiatement :

D’un côté, nous sommes en capacité d’optimiser nos ressources :

Premièrement, nous allons créer la marque territoriale « Lourdes ».

Cette marque territoriale générera de nouvelles ressources pérennes et dynamiques. Ces ressources découleront de la promotion économique, du développement d’une offre touristique culturelle, sportive et de bien-être avec la porte des Pyrénées mais aussi de la labellisation des produits locaux et des filières agricoles, forêts/bois, laine etc.

Deuxièmement, nous avons la capacité de mieux exploiter nos ressources internes.

Nous obtiendrons rapidement grâce au plan d’urgence de l’État la compensation de la perte de nos recettes fiscales et domaniales consécutive au confinement. Nous récupérerons ainsi le produit de la taxe de séjour attendu pour l’année 2020 ce qui nous permettra d’activer rapidement l’agence de promotion, bras armé du développement et de la promotion.

Nous valoriserons également notre patrimoine public et privé pour récolter des recettes liées aux activités culturelles, sportives et numériques.

Nous utiliserons l’offre d’ingénierie de l’Agence de cohésion des territoires et nous négocierons un pacte de cohésion territorial.

Troisièmement, nous avons la capacité de mieux exploiter nos ressources externes.

Nous obtiendrons toutes les aides possibles de la Communauté d’Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées, de la Région Occitanie, de l’État et de l’Union européenne grâce à la connaissance des rouages administratifs, à l’expertise juridique et économique de notre équipe et aux réseaux que nous sommes en capacité de mobiliser. C’est dans ce cadre que nous avons choisi de créer une délégation d’élus en charge des relations avec les institutions pour défendre et porter les dossiers de financement.

Pour relancer en urgence l’économie locale, nous solliciterons le versement anticipé des avances de fiscalité et une avance des dotations de la politique de la ville et de soutien à l’investissement local.

De plus, afin de bénéficier d’une hausse de la dotation de soutien à l’investissement local, nous réaliserons en priorité nos actions en faveur de la santé et de la transition énergétique.

Nous solliciterons aussi des acomptes exceptionnels du fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée.

Pour soulager les contribuables locaux, nous mobiliserons également les acteurs privés (Consortium/Financements participatifs).

D’un autre côté, nous sommes en capacité d’optimiser nos dépenses :

Premièrement, nous avons la capacité de mieux maîtriser nos dépenses locales.

Pour diminuer les intérêts de la dette, nous la renégocierons en valorisant notre patrimoine public et privé.

Pour opérer des économies d’échelle, nous planifierons nos besoins sur le moyen et le long terme et nous proposerons des mutualisations avec la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (CATLP), le Syndicat Intercommunal Multi-Accueils Jeunesse et Écoles (SIMAJE) et le Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves (PLVG).

Pour lisser nos dépenses de rénovation et de mise aux normes des infrastructures et donner au personnel les équipements pour travailler en toute sécurité, nous utiliserons les dotations d’amortissement.

Et nous serons en capacité de justifier auprès de l’État d’un déficit « exceptionnel » pour opérer tous ces investissements d’avenir.

Deuxièmement, nous avons la capacité de relancer notre économie locale et celle du pays de Lourdes :

Nous conserverons la taxe de séjour à Lourdes et nous consacrerons le produit de la taxe de séjour à la promotion et au développement touristique de Lourdes.

Notre devise c’est de « penser global pour agir local ».

Nous soutiendrons notre économie locale en accordant aux entreprises une garantie d’emprunt, un cautionnement ou une aide à l’immobilier. Grâce à nos réseaux, nous mobiliserons aussi les assureurs et les banques.

Nous serons exemplaires en payant aux échéances convenues tous nos fournisseurs afin qu’ils disposent de la trésorerie nécessaire pour faire face à la dégradation de leurs bénéfices.

Je terminerai par l’autre priorité qui nous tient particulièrement à cœur : la solidarité avec les plus vulnérables.

L’Humain étant au cœur de notre projet, initié par Sylvain PERETTO depuis 2018, nous aiderons chaque jour les familles lourdaises et nos aînés confrontés à des difficultés pour honorer certaines factures ou les services d’aide à la personne.

Avec votre confiance, nous gérerons humainement et efficacement notre cité.

Vous pourrez immédiatement compter sur NOUS.

Lourdes le mérite. Lourdes l’exige.

Questions-Réponses

En marge de la conférence de presse où des questions ont été posées (on le verra sur les vidéos à venir, nous avons posé les deux questions suivantes à Sylvain Peretto ;

Certains disent que cet assemblage de plusieurs listes est fragile et le nom de Bruno Vinuales revient souvent. Pouvez-vous nous éclairer sur ce point ?

S.P. : Le principe d’une équipe c’est de s’entendre sur la stratégie, sur la méthode et sur le rôle de chacun c’est exactement ce que nous avons fait.

Je voudrais dire deux choses sur ce sujet :

La première c’est qu’il est temps de se refaire confiance et ne pas juger a priori qui que ce soit. Je connais bien Bruno et j’ai confiance en lui

La seconde c’est qu’à partir du moment où une personne fait partie de mon groupe, si on la met en cause c’est moi qu’on met en cause. Quand on est ensemble on travaille ensemble, on se soutient quand c’est dur et on partage aussi les bons moments. C’est valable pour tous les membres de mon équipe. La cohésion et la solidarité ne sont pas de vains mots.

 

Il se dit également que si vous êtes élus ce sera Gérard TREMEGE qui pilotera à distance… 

S.P. : Oui j’ai entendu cette ineptie, on disait aussi en 2014 que si Josette Bourdeu était élue ce serait le conseil départemental qui commanderait à Lourdes, vous voyez bien que ça n’a pas été le cas.

L’organisation territoriale obéit à des règles, on ne peut pas faire n’importe quoi.

Et donc il ne faut pas dire n’importe quoi non plus !

G.M.


titre documents joints

23 juin 2020
info document : PDF
3.1 Mo

22 juin 2020
info document : PDF
133.3 ko