Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le labo Junior de la liste “Unis et Rassemblés Pour Lourdes” a pour projet d’organiser les Journées Mondiales de l’Ecologie

vendredi 19 juin 2020 par rédaction

« Vous le savez, l’initiative de Sylvain Peretto de privilégier la consultation citoyenne, et d’écouter les revendications et les propositions des jeunes lourdais, a donné lieu à la création de ce laboratoire junior, lequel aura permis de faire un état des lieux plus approfondi, de la situation de la ville, et notamment du vieillissement de sa population », déclare Nicolas Crampe (22 ans), qui a présenté avec Dorian Jauréguy (25 ans) le projet du labo Junior axé autour de l’EAU.

Et de poursuivre :

« La démarche de ce Labo junior, c’est de redonner du pouvoir aux citoyens dans la réflexion et les prises de décision, dans l’établissement d’un projet global pour Lourdes, et créer un environnement qui soit plus attractif pour les jeunes à Lourdes.

Aujourd’hui, la situation notre ville est préoccupante pour de nombreuses raisons, et il est important de développer des moyens, culturels, sportifs, touristique pour faire en sorte d’attirer, et de retenir les populations jeunes, qui depuis plusieurs années désertent Lourdes. Ce projet, pour le présenter succinctement, s’organise autour d’une des caractéristiques principales de Lourdes, c’est L’EAU.

Ce projet, nous avons donc choisi de le construire sur quatre piliers :

• Sportif

• Culturel

• Écologique

• Spirituel

Dorian Jauréguy développe l’Aspect sportif

« Dans le cadre de ce projet d’événement, nous avons souhaité mettre l’accent sur les pratiques sportives.

Sur l’espace du lac de Lourdes, nous souhaiterions autour de cette semaine de festival, mettre en place des activités nautiques diverses :

-1. Encourager la pratique de sports, comme le Stand-Up Paddle, le canoé/kayak,

-2. Proposer des ateliers pour les débutants et les amateurs dispensés par des professionnels et des moniteurs,

-3. Encourager la pratique du rafting sur le Gave.

D’autre part, pour créer une vraie attraction sur ce site, il sera intéressant d’organiser des démonstrations par des professionnels, voire des compétitions au Lac et sur le Gave.

Le deuxième atout, sur lequel nous avons travaillé c’est de faire venir (dans le cadre d’une location) un système de vague artificielle.

Ce système, nous aimerions l’installer provisoirement au Lac de Lourdes si c’est possible, sinon nous le déploierons sur la zone de la piscine municipale.

L’objectif pour nous c’est de créer un pôle sportif attractif, novateur et ludique. Ce serait l’occasion de faire venir des surfeurs professionnels pour organiser une compétition.

Ces outils et aménagements, nous les souhaitons les plus propres possibles, car dans la thématique de l’eau il est important de sensibiliser chacun à l’importance de cette ressource et à sa préservation ».

Nicolas Crampe et l’aspect culturel

Organiser des évènements culturels qui permettront la prise de conscience sur les enjeux modernes liés à l’eau.

Les évènements culturels dans le cadre de ce festival doivent être attractifs et porter un vrai intérêt chez les Lourdais et particulièrement chez les jeunes.

Trois axes pour l’aspect culturel de ce projet :

-Le premier c’est l’organisation de colloques, ou séminaires dans le format TedxTalk. Ces conférences permettront de faire venir des experts sur l’écologie, le climat, l’EAU et surtout sur les enjeux qui découlent de ces thèmes écologiques.

-Le deuxième point, c’est organiser des concerts d’artistes engagés pour le climat, des groupes et des musiciens qui renvoient des valeurs de prise de conscience, de solidarité, de rassemblement. Pour cela, nous aimerions installer une scène flottante sur le Lac de Lourdes, au bout du ponton.

-Organiser une halle sur ces journées de festival qui permettra de découvrir les cuisines, musiques et culture de civilisations qui se sont construites dans une dépendance géographique à l’eau. (Antilles, Hawaï, Réunion, Polynésie, Asie du Sud-est Thaïlande, Indonésie etc.)

Cet évènement permet la compréhension de ces cultures dans leur dépendance à l’eau et les enjeux de cette ressource

(Aspect écologique)

Avoir un fil conducteur durant tout ce festival, sur l’écologie en traitant des enjeux liés à l’eau.

Organiser des ateliers de découverte, qui s’appuieront sur le bassin Lourdais :

-protection des espaces (Lac, berges du gave etc.), étude de l’eau sur notre territoire, faire venir des experts d’ateliers de découverte.

-Prise de conscience générale des enjeux, énergétiques, agricoles et humains liés à l’eau. (Sécheresses et inondations). Prévoir des installations propres et qui n’auront pas d’impact écologique.

Nous aimerions développer une piétonisation partielle, si cela est possible, pour réduire la pollution dans certaines zones, le temps de ce festival, ce sera aussi l’occasion de faire une prise de conscience sur l’évolution des mobilités et sur la place de la voiture dans les centres-villes.