Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Unanimité pour la réouverture le 14 mai 2020 des structures scolaires, péri et extrascolaires du SIMAJE (ACTUALISÉ)

jeudi 7 mai 2020 par rédaction


Hier soir, à 18h, le comité syndical du Simaje s’est réuni à distance, par visio conférence pour débattre des modalités de réouverture des structures du SIMAJE à partir du 11 mai 2020, dans le contexte de crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. Le quorum (23 présents) n’était pas requis conformément à l’ordonnance n° 2020-391 du 01/04/2020 visant à assurer la continuité du fonctionnement des institutions locales et de l’exercice des compétences des collectivités territoriales et des établissements publics locaux afin de faire face à l’épidémie de covid-19 (article 6). Un tiers des membres du comité syndical était juste nécessaire, soit 15 membres. Sur le coup de 18h30, après une laborieuse mise en route, ils se sont retrouvés entre 18 et 20 pour écouter la présidente Josette Bourdeu qui est longuement intervenue avant que la délibération soumise au vote obtienne l’unanimité des conseillers communautaires présents derrière leurs ordinateurs et tablettes.

Josette Bourdeu a d’abord rappelé que la situation sanitaires du pays liée à la crise du coronavirus avait conduit à la fermeture des écoles et des accueils de loisirs péri et extrascolaires. Seul un accueil pour les enfants des personnels prioritaires a été assuré sur le territoire du Simaje durant la période de confinement au groupe scolaire d’Adé. Dans le cadre de la stratégie nationale du déconfinement, le gouvernement a demandé d’ouvrir progressivement les écoles à partir du lundi 11 mai 2020 dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires. Le protocole sanitaire paru le 3 mai 2020 établi par le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse définit les mesures à appliquer afin de garantir les principes fondamentaux, le maintien de la distanciation physique, l’application des gestes barrières, la limitation du brassage des élèves, l’assurance du nettoyage et de la désinfection des locaux et matériels, la formation, l’information et la communication. Les directives gouvernementales fixent à 15 le nombre maximum d’élèves par classe. Le sondage effectué auprès des familles fait apparaître qu’il y aurait 27% des parents souhaitant remettre leur enfant à l’école. Le retour à l’école n’étant pas pour le moment obligatoire, la scolarité peut se poursuivre à distance comme actuellement. Il est à noter que dans l’hypothèse où tous les niveaux scolaires sont susceptibles de reprendre le chemin de l’école, dans certaines écoles la totalité des élèves ne pourra pas être accueillie en même temps, les locaux scolaires n’étant pas adaptés pour fonctionner dans de telles conditions. Il appartiendra à l’Education Nationale de s’organiser en conséquence. La mise en œuvre des mesures sanitaires impose un temps de préparation des salles et réfectoires,des aires de récréation, des sanitaires et des divers points d’eau. Cette mise en place logistique et organisationnelle ne pourra pas être assurée dans un laps de temps aussi court pour être opérationnelle le 11 mai 2020. Cependant afin de répondre aux mesures gouvernementales et aux besoins des familles qui ont communiqué leur intention de remettre leur enfant à l’école, il est proposé aux membres du comité syndical à la condition que le Simaje puisse garantir un accueil sécurisé des enfants et des adultes sur chaque site de rouvrir les écoles du Simaje selon les modalités suivantes :

- à compter du jeudi 14 mai 2020, de fixer l’amplitude d’ouverture de 8h30 à 17h, de fixer la pause méridienne de 11h45 à 14h afin d’organiser le service de cantine dans les meilleures conditions, d’assurer un entretien approfondi, de nettoyage et de désinfection des locaux (au minimum une fois par jour pour tous les espaces utilisés, les passages), d’affecter du personnel d’animation pour aider à la gestion des flux uniquement pour l’arrivée des élèves jusqu’à la rentrée en classe et à la sortie des classes. En ce qui concerne l’accueil périscolaire du mercredi, il est proposé de ne pas l’assurer jusqu’à fin mai et d’étudier une éventuelle réouverture en fonction des directives gouvernementales le 2 juillet 2020 et en fonction de l’état sanitaire de notre département.

Pour ce qui est des accueils de loisirs d’été, il est proposé de ne pas ouvrir les accueils de loisirs d’été comme cela avait été décidé par délibération du 12 décembre 2019. Cependant, dans la mesure où le gouvernement autoriserait, il est proposé d’ouvrir un accueil de loisirs sur l’école élémentaire du Lapacca limité à 50 enfants, du 6 juillet au 18 août 2020 et un accueil de loisirs sur l’école de Poueyferré, limité à 30 enfants, du 6 juillet au 14 août 2020. Il ne sera pas fait appel au personnel vacataire saisonnier pour le fonctionnement des accueils de loisirs du Lapacca et de Poueyferré.

En ce qui concerne le relais d’assistantes maternelles, compte tenu que les animations du RAM se font dans une salle mise à disposition à la mairie de Jarret, et compte tenu des mesures sanitaires et de distanciation d’un mètre à respecter et des difficultés de mise en place, il est proposé de suspendre les activités des animations du RAM jusqu’à l’achèvement des travaux en construction.

Josette Bourdeu qui, de son propre aveu, n’était pas très encline à rouvrir les écoles apporte les précisions suivantes (audio ci-dessous) :

Pour l’instant le calendrier pour les écoles du rural n’a pas été arrêté. A Lourdes, avec le groupe Honoré Auzon et le groupe Lapacca, les 14 et 15 mai ce seront les CP, le 18 mai ce seront les CM2, Le 25 mai, tous les niveaux seront concernés. Josette Bourdeu précise qu’à partir du 25 mai il y a 56 préinscrits à Honoré Auzon. 

S’agissant du personnel, les horaires des agents techniques ont été réorganisés. Le protocole sanitaire demandant du nettoyage et de la désinfection, le produit qui sera utilisé répond à la norme EN 14476. C’est un produit qui fait tout en une seule passe : la désinfection et le nettoyage.Cela fait gagner du temps d’agent technique. Pour l’instant, s’agissant du personnel il n’y a pas de surplus au niveau des dépenses. Les seules dépenses incombant au Simaje c’est la fourniture du gel hydroalcoolique et toute la fourniture des produits de nettoyage qui est tout de même coûteuse. Le Simaje va devoir fournir des visières ainsi que des masques à tous les agents. L’éducation nationale fournit les masques aux enseignants mais pas aux agents du Simaje. L’ENIT va fournir 250 visières au prix unitaire de 1 €. Pour la ville de Lourdes et le Simaje, il y aura suffisamment de visières. Pour ce qui concerne les masques, le président du conseil départemental va fournir en dépannage, pour pouvoir commencer le scolaire, des masques FP1 en papier jetable avec deux masques par agent, par jour de travail.

Transports scolaires. La ville de Lourdes va transporter les élèves du primaire. les autocaristes vont reprendre le 14 mai. Josette Bourdeu va leur demander une certification écrite mentionnant qu’ils appliquent bien les conditions sanitaires, le port des masques pour leurs chauffeurs, et surtout le nettoyage pour leurs bus. 

Par rapport à la cantine, les responsables du service ont fait part de leurs grandes difficultés si la date du 11 mai avait été retenue. Un travail en commun va être effectué avec les équipes du collège, la distanciation physique devrait être également respectée. Pour la mise en place, les agents de la restauration ont demandé de pas s’engager sur la restauration scolaire dès les premiers jours. En conséquence pour les journées des 14 et 15 mai, les enfants qui viendront auront un repas sous forme de panier-repas qui leur sera servi au réfectoire. À partir du 18 mai les repas seront assurés comme auparavant. Il sera possible d’assurer plusieurs services, la pause méridienne s’étalant de 11h45 à 14h. Par ailleurs, il n’y aura pas de sieste. 

Pour les maternelles, le protocole sanitaire demande de mettre des rubalises autour des jeux. Dans les sections de maternelles, les ATSEM doivent procéder au nettoyage des jeux à chaque échange de jeu entre les enfants. Les conditions de travail vont être assurément différentes. D’après les discussions qu’il y a eues avec les directeurs d’école, il ressort qu’au début cela va être l’apprentissage des gestes barrières.

G.M.