Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Municipales 2020 : Pour Bruno Vinualès (liste Au Nom de Lourdes) , Lourdes doit se préparer à gérer une crise sanitaire et une crise économique

jeudi 12 mars 2020 par rédaction


Ce jeudi après-midi, Bruno Vinualès, chef de file de la liste “Au Nom de Lourdes”, a tenu sa dernière conférence de presse s’agissant du premier tour de l’élection municipale. Entouré de quelques membres de son équipe il a évoqué les conséquences du Coronavirus sur les plans sanitaire et économique qui pèsent sur la ville de Lourdes.

L’intervention de Bruno Vinualès (Au nom de Lourdes)

Nous avions prévu aujourd’hui, d’évoquer les thèmes prépondérants de la culture et de l’écologie, que nous vous invitons à consulter sur notre programme, sur le site www.aunomdelourdes.fr . Compte tenu de l’actualité, nous nous adaptons.

En évoquant la pandémie du coronavirus il y a 2 semaines, j’ai été précurseur en appelant à la vigilance auprès de la presse.

Avec le docteur Jean-Philippe Redonnet, donnant en ce moment même des cours au CHU de Toulouse nous souhaitons partager avec vous le plan d’action que nous voulons appliquer.

Tout d’abord, rappelons le contexte.

Les premiers cas avérés du COVID-19 sont survenus en Chine à WUHAN en décembre dernier. La diffusion du virus n’a pu être contenue et il touche aujourd’hui plus de 90 pays dans le monde.

Les signes cliniques peuvent se confondre avec ceux de la grippe saisonnière. Il présente une contagiosité légèrement plus élevée, un taux de formes sévères et de complications plus important. À ce jour, on estime approximativement à 2% le taux de mortalité de ce nouveau coronavirus alors que celui de la grippe est de l’ordre de 0,1%.

Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées (plus de 70 ans), immunodéprimées ou fragiles présentent un risque plus élevé.

Heureusement pour les enfants, ils sont peu sujets aux complications médicales.

Le virus est présent sur le territoire national, avec plusieurs zones de regroupement de cas appelés "clusters".

La France compte 2 281 cas de COVID-19 confirmés (+500 entre hier et avant-hier), 48 personnes sont malheureusement décédées depuis le début de l’épidémie et 105 sont actuellement en réanimation.

Un premier cas est confirmé dans les Hautes Pyrénées. La personne est hospitalisée en réanimation à Tarbes.

Nous en sommes au stade 2 de l’épidémie dont l’objectif est de freiner la propagation du virus, mais la situation pourrait évoluer.

D’ores et déjà la ville de Lourdes doit se préparer à :

-gérer une crise sanitaire,

-gérer une crise économique.

Les consignes nationales ne s’appliqueront pas de la même façon partout. Les paramètres de chaque région nous imposent une réaction spécifique.

Tout candidat sérieux à l’élection se doit dès à présent, d’anticiper, de s’adapter et de proposer des solutions idoines.

Crise sanitaire :

Compte tenu de son mode de propagation, l’application stricte des recommandations données par l’Etat est l’outil le plus efficace pour limiter le facteur de progression de la maladie. La responsabilité individuelle est la première marche de la gestion collective de l’épidémie. Notre responsabilisation et notre implication personnelle nous permettront de retarder et d’empêcher la diffusion du virus.

Rappel de ces règles simples que nous invitons chacun à s’appliquer, même si c’est contre nos habitudes et notre culture :

♦ Se laver les mains très régulièrement

♦ Tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir

♦ Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades 

♦ Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter

♦ Surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire

♦ Ne pas entrer en contact avec les personnes fragiles.

Pour le reste, il faudra se conformer aux préconisations de l’Etat, qui, comme nous avons pu l’entendre dans les différents médias, gère cette crise avec sérieux et efficacité. Nous avons la chance de vivre dans un pays particulièrement bien équipé et bien préparé pour faire front à ce type d’épidémie.

Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures de protection des personnes âgées sont d’ores et déjà renforcées. L’intégralité des visites des personnes extérieures dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPHAD) et les unités de soins de longue durée (USLD) sont désormais suspendues.

Nous souhaitons mettre un numéro Vert en place pour répondre à toutes les questions de nos concitoyens.

Crise économique :

De par la spécificité de l’activité de pèlerinage et la fragilité des populations concernées, nous savons que Lourdes va traverser une zone de fortes turbulences. Il va falloir respecter strictement les procédures de sécurité. Dans ces cas extrêmes il est préférable de donner les commandes à un pilote aguerri, expérimenté et serein plutôt qu’à un spécialiste des simulateurs. Personnellement, je suis prêt à ramener l’avion à bon port.

En ce sens :

1/ Nous mettrons en place une cellule de concertation, de coordination et de continuité économique avec les acteurs locaux que sont les syndicats des hôteliers, les syndicats des commerçants, les syndicats de livreurs, de taxis, etc. qui se réunira périodiquement à chaque étape d’évolution de la situation.

2/ Nous mettrons en place une cellule de gestion de solutions économiques spécifique à Lourdes pour accompagner nos citoyens afin d’obtenir notamment de l’Etat :

♦ Le rééchelonnement des crédits bancaires,

♦ La remise d’impôts directs (dans le cas des situations les plus difficiles),

♦ Le report des charges sociales et fiscales,

• La possibilité d’avoir recours à l’activité partielle ou au chômage technique,

♦ L’obtention de prêts à taux zéro pour pallier les risques de trésorerie, les besoins en approvisionnement ou autres,

♦ L’adaptation du prélèvement à la source,

♦ Et autres au besoin...

2/ Nous mettrons en place un guichet unique pour les entrepreneurs et un guichet unique pour les salariés, afin d’aider, d’orienter et d’accompagner chacun d’entre eux.

3/ Nous travaillerons avec les Sanctuaires pour assurer le report des pèlerinages de début de saison, privilégier l’allongement de cette saison 2020, proposer de nouvelles activités et festivités pour augmenter la fréquentation et de fait, les ressources financières.

Aujourd’hui, Lourdes doit se préparer à faire face à une situation unique et sans précédent. Il ne s’agit pas seulement de reprendre une mairie mais de gérer une crise sanitaire, une crise économique, une crise de modèle et une crise de patrimoine.

LaREM a choisi de nous soutenir, en rapport à notre éthique, à nos valeurs, à la pertinence et à la qualité de nos projets ainsi qu’à notre capacité à rassembler.

Grâce à ce soutien, nous aurons un contact direct avec le gouvernement permettant l’accès à l’information, à l’écoute, à la sensibilisation, à l’accompagnement dans nos actions, comme nous l’avions, déjà évoqué à plusieurs reprises.

Dimanche, les lourdais devront voter pour un spécialiste de la gestion de crise, rompu à la mise en oeuvre de stratégies opérationnelles, dans des environnements d’enjeux sensibles et pas uniquement pour un maire.

En capacité de prendre les choses en main avec calme et sérénité, habitué à gérer les hommes en situation complexe et critique, je serai au rendez-vous dès le lendemain de cette élection municipale.