Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Municipales : deux questions à Michel Pélieu, président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées

lundi 2 mars 2020 par rédaction

Que pensez-vous des municipales dans le département ?

Michel Pélieu : “D’abord, je voudrais avoir un mot pour les maires qui, pour certains, après bien des hésitations, ont décidé de se représenter. La vie des petites communes n’est pas toujours simple, et l’engagement d’une équipe municipale relève parfois du sacerdoce. Souvent, d’ailleurs, une seule liste sera en lice. J’espère que les électeurs qui attendent tant de leurs élus locaux se déplaceront nombreux et confirmeront à cette occasion la confiance qu’ils placent en la gestion municipale.

Dans les plus grandes communes, le panorama est tout autre, avec, dans certaines, un nombre record de listes.

En tant que Président du Département, j’ai souhaité donner au Conseil départemental un rôle de fédérateur, de catalyseur des énergies publiques et privées du territoire. Et je saurai travailler avec tous, comme je le fais aujourd’hui, avec mes valeurs et dans l’intérêt de notre département. Ces élections sont importantes car elles vont non seulement renouveler les équipes municipales mais également celles des intercommunalités qui doivent jouer un rôle prépondérant dans le domaine économique”.

Et en ce qui concerne la situation de Lourdes ?

Michel Pélieu : “Lourdes est une ville singulière en France. Elle est une chance pour le département. Sa notoriété internationale est un atout pour nous tous. Cependant, le modèle économique qui a porté la ville est aujourd’hui à une croisement des chemins. Par ailleurs, la création de l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées marque une évolution institutionnelle qui modifie l’environnement politique et la gestion de projets. Il n’est donc pas surprenant, dans ce contexte, que nous assistions à une multiplication de propositions et de projets. Pour ma part, il n’a jamais été dans mes habitudes de m’impliquer personnellement dans les élections municipales. L’avenir de Lourdes appartient aux Lourdais, et je travaillerai, quoiqu’il arrive avec leurs représentants.

Cependant, je souhaite que les liens entre la ville de Lourdes et le Conseil départemental demeurent forts. C’est l’intérêt de tous les Haut-Pyrénéens”.

Recueillis par Gérard Merriot