Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Les 9 projets structurants de Sylvain Peretto

mercredi 19 février 2020 par rédaction


Hier, à la mi-journée, Sylvain Peretto, chef de file de la liste “Unis et Rassemblés Pour Lourdes” a dévoilé les grandes lignes de son projet pour Lourdes. Il était accompagné de Denis Crampe, Marie-Christine Assouère et de Dorian Jauréguy, porte-parole du laboratoire juniors, qui intégrera la liste. Chacun est intervenu sur les 9 projets structurants de leur programme.

Le discours de Sylvain Peretto

(Unis et Rassemblés Pour Lourdes)

« Chers amis,

Si nous avons choisi ce jour du 18 février pour présenter notre projet pour Lourdes ce n’est pas un hasard. La fête de Bernadette est intimement liée à l’histoire de notre ville, une ville unique, qui demande un soin tout particulier pour la construction d’un projet porteur d’espoir en l’avenir.

Notre projet s’appuie sur les besoins des habitants : mieux vivre, habiter, travailler et se détendre à Lourdes.

Il repose aussi sur l’accueil des pèlerins et des visiteurs qui, chaque année, par millions, rejoignent notre cité.

Il doit donc être alimenté par notre volonté de créer un « choc d’attractivité » pour donner envie de Lourdes au monde entier.

Cela veut dire :

• Être fiers de Lourdes : c’est le message principal que nous avons voulu porter. Il s’est enrichi du travail de l’équipe junior, une génération qui veut que nous soyons réconciliés avec nous-mêmes et en paix avec les autres.

• Soutenir l’appareil économique et faciliter son développement pour stabiliser un bassin d’emploi et en créer de nouveaux.

• Mettre en place une stratégie de communication ambitieuse pour mieux faire connaître Lourdes.

Pour cela, notre projet témoignera de cette volonté de lier les parties « basse et haute » de la ville, d’améliorer la cohabitation urbaine entre les habitants et les visiteurs, de réapprendre Lourdes, la faire découvrir autrement, célébrer son histoire et l’inscrire dans son temps.

Voilà ce que ce projet a pour ambition de proposer.

Il repose sur la concertation, le dialogue, le partage des expériences et des connaissances : travailler ensemble pour le bien de Lourdes avec les Sanctuaires, les professionnels de tous les secteurs d’activités, le tissu associatif et les bénévoles car Lourdes est fertile en solidarités. C’est la raison pour laquelle nous voulons un grand pacte de coopération pour Lourdes et pour nos enfants.

Depuis les apparitions, Lourdes a subi des mutations majeures, son destin a changé mais elle garde précieusement les traces de son histoire : le château-fort, les foires et marchés et les traditions pyrénéennes.

Nous avons donc choisi de suivre 4 fils conducteurs qui s’appuient sur son message et son histoire pour constituer la trame de notre projet et construire ce pacte de solidarité.

1) L’humain. Il est au centre de nos préoccupations quel que soit son âge : les femmes et les hommes qui vivent à Lourdes, celles et ceux qui y viennent, ceux qui sont fragiles et ceux qui souffrent. Nous avons le devoir de les accueillir et de les protéger.

2) La lumière. C’est un signe fort de Lourdes, elle guide, met en valeur, embellie, rassure et montre le chemin. Nous l’avons intégrée dans plusieurs projets.

3) La pierre. C’est le roc, le rocher de Lourdes, tout ce qui touche au patrimoine, à l’Histoire, le socle des valeurs et des traditions.

4) L’eau. La source, les fontaines, le ruisseau Lapacca et les moulins, le Gave ... l’eau constitue un besoin essentiel à la vie et nous rappelle l’attention que nous devons porter à l’écologie et au développement durable.

Nous y avons ajouté les enjeux transversaux qui touchent toutes les villes moyennes : la sécurité, la propreté, la circulation et le stationnement, l’habitat et la santé. Mais aussi une politique sociale dynamique et inclusive, qui protège, accueille et intègre.

Le tout en gardant à l’esprit ce que nous avons qualifié de grande cause locale : l’attractivité de Lourdes par le développement économique.

Nos équipements et nos aménagements doivent servir cet objectif.

Nous voulons recréer les conditions d’une ville embellie dans laquelle chacun sera heureux et fier de vivre.

Une ville qui donne envie de venir et de rester.

Pour mettre en oeuvre ces 4 fils conducteurs, nous avons imaginé 9 projets phares.

Il faut préciser que, chaque fois que nous lancerons l’un de ces projets de cœur urbain, nous déclencherons dans le même temps un projet d’aménagement dans un quartier de la ville. Ces projets seront, au préalable, proposés et validés avec les riverains en fonction de leur besoins prioritaires (voirie, espaces verts, équipements de loisirs).

L’entité urbaine repose en effet sur une bonne irrigation en flux et en services entre l’hyper centre et les quartiers périphériques, qui font partie intégrante de la ville.

Il faut donc imaginer un plan de déplacements urbains global, qui intègre une signalétique et une signalisation adaptées pour mieux s’orienter et découvrir et qui tienne compte des problématiques de sens, de ponts et de parkings.

Un projet de ville se conçoit aussi au sein de périmètres plus grands : la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, le Département, la Région et l’État sont des acteurs majeurs, soutiens et prescripteurs. Ils agissent sur l’organisation territoriale et leurs financements sont capitaux pour la réalisation de nos projets.

Vous le voyez, nous avons bâti un raisonnement global pour, à terme, reconstituer le cycle vertueux : attractivité, économie, emploi, et créer les conditions du bien vivre à Lourdes.

Voici donc les aménagements principaux que nous avons prévu de réaliser.

Autour de chacun d’eux, une série d’actions sera déployée et, à chaque étape, nous avons introduit ce que nous avons baptisé « la touche junior ». Il s’agit des idées originales des jeunes qui complètent ces propositions.

Enfin, nous allons consulter les Lourdaises et les Lourdais pour définir avec eux les priorités et l’ordre de réalisation.

Il convient de préciser que le rythme du projet n’est pas le rythme du mandat : c’est une vision projetée sur un terme plus long.

Pour le porter, nous avons envisagé des solutions financières originales et nous avons travaillé avec soin le volet des ressources humaines pour former une équipe efficace et élaborer un contrat de confiance.

La configuration de la ville s’appuie, sur sa partie haute, sur un aménagement de la ville-rue. Plusieurs projets sont proches de cet axe. Nous les avons aussi travaillés de façon à rompre avec ce mécanisme de fuite en créant des effets « ralentisseurs » par l’aménagement de l’espace public.

LES PROJETS :

1. Le pôle vélo du Pic du Jer

Le vélo occupe une place privilégiée dans la culture sportive bigourdane. La ville de Lourdes contribue aussi à cette « identité vélo » avec la voie verte des Gaves, le parcours de descente du pic du Jer et les manches de coupe du monde viennent conforter cet aspect. Nous avons le projet de réaliser une gare plurimodale comme point de départ de plusieurs pratiques : le vélo comme moyen de transport urbain doux, le vélo travail, le vélo découverte touristique et le vélo comme source de bien-être et de santé.

Une station de vélos électriques et de vélos traditionnels sera créée avec des espaces de conseils, de petites réparations et de détente pour les cyclo-randonneurs.

AUTOUR DU PROJET... la touche junior

Plusieurs points relais seront installés en ville avec des bornes de chargement et des parcs à vélo...

Des couloirs cyclables seront également aménagés.

Une application « Lourdes en vélo » sera enfin créée.

2. Le château de Soum : observatoire du Patrimoine

Le château de Soum sera au cœur des projets de parcours patrimoniaux et du musée Pyrénéen mais aussi de la stratégie d’habitat, d’aménagement de l’espace et de la question de la valorisation des friches.

Il s’agira de mettre en valeur l’histoire de Lourdes, recenser et protéger le patrimoine bâti, rassembler les archives et le fonds documentaire du musée Pyrénéen pour permettre la recherche et la diffusion. Notre souhait est de mettre en place un schéma directeur du patrimoine, faire un état des lieux et définir des priorités pour garantir la préservation du patrimoine de Lourdes.

Un comité d’érudits, d’experts mais aussi de passionnés sera constitué pour mettre en oeuvre ce projet. Un espace de réunion pour séminaires et colloques scientifiques ainsi qu’un lieu de réception seront construits.

AUTOUR DU PROJET... la touche junior :

Dans la stratégie d’habitat, penser au « Co-living » : un habitat partagé avec des parties privatives et des espaces mutualisées (buanderie, jardin, garage, salle de restaurant ou de réunions, espaces multimédias, etc.).

3. Le Kiosque des cultures

Autour du square Charles de Gaulle, il deviendra possible de découvrir, fabriquer, pratiquer et montrer la richesse des différentes cultures.

La culture doit s’ouvrir à tous les publics et donc être accessible et partagée. La culture émerveille, elle constitue un vecteur de transmission entre les différentes générations. Nous voulons aussi qu’elle soit une source d’animation et de développement urbain. C’est la raison pour laquelle, nous avons imaginé un équipement qui rassemblera dans un même lieu, le théâtre et le spectacle vivant, un centre de formation pour les comédiens, un atelier d’art plastiques, une salle d’exposition et un studio d’enregistrement.

En outre, un tiers-lieu permettra aux publics éloignés de faire leur premier pas en expérimentant les pratiques, en suscitant des rencontres de professionnels et d’amateurs, des échanges d’expériences et la découverte de talents autour des musiques actuelles en collaboration avec le label musiques actuelles de la Gespe. Il s’agira d’une véritable fabrique culturelle.

Des interactions avec la médiathèque viendront compléter cette offre.

AUTOUR DU PROJET...la touche junior

Imaginer une scène de spectacle ouverte vers l’extérieur.
Exploiter le square durant l’été pour animer la ville.

Relier cet équipement avec la médiathèque et la place du Champ Commun et piétonniser tout l’ensemble (à certaines périodes).

4. Les Halles : belvédère du terroir, découverte et dégustation de produits locaux.

Nous avons imaginé un espace vivant l’après-midi et le soir en complément de l’activité commerciale pour offrir :

1. Des ateliers de pratique : Il s’agit de proposer en collaboration avec le lycée professionnel, l’association des commerçants des halles, des restaurateurs professionnels, diététiciens et professionnels de santé, une offre autour de l’apprentissage des bonnes pratiques alimentaires et des espaces de découverte des produits du terroir, issus directement des halles et du marché des producteurs.

2. Des espaces de restauration : Une plateforme entièrement équipée sera installée au-dessus du marché couvert en préservant la vue vers les espaces bas.

AUTOUR DU PROJET... la touche junior

C’est un « spot » pour créer une fréquentation plus importante et maintenir une gamme de prix abordables. Des bornes WIFI et des possibilités de recharger son téléphone/tablette/ordinateur seront installées à l’aide d’un vélo d’intérieur, qui produit de l’énergie par exemple.

5. La place Peyramale : nouveau lieu de visite et point de convergence.

Le projet est fondé sur la lumière. Il s’agit de mettre en oeuvre un vrai plan lumière avec des exigences de sécurité, d’esthétique et de mise en valeur (mapping) et la mise en oeuvre d’une signature lumineuse pour suivre les parcours patrimoniaux et historiques comme « les pas de Bernadette ».

Le bâtiment de l’actuel office du tourisme sera la toile de fond d’une animation consacrée à l’histoire de Lourdes par le biais d’un mur d’images géant, associé à une application pour téléphone mobile multi langues.

Cet équipement permettra aussi de délivrer des informations utiles et de diffuser des événements.

L’office de tourisme sera au centre de la stratégie d’animation et se verra confier l’organisation des fêtes et des événements ainsi que leur communication.

50 % de la taxe de séjour seront dédiés aux actions de promotion.

AUTOUR DU PROJET.. : la touche junior

Créer un petit espace de réalité virtuelle et d’animation 3D dans un coin du bâtiment.

Renouer avec les gestes simples de communication : le triporteur électrique, est un moyen très visuel pour promouvoir la ville et transporter intelligemment des documents par exemple.

6. L’ancien Presbytère : berceau de la vie associative

Nous avons mis les bonnes volontés, le dialogue et les solidarités au centre de notre réflexion. Le tissu associatif en est la représentation incarnée. Il participe à la vie de la cité.

C’est la raison pour laquelle nous voulons leur offrir un lieu en centre-ville.

Il sera situé à proximité du parking souterrain et une politique tarifaire sera appliquée en fonction des usages. Il s’agira d’un lieu d’échange avec des espaces partagés pour les réunions, ateliers, animations diverses et des espaces dédiés aux associations lourdaises.

Il sera équipé en multimédias et en haut débit.

AUTOUR. DU PROJET... la touche iunior :

L’extérieur sera encore plus agréable avec quelques bancs connectés, un coin pique-nique et un petit théâtre de verdure.

7. La Coustète : pôle santé et handicap

Ce lieu sera à nouveau placé sous le signe de l’eau mais aussi de la santé par les activités physiques, de l’accompagnement du handicap et de la rééducation post accident.

Le bassin sera spécialisé dans ces activités afin de ne pas concurrencer les espaces thermo ludiques de proximité ni, bien-sûr, le complexe aquatique.

Une collaboration avec l’espace CAPAS-CITÉ porté par un programme européen et la maison sport santé de Tarbes permettra de créer une antenne à Lourdes avec des médecins, des chercheurs et des universitaires pour créer des programmes individuels et ouvrir des lieux de pratique libre en zone urbaine et dans les équipements sportifs de la ville en partenariat avec les salles de sport privées.

Un partenariat public/privé est envisageable pour financer ce projet et des espaces pour des médecins et praticiens de médecine douce seront réservés.

La zone sportive et son gymnase « historique » seront réhabilités.

AUTOUR DU.PROJET la touche junior :

Imaginer une autre salle de pratique en complément de la Coustète : Lourdes accueille beaucoup de personnes dépendantes qui doivent aussi pouvoir accéder à des équipements de pratique physique.

8. Le Tydos avec ses animations, foires et marchés : une tradition locale :

Ce haut-lieu de foire et de marché aux bestiaux fut pendant longtemps le point d’attraction de tout le territoire.

Dans un premier temps, il y aura un travail d’aménagement de l’espace important à réaliser : combler le dénivelé et revoir l’ensemble du bâti pour le ré-architecturer.

Dans un second temps, nous souhaitons mettre en place au Tydos un programme d’animations régulier autour des traditions et des animaux mais aussi d’autres cultures. Nous y organiserons aussi des événements du type salon des antiquaires ou bourses de voitures anciennes.

Le Tydos deviendra un lieu de fête avec un village des arts et des traditions populaires, un bal gascon ou encore le feu de la Saint-Jean.

AUTOUR DU. PROJET... la touche junior

Ce pourrait être un bon endroit pour un festival type Garo’Rock.

Il faudrait aussi une programmation musicale contemporaine régulièrement en lien avec la salle Robert Hossein.

9. Le lac, le bois de Mourles, le Golf : des lieux à promouvoir et à préserver

Avec le Lac, le bois, le pic du Jer, le Béout mais aussi le golf, Lourdes est riche de sites naturels d’exception. Ces lieux recèlent des trésors de biodiversité et représentent des espaces à découvrir.

Il est indispensable de baliser les zones à pratiquer afin de préserver les écosystèmes. Dès lors, il conviendra de :

- mettre en place des supports d’informations pédagogiques ;

- reconstituer le parcours vitalité au bois de Lourdes pour mettre en oeuvre un programme d’activité physique, de pratique libre, adapté à tous les publics et prenant en compte les personnes à mobilité réduite (en lien avec l’espace sport/santé).

Les espaces naturels sont aussi des espaces sportifs et de loisirs. Le golf et le lac sont des fleurons dont nous devons faire la promotion tout en continuant à développer des activités ludiques nouvelles.

Il en va de même pour le Béout et le pic du Jer, des sites touristiques et de petites randonnées faciles à pratiquer au départ de Lourdes. L’aménagement, la mise en valeur et la promotion sont portés en collaboration avec la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées qui a la compétence des sentiers de randonnées. Un belvédère et un restaurant panoramique viendront animer l’ancienne gare d’arrivée du téléphérique du Béout.

AUTOUR DU PROJET... la touche junior :

On peut se défouler et aussi prendre conscience des trésors naturels en respectant les lieux :

- aires de jeux, point détente et pique-nique, poubelles ;

- nichoirs, ruches, hôtels à insectes ;

- balade canine.. :..

Préserver la nature c’est prévoir l’avenir.

==

« Tout cela est fait, insiste Sylvain Peretto, pour accompagner et soutenir l’attractivité, parce que l’attractivité c’est l’économie, l’économie c’est l’emploi, l’emploi c’est bien vivre à Lourdes, et c’est stabiliser aussi une forme de population. C’est notre fil conducteur dans notre projet. Pour cela, il faut des moyens. Marie-Christine qui est une experte en la matière, qui a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet, va nous en dire quelques mots »

Finances et ressources humaines avec Marie-Christine Assouère

Le dernier point de cette conférence de presse était abordé par Marie-Christine Assouère qui évoquait les domaines financiers et des ressources humaines.

La liste « Unis et Rassemblés Pour Lourdes” sera dévoilée le vendredi 28 février 2020, à partir de 18h30 (jusqu’à 20h), lors d’une rencontre avec les Lourdaises et les Lourdais, au cinéma Pax.