Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Sylvain Peretto et la rumeur

mardi 18 février 2020 par rédaction

Ce mardi, à 12h30, Sylvain Peretto, tête de liste « Unis et Rassemblés Pour Lourdes » (URPL), entouré de Denis Crampe, Marie-Christine Assouère et Dorian Jauréguy, a tenu une importante conférence de presse où ont été dévoilés les 9 projets structurants de la liste qu’il conduit. A notre connaissance, c’est la première liste à évoquer les grandes lignes d’un programme. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Nous avons profité de l’occasion pour poser deux questions à Sylvain Peretto qui nous paraissent d’actualité.

Gérard Merriot : L’actualité politique nationale met en lumière le rôle des réseaux sociaux dans les campagnes électorales. Personne n’y échappe et vous êtes également la cible d’attaques. Des informations circulent quant à une éventuelle mise en examen. Qu’en est-il ?

Sylvain Peretto : « A Lourdes comme ailleurs les réseaux sociaux sont très présents dans cette campagne, Ils sont utilisés comme outils de propagande électorale et donc par divers moyens ils essaient d’influencer le vote. Pour ma part je pense que rien ne remplace le contact humain. Et je suis persuadé que les Lourdaises et les Lourdais sauront faire preuve de discernement.

En clair, je ne suis pas mis en examen et je n’ai reçu aucune convocation de quelque sorte que ce soit. Je laisse donc ces allégations à ceux qui les diffusent ».

Gérard Merriot : Vous avez pris le parti depuis le début de votre campagne de n’attaquer personne. Mais en ne ripostant pas ne craignez-vous pas que cette attitude soit perçue comme de la faiblesse ?

Sylvain Peretto : « Bien sûr on voudrait, que je sois beaucoup plus agressif, que je rende les coups et que je porte des attaques. Vous l’avez dit, depuis le début, j’ai choisi une autre voie et pris le parti de dire que l’on pouvait faire de la politique autrement. Je ne peux pas parler de réconciliation et de dialogue et faire le contraire. De plus ça ne correspond pas à ce que je suis et à ce que nous partageons au sein de cette équipe.

Je ne saurai être digne de cette mission si je commençais par créer un personnage uniquement pour être plus conforme aux exigences électorales. Ce n’est en aucun cas un signe de faiblesse et j’ai en moi une grande ténacité et une grande détermination au service des Lourdaises et des Lourdais. Je préfère concentrer mon énergie pour eux car le temps est court pour faire connaitre et déployer notre programme.

G.M.