Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Les premières propositions de Sylvain Peretto et de la liste "Unis et Rassemblés Pour Lourdes" (Actualisé avec les vidéos)

jeudi 23 janvier 2020 par rédaction

En début de soirée, Sylvain Peretto, tête de Liste « Unis et Rassemblés Pour Lourdes » (URPL), a tenu un point-presse, au local de campagne sis 4, place du Champ-Commun. A la tribune, il était entouré de Denis Crampe, Marie-Christine Assouère et Georges Albendin. L’assistance était composée de la quasi-totalité des candidats.

« Nous franchissons un pas supplémentaire dans l’avancement du projet pour Lourdes, a annoncé d’entrée Sylvain Peretto. Pour le mettre en oeuvre, nous avons construit un bloc équipe opérationnel qui ressemble au projet, qui en est l’émanation directe. Une équipe performante, avec des expertises avérées et un point commun : la volonté de servir Lourdes. En voici les membres » :


« Ensuite pour qu’un projet soit réaliste, réalisable, il faut des ressources financières. Marie-Christine va vous décrire notre position sur l’activation de mécanismes financiers adaptés mais aussi innovants et originaux afin que nous puissions afficher une réelle ambition pour Lourdes ».

DES RESSOURCES HUMAINES ET FINANCIÈRES POUR UN PROJET AMBITIEUX ET RÉALISTE :

« Savoir c’est Pouvoir

• Économiser les deniers publics

-Economiser sur les dépenses juridiques et d’expertise

-Economiser sur les emplois fonctionnels

Exploiter les ressources extra-municipales

-Déployer le plan « Action Cœur de ville

-Décrocher les aides CA TLP, Département, Région, État et UE

-Mobiliser les acteurs privés (Consortium/Financements participatifs)

Innover et sécuriser les actions locales

-Moderniser par la différenciation fonctionnelle et normative

-Respecter scrupuleusement les règles juridiques

Savoir-faire c’est Pouvoir

Maîtriser les dépenses locales

-Anticiper et lisser les dépenses (dotation d’amortissement)

-Planifier les besoins et mutualiser les moyens avec CA TLP, SIMAJE et PLVG

Relancer l’économie locale

-Privilégier les dépenses d’investissement : 1 euro dépensé => 10 euros gagné - Consacrer 1/2 taxe de séjour à la promotion & développement touristique

-Penser global pour agir local : Industrialisation + Bien-être (Porte Pyrénées)

Respecter le personnel municipal

-Adopter un management moderne, et participatif

-Fixer des objectifs clairs et stables pour les politiques publiques

-Motiver les agents avec bienveillance

« Un projet partagé repose sur l’avis du plus grand nombre. Nous avons consulté les Lourdaises et les Lourdais comme nous nous y étions engagés afin de recueillir leurs suggestions et solliciter leur soutien pour passer à l’étape suivante ».

Les résultats - que Georges va détailler - sont le fruit de rencontres, d’appels reçus, d’informations communiquées aux membres de l’équipe, de retours directs du document de dialogue. »

Rappel des objectifs :

« L’objectif de cet outil de dialogue est de vous présenter la ligne directrice que nous souhaitons suivre et la méthode que nous aimerions mettre en oeuvre.

- Notre projet est construit comme un raisonnement, un cheminement dans lequel on valide des étapes pour progresser dans la réalisation du dispositif global.

- Ce dispositif c’est la feuille de route qui sera déclinée en actions concrètes pour vous, pour Lourdes ».

Déroulement de la consultation :

- La lettre et le document de dialogue ont été distribués dans toutes les boîtes aux lettres de la ville par notre équipe militante.

- Nous avons eu plusieurs types de retours : directement dans la boîte aux lettres de notre permanence, par e-mail, sur notre site internet, des commentaires verbaux au contact de la population.

À ce jour nous avons 480 réponses et il en arrive tous les jours.

Les conclusions :

LES LOURDAISES ET LES LOURDAIS SE SONT EXPRIMÉS :

-« Le bus des services publics n’est pas prioritaire » :

Nous retirons ce dispositif des priorités.

-OUI « Aux structures de concertation et à l’agence de développement ».

Elles se mettront en place dès cette année.

-OUI « La propreté, la sécurité, les sans-abris, la remise à niveau de l’espace public : rues, trottoirs, parkings et les ponts sont les premières actions à mener ».

La brigade d’intervention rapide sera créée sans augmenter les coûts de fonctionnement.

La brigade verte sera réactivée.

Un programme pluriannuel de réhabilitation des chaussées et trottoirs et des ouvrages d’art sera activé immédiatement.

-OUI « Continuez dans cette voie du dialogue et de la réunification. C’est très bien d’associer aussi l’opposition ».

♦ Nous mettrons la concertation, le partage des décisions au cœur de toutes nos actions.

-OUI « N’oubliez pas la santé de nos concitoyens, un service hospitalier de proximité est indispensable à Lourdes ».

♦Au-delà des décisions nationales qui dépassent nos champs de compétences, nous devrons être attentifs, actifs, imaginatifs et chercher des solutions alternatives.

♦ Les enjeux écologiques, le développement durable, la transition énergétique seront au centre de la réflexion comme trame transversale inscrite dans toutes nos réalisations.

« Vous avez aussi exprimé vos inquiétudes quant à la capacité financière de la ville et parfois aussi votre méfiance envers les candidats en période électorale où l’on promet tout. Marie-Christine vient de décrire les premiers éléments de méthode, nous ferons en sorte de faire une offre sincère, ambitieuse et raisonnée.

Parmi les priorités que nous venons d’évoquer, je voudrais approfondir 3 points ce soir :

A. Projet place Peyramale

Dans un premier temps il s’agit, sur ce dossier, de débloquer la situation et de rouvrir le parking souterrain. C’est indispensable et prioritaire.

Malgré la procédure en cours, il faut réaliser au plus vite les travaux nécessaires pour conforter cet ouvrage en attendant le règlement de la procédure contentieuse. Afin de rendre les 380 places disponibles le plus vite possible. C’est notre choix.

S’agissant de l’aménagement urbain, on ne saurait "raboter" cet espace sans menacer toute la structure.

En outre, notre philosophie est de conserver les éléments architecturaux qui sont le témoignage d’une histoire urbaine.

En l’occurrence le bâtiment de l’office du tourisme voulu par Philippe Douste-Blazy ne doit pas être détruit.

Il crée un lien contemporain entre deux monuments à forte valeur patrimoniale que sont le château-fort et l’Église paroissiale.

1. Notre proposition repose sur deux aspects majeurs : une architecture lumineuse pour tout l’ensemble dans laquelle baignera aussi la place.

2. Une muséographie de plein air, servie par un mur d’images collées en double peau sur toute la façade de l’office du tourisme. L’objectif étant la présentation de l’histoire de Lourdes en images, accompagnée d’une application smartphone multi-langages.

Cet équipement donnera aussi des informations pratiques, pourra diffuser des spectacles. Ainsi la place deviendra un espace de rencontres et d’animation. Étape incontournable dans la découverte de notre ville.

Je voudrais associer à cette démarche et sur le même principe, la création d’un fil lumineux pour matérialiser au sol, divers parcours urbains d’interprétations historiques et patrimoniaux.

B. Le pont Peyramale

Nous avons mis cette question dans notre grille des premières priorités :

Il s’agit de créer un ouvrage à double sens à proximité immédiate du pont actuel.

Le nouvel ouvrage sera équipé d’un dispositif spécifique en cas de grandes crues.

C. La circulation dans la rue et le boulevard de la Grotte

Nous préconisons de mettre en oeuvre le double sens descendant qui, avec le nouveau pont, va permettre une bonne gestion des flux. Cette proposition prend en compte les enjeux de pollution urbaine et la volonté affirmée de ramener de l’attractivité sur la zone centre. Toutefois, en fonction des contraintes liées aux travaux, d’autres solutions de circulation pourront être envisagées durant cette période.

Quant aux bornes, elles resteront baissées sauf situations exceptionnelles liées à la sécurité.

Enfin, nous avons créé un outil de consultation en direction des jeunes générations pour évaluer un projet qui se construit pour l’avenir avec une vision à moyen terme :

Le Laboratoire Junior

1. Qu’est-ce que c’est ?

C’est un espace d’expertise confié à un panel de jeunes lourdais entre 18 et 25 ans qui examinent nos propositions, font des observations, des suggestions pour faire évoluer notre projet.

2. Pour quoi faire ?

Parce que nous voulons imaginer la ville de Lourdes à 20 ans devant nous et préparer aujourd’hui un environnement adapté aux besoins des générations futures.

Donner envie de Lourdes :

-envie de s’y installer,

-envie d’y rester ou d’y revenir,

-envie d’y créer son entreprise,

-envie de venir en pèlerin, en visiteur, en touriste.

Dans un contexte où les grandes métropoles atteignent des seuils de saturation, les villes moyennes ont une carte à jouer. À un moment où la notion de travail évolue : télétravail, consulting, formations en distanciel... on peut être actif depuis chez soi.

Ces jeunes vont donner leurs regards sur ces aspects mais aussi sur une autre façon de concevoir la ville de demain en termes de développement durable, d’habitat, de circulation, d’animations urbaines : un espace public mieux partagé, une offre sportive, culturelle et de loisirs adaptée aux nouveaux enjeux de société...

Le samedi 1er février, ils viendront ici même présenter le résultat de leurs premiers travaux. Cette présentation sera ouverte à tous.

Avant de passer aux questions, Sylvain Peretto concluait : « Nous avons traité ce soir la problématique de quotidienneté avec les projets structurants et également une vision plus lointaine de Lourdes, l’avenir de Lourdes avec les jeunes »

Questions, réponses

Vidéo

Question : Monsieur Dobignard (Lourdes plus qu’une ville) propose un autre projet pour l’office de tourisme qu’il compte raser. Est-ce qu’on assiste avec Sylvain Peretto à un combat d’architectes ? Réponse de Sylvain Peretto et de Marie-Christine Assouère :

Question  : Les critiques de certains de vos opposants portent sur l’âge élevé de votre liste. Que répondez-vous ? Réponse de Marie-Christine Assouère :

Question  : Des concurrents répètent que dans votre liste, il y a des gens d’extrême-droite. Est-ce vrai ? Réponse de Marie-Christine Assouère :


titre documents joints

23 janvier 2020
info document : PDF
716.3 ko