Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Les voeux écologiques de Bruno Vinualès

mardi 14 janvier 2020 par rédaction


Ce mardi matin, pour la présentation des vœux, Bruno Vinualès, chef de file de la liste “Au nom de Lourdes” avait convié la presse locale au… bois de Lourdes. Une originalité qui n’était pas pour déplaire à la vingtaine de personnes qui l’entouraient (colistiers ou supporters ?), pas gênées du tout pour affronter la froideur du temps (3°). Une fois son discours terminé, Bruno Vinualès a invité les personnes présentes et les journalistes à partager de délicieuses galettes des rois, arrosées de cidre. De quoi se réchauffer, même si un vin chaud n’aura pas été désagréable…

Le discours de Bruno Vinualès

En ce début de nouvel an, tous les colistiers de « Au Nom de Lourdes ! » se joignent à moi pour présenter nos meilleurs vœux, aux Lourdaises, aux Lourdais, ainsi qu’à la presse ici présente. Tout d’abord nous voudrions leur souhaiter des vœux de paix. Au moment où les tensions se cristallisent aux quatre coins de la planète, sur chaque continent, jusqu’aux frontières de l’Europe, nous devons apprécier combien cette paix est un cadeau fragile qu’il nous faut conscientiser, entretenir et apprécier.

Ensuite nous voudrions formuler des vœux écologiques. C’est la raison pour laquelle nous vous avons convié ici, au cœur du bois de Lourdes, symbole de notre merveilleux écrin environnemental. Au même titre que notre lac glaciaire, que le Béout et que le Pic du Jer, richesses naturelles de tous les lourdais. En ce jour où l’Australie ne cesse de brûler, c’est tout un écosystème qui disparaît. Nous sommes tous touchés et démunis face aux victimes et à la perte d’enjeux aussi gigantesques. Près d’un demi-milliard d’animaux sont morts. Ainsi qu’un biotope hors du commun, sans lequel les espèces survivantes ne pourront subsister. Quand l’Australie s’enflamme c’est aussi un peu notre maison qui brûle : tant de variétés de faunes et flores décimées dont certaines endémiques manqueront à jamais à l’inventaire du monde de nos enfants. Ailleurs, les nappes phréatiques sont souillées, les fonds marins sont ravagés, d’autres animaux massacrés, le réchauffement climatique totalement négligé. Le patrimoine naturel se raréfie à une telle vitesse que bientôt nous devrons le coter en bourse. Nos différents modèles économiques soufflent sur les braises. Tant que nous ne les réinventerons pas, en repositionnant les ressources de la planète au centre de tous les paradigmes, l’homme lui-même, est en danger de disparition. Faut-il rappeler que dès le milieu de l’année atteint, les biens produits par la planète sont déjà épuisés ... ? Nous qui avons la chance de vivre sur un territoire de nature exceptionnel, nous devons absolument le considérer à sa juste mesure. Mais aussi nous investir pour le préserver et par la même, participer à la sauvegarde de l’héritage environnemental et animalier universel.

Nous voudrions aussi souhaiter à toutes les Lourdaises et tous les Lourdais nos vœux de santé, source de bien-être physique, mental et social. La santé, nécessaire à toute implication, sans laquelle nous ne pouvons relever les défis quotidiens. Alors que le monde tourne à la « mal bouffe » avec des industriels qui nous engraissent à l’huile de palme, aux sucres sous différentes formes ou aux additifs aussi addictifs que nocifs, nous pouvons nous réjouir de nos produits locaux et BIO, aussi sains que variés. Nous devons défendre notre agriculture, nos producteurs locaux, nos halles, nos restaurateurs qui nous donnent chaque jour la possibilité de se nourrir sainement, tout en se régalant. Gardons à l’esprit que nous sommes ce que nous mangeons...

Après avoir observé le monde, regardons autour de nous, et posons-nous les bonnes questions. Sans Bernadette, Lourdes ne serait pas ce qu’elle est. Nous devons porter en nous, et à travers nous, ses messages d’Amour, de Joie et de Tolérance. Ces valeurs sont les énergies nécessaires à la dynamique d’une vie solidaire, accomplie et épanouie. Régulièrement les visiteurs internationaux qui nous rencontrent, nous disent : « Vous avez de la chance de vivre à Lourdes ! ». C’est vrai !

Alors, nous souhaitons à toutes les Lourdaises et tous les Lourdais de continuer à profiter de cette opportunité qu’est la nôtre de vivre ici, à Lourdes, dans la paix et la sérénité.

Néanmoins nous ne serions pas honnêtes et nous manquerions de réalisme si nous n’évoquions pas la situation actuelle de la commune. Au fil des années, notre ville s’est endormie. Les dernières mandatures l’ont plongé dans une léthargie profonde. Heureusement, elle n’a rien perdu de son charme ni de ses attraits. C’est pourquoi lors de nos prochaines rencontres et « Au Nom de Lourdes ! » nous vous dévoilerons un projet politique réalisable, incarné et fort. A l’image de celles et ceux qui le porteront, notre ambition sera claire quant à son exécution et à sa représentation. Un des messages de Bernadette était : « Je n’oublierai personne... ». Nous aurons à cœur nous aussi de considérer et de rassembler notre ville ...

Tu es ma moitié,

Je suis ta moitié,

Ensemble, nous formons un seul et même Lourdes !

Ensemble nous transformerons le destin en destinée ! Ensemble nous redonnerons vie, puissance et vitalité à notre joyau d’humanité de renommée mondiale : Lourdes.

Il me reste à vous donner rendez-vous le samedi 25 janvier à 18h30 pour l’inauguration de notre local de campagne, place Peyramale et le mardi 10 mars à 20h pour notre meeting de campagne au palais des congrès.