Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Le “shérif” Philippe Subercazes est-il le porte-parole des Sanctuaires au sein de la municipalité lourdaise ?

jeudi 29 août 2019 par rédaction

L’adjoint au maire de Lourdes, chargé de la sécurité, baptisé le shérif de la ville de Lourdes, est intervenu sur le site « Bourdeu Actu » qu’il drivait avant d’être élu aux côtés de Josette Bourdeu et où il continue toujours d’officier et d’inspirer. C’est un adepte de la confusion des genres. Employé à la radio des sanctuaires Notre-Dame de Lourdes, il vient de dire tout le bien que pensait du plan de sécurisation Roseline Hamel, la sœur du père Jacques Hamel, assassiné alors qu’il célébrait la messe dans son église de Saint-Étienne du Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016. Roseline Hamel, âgée de bientôt 80 ans, avait été invitée pour le dernier pèlerinage national. Lors de l’inauguration du centre de supervision urbaine dans les locaux de la police municipale, il avait souvent pris la parole et avait déjà fait référence à la satisfaction de Mme Hamel, insistant en concluant : « ça c’est des interviews à faire » (voir audio plus bas). Par ailleurs, le “shérif » n’hésite jamais à souligner l’important dispositif de sécurité du domaine de la Grotte. Il en connaît tous les détails. P. Subercazes est déjà intervenu aussi au conseil municipal à propos des sanctuaires. 

L’homme coiffe plusieurs casquettes (médias, adjoint au maire, conseiller communautaire, DJ occasionnel, c’était ce qui lui permettait d’être électeur à Lourdes alors qu’il réside à Jarret) mais il ne veut pas porter le chapeau quand on lui dit que ce plan de sécurisation est anxiogène et qu’il a une incidence sur la fréquentation de Lourdes. Lui, il continue de s’appuyer sur l’augmentation des 18% des pèlerins enregistrés lors du pèlerinage national, en omettant de dire qu’il s’agit d’une augmentation des pèlerins inscrits qui étaient, en 2019, légèrement au-dessus de 8000. Cela ne prouve pas une hausse de la fréquentation à Lourdes.