Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Bruits et chuchotements…

vendredi 30 juillet 2010 par rédaction

Nous reprenons notre chronique que nous avons mise en sommeil durant quelque temps, manière de montrer à certain(e)s que nous ne faisons pas quotidiennement de l’anti-artiganave primaire. Devant la série d’informations qui méritent des commentaires et devant la complaisance d’une certaine presse qui veut nous faire prendre les vessies pour des lanternes, nous nous sentons obligé de reprendre du collier plus prématurément que prévu car nous voulions respecter la trêve estivale.

Chronique d’une déculottée annoncée
Tout d’abord, nous revenons sur la consultation que nous avions poursuivie jusqu’à la fin du mois de juin. Deux questions avaient été posées : Pensez-vous que l’actuel maire de Lourdes se représentera en 2014 ? La municipalité lourdaise va-t-elle basculer à gauche en 2014 ? Si notre consultation ne prétend pas avoir une valeur de sondage, elle n’en demeure pas moins significative. D’autant que plus de 500 personnes ont répondu, ce qui n’est pas négligeable.

Nous constatons donc que 59% d’entre elles pensent que l’actuel maire de Lourdes se représentera (NDLR. Ce n’est pas notre sentiment). Là où c’est inquiétant pour l’actuelle majorité, c’est que 7 sur sondés sur 10 – ce qui est énorme – prédisent un basculement à gauche. Autrement dit, si l’on s’appuie sur ces deux réponses, nous en déduisons que 59% des sondés pensent quatre ans avant l’échéance qu’Artiganave prendra une véritable déculottée lors du prochain mandat. Le terme « déculottée » est volontairement utilisé pour rester dans le ton du langage artiganavien (« J’ai le cul propre », disait-il à Rue89, le site internet bien connu). Autant dire que chez les conseillers municipaux les plus lucides de l’équipe d’Artiganave, on ne se fait plus d’illusions. Ils savent à quoi ils seront mangés et beaucoup d’entre eux affirment en coulisses que leur leader a fait le mandat de trop. Artiganave ne disait-il pas qu’à Lourdes, un cycle de trois mandats n’avait jamais été dépassé. Osera-t-il alors au devant d’une sévère défaite et sortir par la petite porte ?

Fêtes de Lourdes : le maire cherche des idées
21 ans après son arrivée à la mairie de Lourdes (d’abord 1er adjoint de Douste-Blazy , puis maire), Artiganave s’aperçoit enfin qu’il conviendrait de repenser les fêtes de Lourdes. 15 jours ou presque trois semaines, c’est évidemment trop long. Ce n’est pas d’aujourd’hui que les riverains de la place Capdevielle s’en plaignent. Ils subissent trop longtemps les nuisances. Sans compter l’occupation de la place qui empêche tout stationnement dans ce qui est le plus grand parking gratuit de Lourdes. Pour ce qui est de la programmation des fêtes, l’imagination n’est pas au pouvoir, nous l’avons déjà dit. Pas question pour nous d’en faire porter le chapeau à l’adjointe chargée du dossier. Elle fait ce qu’elle peut et n’a pas, c’est connu des initiés, les coudées franches. Car en dernier ressort, c’est Artiganave qui tranche ou plutôt qui ne tranche pas, comme dans beaucoup d’autres domaines d’ailleurs. A en lire les thuriféraires de service, tout est très bien, le succès est total. Fichtre ! Le dernier exemple est le fameux festival de théâtre. 900 personnes en trois jours se sont pressées dans le jardin de l’hôtel de ville, a-t-on pu lire ? Comment parvient-on à ce chiffre ? Le premier jour, on notait à peine une trentaine de spectateurs . Le second soir, un tiers des places était vide et avant le dernier acte, la plus grande partie du public est parti ! Le dernier soir, l’orage a sévi. Ce n’est pas là qu’on a fait le plein pour atteindre les 900 personnes. Les jeunes acteurs méritaient mieux. Une partie du public était venu aussi pour voir Michel Galabru. A 85 ans, le célèbre et talentueux comédien n’aura fait que de courtes apparitions sur la scène du théâtre lourdais. Il sera reparti de Lourdes avec le médaille de la ville et avec un cachet confortable. Ne parle-t-on pas de 20 000 euros ? Si le chiffre n’est pas exact, que le maire démente.