Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Lourdes-Infos répond à Alain Abadie

mardi 13 août 2019 par rédaction

Suite à l’article d’un lecteur paru sur notre site (NDLR. Lourdes-info s’écrit Lourdes-infos) le vendredi 9 août, Alain Abadie, l’actuel adjoint aux travaux qui est l’un des édiles lourdais sur lequel pleuvent de très nombreuses critiques, au point qu’il en ressort aujourd’hui mouillé (NDLR. C’est une image), a donc répondu en endossant l’habit du donneur de leçons de déontologie, ce qui est assez étonnant pour quelqu’un auquel nous suggérerons de balayer d’abord devant sa porte. Il a profité de ce dernier week-end pour travailler sa prose, en allant de toute évidence chercher son inspiration à l’extérieur, au moment où l’on revoyait, en début de semaine, certains visages de la maison du peuple de retour dans notre cité.

Le déontologue de service entend nous faire la leçon. Nous ne l’avons pas attendu pour savoir qu’une information doit être vérifiée. L’article est paru dans le cadre du courrier des lecteurs, comme cela se passe dans tout organe de presse. Dans la mesure où ce n’était pas diffamatoire ni injurieux, nous l’avons mis en ligne, Si l’information est erronée, il appartient d’apporter la vérité. OK. C’est ce qui a d’ailleurs été fait sur lourdes-infos par un autre lecteur, dès le lendemain, où il était mentionné que les mises à prix sur le site de vente aux enchères étaient toujours les mêmes et non pas 50% moins cher. Ce lecteur ajoutait que sous le banc n°57 et d’autres, coulait La Merlasse, que cela n’était jamais mentionné dans le descriptif dudit site aux enchères, représentant jusqu’à 3/5 de la surface du sol. L’adjoint aux travaux qui lave plus blanc que blanc n’en parle pas. Il ajoute avec assurance que les annonces parues sur le site internet spécialisé dans la vente aux enchères correspondent, en tous points, à la réglementation exigée par le Code de la Consommation (articles L 121-16 et suivants), et ce en matière de vente à distance... L’avenir nous dira s’il a raison car il semble que des titulaires de bancs de la Grotte aient exercé des recours devant le tribunal administratif ou d’autres juridictions.

Le lecteur s’est planté en évoquant la loi Alur. Dont acte (pour lui)

Alain Abadie nous fait un caca nerveux en matière d’anonymat et lui, il va se réfugier en se jetant dans les bras des amateurs sévissant sur le “site” acquis à la cause de la municipalité, où il n’y a jamais un papier signé, site représenté par le mari d’une conseillère municipale sous l’étroite surveillance de Philippe Subercazes, autre adjoint de la maire Josette Bourdeu, aidé de l’autre adjointe Madeleine Navarro. Sans qu’il y ait chez eux un titulaire de la carte professionnelle de journaliste. On cherchera en vain avec ces thuriféraires de service les images et commentaires des importants désagréments connus notamment ces derniers temps par les commerçants et hôteliers du bas de la ville. C’est sans doute cela l’objectivité selon Alain Abadie.

L’adjoint aux travaux termine en faisant référence à la campagne électorale. Lui qui a longtemps annoncé qu’il ne se représenterait pas a changé d’avis. Selon des proches, il y pense désormais tous les jours (NDLR. Peut-être même en se rasant le matin ?). En tout cas, on connaît pas mal d’électeurs lourdais à l’espérer pour mieux le sanctionner avec l’équipe sortante. Et comme on sait que les urnes ont toujours raison…

On terminera en rappelant que ce même Alain Abadie avait demandé de nous réserver une ovation dans son hôtel, le soir de l’élection de Josette Bourdeu, le dimanche 30 mars 2014. Quand on est journaliste, indépendant, donc libre de toute attache, on constate au fil du temps l’évolution des choses. Tout observateur neutre se rend compte que la municipalité perd, elle, de plus en plus de crédibilité, et la ville de Lourdes de son aura.

Gérard Merriot 

La correspondance d’Alain Abadie


titre documents joints

13 août 2019
info document : PDF
47.2 ko