Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Cérémonie en hommage aux morts de la guerre d’Indochine

vendredi 14 juin 2019 par rédaction

Lancer le diaporama

À l’occasion de la journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine, une cérémonie s’est déroulée, au square de la Médaille Militaire, sous la présidence de Sonia Penela, sous-préfète d’Argelès-Gazost, en présence de Josette Bourdeu maire de Lourdes, Bruno Vinualès, conseiller départemental de Lourdes 2, des représentants d’anciens combattants et d’associations patriotiques, du 1er Régiment d’Hussards Parachutistes et du 35ème RAP, d’anciens légionnaires, des représentants de la police nationale et des pompiers.

Le colonel Daniel Lavigne a ouvert la cérémonie (audio ci-dessous)

MP3 - 6.4 Mo

La sous-préfète Sonia Penela a lu ensuite le message officiel de Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées.

Message de Geneviève Darrieussecq

« La mémoire est un ciment pour notre Nation. Elle nous unit et nous rassemble. Elle lie les générations.

Dans cette mémoire nationale, il n’y a pas de « guerre oubliée ». Ainsi, aujourd’hui, la France s’incline avec respect devant les anciens combattants d’Indochine. La Nation rend hommage à ceux qui ont versé leur sang pour la France en Indochine. Des combats de 1940 et de 1945 contre les troupes japonaises jusqu’à la dissolution en 1956 du « corps expéditionnaire français en Extrême-Orient », ils ont combattu vaillamment pour notre pays.

Le 8 juin, la France, par la voix du chef du Gouvernement, leur a rendu un large hommage dans la cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides. Le Premier ministre a affirmé une nouvelle fois la reconnaissance de la Nation aux morts pour la France et à tous les combattants des guerres en Indochine.

Très loin de la métropole, parfois dans l’indifférence ou dans l’incompréhension, près de 110 000 soldats de l’ex-Union française sont tombés en Indochine et près de 80 000 ont été blessés. Des dizaines de milliers d’hommes ont subi une éprouvante et meurtrière captivité.

Dans cette histoire douloureuse, face à un adversaire résolu, marins, aviateurs et troupes au sol ont rempli leur devoir. Nos soldats ont porté nos couleurs dans des conditions difficiles et dans des combats marqués par l’âpreté d’une guerre de décolonisation.

Il y a 65 ans, les accords de Genève marquaient la fin de la guerre d’Indochine. Le temps n’efface pas la valeur et la dignité des braves.

Aujourd’hui, dans tous les départements, les soldats d’Indochine occupent leur place dans l’Histoire de France aux côtés de toutes les générations du feu.

Ils resteront dans nos mémoires.

Ce travail de mémoire est un socle sur lequel la France et le Vietnam construisent la paix d’aujourd’hui et approfondissent leurs relations ».

Quatre anciens militaires ayant combattu en Indochine (le général Pierre Latanne, l’adjudant-chef Messager, l’adjudant-chef Dartois et le caporal Skimanek) ont déposé de la terre de Dien-Bien-Phu prise sur les points d’appui de Dien-Bien-Phu.

Les représentants des chefs de corps du 35ème RAP qui étaient à Dien-Bien-Phu et du 1er RHP ont recouvert cette terre d’une plaque réalisée par les établissements Voldoire.

Deux anciens adjudants-chefs qui étaient en Indochine ont déposé une gerbe comme ensuite la sous-préfète et la maire de Lourdes.

Après l’hymne national et le lâcher de pigeons, les autorités ont salué la piquet d’honneur, les porte-drapeaux et les représentants des associations d’anciens combattants et patriotiques.