Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Echos, Bruits et Chuchotements...

mardi 14 mai 2019 par rédaction

Municipales 2020 : les grandes manœuvres

Le mouvement « Unis et Rassemblés pour Lourdes a donc présenté par l’intermédiaire de son porte-parole Sylvain Peretto les grandes lignes autour desquelles avec son équipe il compte s’appuyer pour bâtir un projet pour la cité mariale. C’est dans deux ou trois mois que l’on connaîtra la tête de liste. Le choix serait, semble-t-il, entre Sylvain Peretto et Denis Crampe. Aucun des deux, proche l’un de l’autre, ne veut, paraît-il, trancher. Après la conférence de presse, des Lourdais ont été étonnés de ne pas voir sur la photo aucun visage proche de l’entourage de José Marthe, qui nous avait déclaré lors d’une interview mise en ligne le 11 avril dernier  : « Il est impératif de construire une liste d’union ». Renseignements pris, il ne leur a jamais été proposé de participer à leurs travaux. On comprendra alors qu’ils en aient pris ombrage et que lors d’une récente réunion, ils auraient décidé de poursuivre les contacts amorcés depuis de longs mois. Il n’est donc pas impossible qu’ils décident de partir avec leur liste à la bataille de 2020.

Là où ça remue aussi, c’est du côté de La République en Marche. De source parisienne, nous avons appris que deux candidates auraient sollicité l’investiture du parti macronien. Il s’agirait de Marie-Agnès Staricky, candidate aux législatives, battue par Jeanine Dubié qui avait effectué un spectaculaire retournement au second tour. La seconde serait Stéphanie Lacoste, l’actuelle maire de Beaucens, qui a décidé de demeurer désormais à Lourdes où elle dirige déjà l’agence Crit Interim. Selon certains échos, c’est Michel Hourie, le référent départemental d’En Marche qui pourrait avoir le dernier mot et qui pencherait plutôt en faveur de la future ex-maire de Beaucens.

D’autres candidats sont également annoncés. Il y a des personnes qui n’écartent pas le retour aux affaires de Jean-Pierre Artiganave. Cela nous étonnerait. Gageons plutôt qu’il sera en coulisses pour pousser celui qu’il aura choisi et qui ne sera sûrement pas son ancien adjoint aux travaux. Il suffit de voir sur Facebook certains commentaires désagréables « signés » à l’encontre du porte-parole du mouvement “Unis et Rassemblés” pour Lourdes.

Le nom de Thierry Lavit, ancien conseiller municipal PRG - il figurait dans l’opposition municipale, de 2008 à 2014, avec Josette Bourdeu – labourerait le terrain. Il n’a plus d’attaches avec l’actuelle maire de Lourdes qu’il avait d’ailleurs pas abandonnée lors de la dernière campagne municipale. Pas question qu’il soit à ses côtés en 2020.

La France Insoumise ne devrait pas être absente de la bataille. Elle peut compter sur Christian Agius et ses camarades pour mettre un peu de piment dans la campagne.

Et pendant ce temps, Josette Bourdeu boit du petit lait ! « La multiplicité des candidatures sera une aubaine pour nous ! », clament en chœur les élus de sa task force municipale.

G.M.