Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Pour sa première conférence de presse de l’année, Jean-Pierre Artiganave envoie du lourd...(dernière actualisation)

samedi 16 février 2019 par rédaction

Jean-Pierre Artiganave, ancien maire de Lourdes, et les conseillers municipaux faisant partie de son opposition (Michel Rebollo, Marie-Henriette Cabanne) ont tenu, hier en fin d’après-midi leur première conférence de presse de l’année 2019.

En introduction, Jean-Pierre Artiganave déclarait : « Il est toujours intéressant de lire les comptes-rendus divers, d’écouter les audios, force est de dire une fois de plus que l’année 2019 sera marquée par un chaos administratif, un chaos verbal et un chaos politique que nous allons illustrer au cours de cette conférence de presse. D’abord la convocation vraie-fausse ou fausse -vraie du conseil municipal qui devait se tenir le 15 février. Je qualifie cet épisode de pathétique. Nous avons évidemment toutes les photocopies (plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de pages) de tous les éléments transmis. C’est édifiant et contradictoire par rapport à des propos que certains, Monsieur Abadie en particulier et madame le Maire aussi, ont tenus depuis ce conseil municipal avorté. Nous y reviendrons. Je veux le dire ici et on l’illustrera pour les bancs de la Grotte, cela nourrira toutes nos actions futures. Pauvre madame Monticone qui semble s’être chargée elle-même de l’envoi électronique. Pourquoi minuit ? Pourquoi pas le vendredi ou le jeudi, ou le mercredi, que sais-je ? En tout cas c’est un fiasco qui témoigne, je le pense aussi, d’une grande solitude. Mais au-delà peut-être d’un amateurisme, quelqu’un qui n’est pas forcément habitué, puisque nous savons qu’elle n’a jamais fait ça… » (Audio ci-dessous)

MP3 - 2 Mo

A la fin de l’audio ci-dessus, JPA évoque la question du surclassement/déclassement et la question de la commission d’appel d’offres qui n’était pas prévue dans la convocation du conseil municipal du 15 février, ainsi que la question relative à l’élection de la commission de délégation de services publics. (Audio ci-dessous)

MP3 - 6.7 Mo

Documents remis à la presse par Jean-Pierre Artiganave attestant ce qui est mentionné dans l’audio (.pdf)

Une pensée pour les salariés et les dirigeants de l’usine Toupnot

En ce début d’année, JPA a eu une pensée pour les salariés et les dirigeants de l’usine Toupnot, signalant au passage « On n’a pas vu une grande intervention de la mairie de Lourdes » (Audio ci-dessous)

MP3 - 2.1 Mo

L’affaire des bancs de la Grotte

JPA : “Je voudrais vous dire très simplement, en notre nom, que nous laissons pour l’instant Monsieur Abadie à ses certitudes d’agent immobilier et Madame Bourdeu à ses balbutiements. Toute l’opposition a décidé de travailler ensemble. Une réunion est prévue dès que l’ordre du jour du conseil municipal aura été fixé et envoyée afin que nous nous répartissions le travail et les interventions. C’est un sujet hautement contentieux, hautement préoccupant pour beaucoup de Lourdaises et de Lourdais, quoi qu’en dise Madame Bourdeu. Les bancs de la Grotte n’ont rien coûté à Lourdes depuis l’origine des bancs de la Grotte. Deux mois de délai de recours en ce qui concerne les délibérations. Nous avons bien écouté les propos de Monsieur Abadie et de Madame Bourdeu. C’est en particulier auto-édifiant sur l’auto état ou l’auto analyse qu’ils font de l’état de la ville, sur les voiries, etc. Nous doutons que les Lourdais veuillent offrir à Madame Bourdeu les moyens d’une campagne électorale en vendant les bancs de la Grotte. Mais enfin, là comme toujours -la DSP sur le golf, eau et assainissement, DSP sur le Pic du Jer, etc. – pas de débat, pas de commission idoine. On nous a reproché beaucoup de choses. Nous, les commissions plénières, c’est-à-dire sans public, sans presse, étaient tenues régulièrement quand la commune était face à ce type de problématique. Là, rien. Dieu merci, il y a une presse libre qui nous informe souvent des dates de conseil, de certaines questions, etc. Nous aurons, croyez-le, tout loisir pendant le futur conseil municipal car nous avons le respect des Lourdaises et des Lourdais en disant qu’il y a un ordre du jour et que sur cette question, sur ce que Madame Monticone nous a transmis électroniquement, il y a un million de choses à dire. (Audio ci-dessous)

MP3 - 2.7 Mo

Avenue Peyramale prolongée

JPA : “Grâce à vous nous apprenons un certain nombre d’informations. Si je résume, Monsieur Abadie après avoir affiché non seulement des certitudes, des interventions depuis 2016 péremptoires, glorieuses mais faut dire aussi peut-être mensongères, s’il y a abandon de ce projet d’avenue Peyramale prolongée, il dit lui-même : avant avril 2020, nous ne saurons pas ce qu’il en ressort des études diverses à réaliser. Question : alors elles n’ont pas été réalisées depuis 2015, 2016 ? Michel Rebollo avait écrit à la préfète. Nous sommes donc au courant de ce que dit la préfecture de ce projet depuis quelques mois ou ce que l’on dit en matière de demandes de subventions. Abandon ! Mais alors où est le million d’euros sur le DOB ? Ou alors où est le million d’euros budgété en 2018 ? A quoi a-t-il servi ? Où est-il passé ? ” (Audio ci-dessous)

MP3 - 3.1 Mo

Les commentaires de Michel Rebollo sur la réunion qui s’est tenue à l’Ophite

Michel Rebollo : Juste quelques mots concernant les commentaires de madame Bourdeu sur la réunion qui s’est tenue à l’Ophite.

Tout d’abord pour dire que je déplore les mots utilisés par Madame le Maire concernant les différents Présidents Associatifs présents.

Traiter ceux-ci de« Pachas » et de« Gâtés Pourris » qui font de la Politique Politicienne des gens qui sont avant tout des bénévoles inquiets pour leur Association et leur quartier est indigne.

Ensuite, elle pose la question pourquoi ces personnes ne vont pas se renseigner auprès du Président de la Grande Agglo sur ce projet qui de son propre aveu est déjà voté par tous les Maires qui siègent à la Grande Agglo. Elle omet au passage de préciser qu’en tant que Vice·Présidente et Maire de Lourdes c’est à elle de nous renseigner. Mais elle ajoute que ce n’est pas le temps de la concertation ni de la présentation aux gens du quartier.

Me concernant elle déclare que je serai informé en temps et en heure comme les autres élus. Il me faut tout de même préciser que les élus d’opposition ainsi que ceux qui l’ont quittée ne sont jamais informés de rien.

Je prendrai pour exemple celui de la Direction des Services. Techniques. Au mois de novembre 2018 ne voyant plus M. Patrice Billot Directeur Adjoint depuis quelques mois à la Mairie et étant informé par les employés de son départ j’ai posé la question à M. Alain Abadie qui fort surpris m’a annoncé qu’il était comme moi et qu’il venait d’apprendre sa démission. Pourtant si vous allez sur le site officiel de la Ville, celui-ci est toujours inscrit à son poste.

Pas plus tard qu’hier, j’ai posé la question en Commission des Travaux à M. Abadie pour lui demander où nous en étions avec l’ancien Directeur des Services Techniques M. Teston payé à rester chez lui depuis plus de 4 ans.

Monsieur Abadie m’a alors informé que ce dernier ne faisait plus partie des effectifs depuis fin décembre.

Plus près de nous, nous n’avons jamais été informé du départ de la Directrice Adjointe au Service à la Population, Melle Bertrand si ce n’est par un “pot” de départ à ses proches.

La seule chose qui nous ravit est que pour donner suite à ces trois départs, la Ville de lourdes économisera cette année 150.000 euros sur son Budget.

Lorsque Madame Bourdeu demande hier« dans quel monde on vit », nous aurions tendance à traduire « avec quelle Municipalité vivons-nous ».


titre documents joints

15 février 2019
info document : PDF
121.9 ko