Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Avec les honneurs du "Canard Enchaîné"

lundi 12 juillet 2010 par rédaction

Dans les derniers dossiers du Canard Enchaîné (Juillet 2010), en page 60, le transparent* maire de Lourdes se fait « allumer » dans un article de deux pages ayant pour titre « L’or du pèlerin » et en sous-titre « La cité mariale est un miracle économique qui dure depuis 1858 ». Par la même occasion, notre site « Lourdes Infos » a les honneurs du "Volatile".

Ça devait arriver. Le traitement réservé par l’actuel maire de Lourdes à notre site est parvenu dans plusieurs rédactions parisiennes. Après le site Rue89, c’est au tour du Canard Enchaîné d’être offusqué par le « démocrate » Artiganave. Au moment où il est beaucoup question des rapports souvent compliqués de la presse avec les politiques, il ne serait pas étonnant d’ailleurs que d’autres journalistes viennent « fouiner » sur la place de Lourdes. L’avenir nous le dira. En attendant, que peut-on lire sur cette fameuse page 60 ? Voici ci-dessous l’extrait qui nous intéresse :

Heureuse, aussi , la famille de l’ancien maire Philippe Douste-Blazy. Principale actionnaire de La Ciergerie lourdaise, qui, ici, détient le monopole des chandelles sacrées… A Lourdes, l’argent semble une manie des maires. L’actuel, Jean-Pierre Artiganave – une des plus grosses fortunes de la ville – a son échoppe et son bar, Aux Arts Religieux et Au Royal, où il tient souvent la caisse. « Ça fait jaser… », se marre Gérard Merriot, journaliste retraité et fondateur du site Internet Lourdes Infos avec son copain Marc, ancien rugbyman et tenancier du petit hôtel Louvre et Vincenette. L’indépendant Lourdes Infos - 16 000 visites par jour – a osé dénoncer l’attribution par le maire du journal communal à une amie. Depuis, c’est le boycott, ordonné par l’élu. Merriot est interdit de conférence de presse municipale, banni des listings d’invitations, réservées aux journalistes plus accommodants…Guère charitable dans une ville où le parking, proche des commerces du maire, se baptise « Paradis ».

NDLR. *Qu’on ne se méprenne pas. L’adjectif transparent ne s’en prend pas au physique d’Artiganave. Il rappelle tout simplement ce que ce dernier disait lors de l’assemblée générale du Football-Club-Lourdais XV et dont nous avons fait état le 1er juillet dernier : "Il n’y a rien à cacher. La vie est d’une transparence absolue à Lourdes. Il faut laisser les débats se dérouler dans la transparence et la liberté d’expression totale". Cela fait évidemment sourire quand on connaît le sort que l’actuel premier magistrat lourdais réserve à notre média. Il est vraiment mal placé pour parler de transparence.