Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Le golf de Lourdes entre dans une nouvelle ère

jeudi 24 janvier 2019 par rédaction

Depuis le 1er janvier 2019, est intervenue la mise en concession du golf de Lourdes suite à la délibération du conseil municipal en date du 14 décembre 2018. C’est donc le groupement « GOLF REFERENCE/AIMG en qualité de concessionnaire de service public qui gère désormais et exploite le golf municipal de Lourdes. Une solution dont s’est félicitée en conférence de presse ce mercredi matin Josette Bourdeu, maire de Lourdes, en présence de Thierry Gaurenne, président de la société Golf Référence AIMG et du directeur Jean Doyer. « Cette mise en concession beaucoup en ont rêvé, Eh bien nous, on l’a fait !, jubile la maire. Pour moi, c’est très important qu’enfin la ville ne soit plus à faire des choses pour laquelle elle n’est pas compétente. Gérer un golf, ce n’est pas dans ses attributions. A mon avis, cela n’a aucun rapport avec une collectivité. Je désirais trouver des gens passionnés de golf et qui savent, des sachants pour gérer un golf. Je pense et je suis même convaincue qu’avec Golf Référence nous avons trouvé des gens qui vont gérer ce golf. Vous êtes là depuis le 2 janvier et la mayonnaise a l’air de prendre sur le site puisque déjà l’association sportive est ravie d’avoir affaire à eux, d’après les échos que j’en ai ».

Thierry Gaurenne est le président de la société Golf Référence basée à Mudaison (Hérault), près du golf Montpellier Massane. « C’est une émanation du deuxième nom AIMG (Académie Internationale des Métiers du Golf). Notre activité principale, indépendamment de gérer des golfs, c’est l’école de formation des directeurs de golf français depuis plus de 30 ans. A ce jour, on en a formé un peu moins de 600. Cette école de formation est aussi adossée à un sport études privé et à un BTS. Chaque année, nous avons entre 30 et 50 étudiants toutes filières confondues. Nous sommes 3 associés (moi-même, Jean Beauvillain, Marc Bousige). Nous gérons en parallèle le golf de Mont Genèvre depuis 1999. Nous nous sommes intéressés à la gestion du golf de Lourdes, l’appel d’offres de délégation de service public ayant été publié dans la presse en juillet 2017 ».

Lors de la discussion de ce dossier en conseil municipal, l’opposition s’était étonnée que AIMG fût réapparue accolée à Golf Référence après s’être désistée quelques mois auparavant. Josette Bourdeu explique (audio ci-dessous)

Thierry Gaurenne : “Le parcours de Lourdes est challenging”

Qu’est-ce qui a attiré AIMG à Lourdes ? Réponse : « Le challenge ». Josette Bourdeu pense que le golf a des atouts (points d’attractivité pour Lourdes). Elle a rappelé les conditions financières de cette convention, concernant la contribution de la ville de Lourdes. Audio ci-dessous

Est-ce que des contacts ont été pris avec l’exploitant du restaurant ? Réponse de Josette Bourdeu :

S’agissant du personnel, Thierry Gaurenne annonce qu’il sera en grande partie renouvelé avec un nouveau directeur Jean Doyer, un nouvel enseignant, deux nouveaux jardiniers et un green-keeper. Deux personnes de l’accueil sont restées ainsi qu’un jardinier, les autres ont réintégré le personnel municipal.

Cyril Airot sera le professionnel du golf. Il est issu de la société A3 Golf, basée sur le golf de Massane. Il sera à plein temps au golf de Lourdes. A partir du début février, il dirigera aussi l’école de golf.

La société AIMG va investir au niveau du matériel, notamment avec le renouvellement des voiturettes de golf (10) ainsi que le renouvellement de la moitié du parc machines.

En 2018, l35 golfeurs étaient adhérents à l’association sportive. Un tiers d’entre eux ont renouvelé leur abonnement annuel (890 euros). Des tarifs spéciaux sont consentis aux comités d’entreprise.

Le calendrier des compétitions comprendra une vingtaine de dates.

On laissera la conclusion à la maire de Lourdes : « Ça ne pouvait plus durer ! »