Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Un jeune talent en dédicace à la médiathèque de Lourdes ce samedi de 10 h à 18 h (salon du livre) : le romancier Adrien ANDERSON

vendredi 30 novembre 2018 par rédaction

Un jeune talent en dédicace à la médiathèque de Lourdes ce samedi 1 décembre
de 10 h à 18 h (salon du livre) : le romancier Adrien ANDERSON.

Chroniqueur passionné ayant rencontré une belle brochette d’artistes français tels que Claude Lelouch, de diplomates et leaders politiques de tous bords, Adrien ANDERSON est avant tout romancier trentenaire aux multiples facettes. D’abord spécialisé dans le roman-court, il est à l’origine de la méthode Zola, soucieux d’adapter la littérature aux nouvelles générations de lecteurs « plus instantanés ». Ses romans privilégient l’action et limitent les descriptions pour rendre le lecteur
acteur de sa propre lecture.

La bande annonce audio du livre :

Son dernier livre avait été présélectionné par le jury du prix Talent 2018 des Estives littéraires. Il y a deux ans, Adrien avait été récompensé aux côtés de Pierre Bellemare pour son engagement à la démocratisation de la littérature. Approché par les équipes de l’un des plus grands musées de France, il monte à Paris et termine finaliste d’un
vaste projet de démocratisation de la culture.

« Le Cercle de Seth » (couverture en pièce jointe) est publié aux éditions Prem’Edit (sélection réalisée par un collège de 120 lecteurs : contrat d’édition). Ce jeune rotarien est membre de la Société Civile des Auteurs Multimédia.

A l’occasion de l’avant-première de la sortie du livre, Alain Dreuilhe, contrôleur général honoraire de la Police Nationale, a dispensé une conférence en criminologie, faisant référence aux thématiques abordées dans le roman (en présence d’une centaine de
personnes venues pour l’occasion). L’ouvrage a été présenté au Festival Transfrontalier du film et du roman policier.

« Le Cercle de Seth » est préfacé par un ex négociateur expert du GIGN. Cette fiction évoque en filigrane le terrorisme fanatique à travers l’univers d’une secte puissante. Elle évoque des scénarios que l’actualité reconnaît crédible.

Les critiques littéraires :

ILS EN PARLENT

Booktubeuse « Lecture et gourmandise » :

On se trouve dans ce roman en compagnie de l’inspecteur Jim Spenser qui se
retrouve plongé dans une série de 13 meurtres se répétant tous les 18
ans et ayant un rituel commun : un cercle dessiné autour de la victime.

Et là, boom ! On est totalement pris dans cette traque du tueur en série, mais également dans le développement d’une secte très influente et des dérives qu’elle entraîne.

Une belle montée en puissance. Je l’ai lu quasiment d’une traite tellement le rythme est bien mené par l’écriture de l’auteur. Un flic très attachant, des personnages très forts...

Et au moment où l’on pense que l’histoire va se tasser, on est surpris par la tournure des événements. C’est ce qui a fait que j’ai vraiment adhéré à cette course contre la montre sans répit.

Cela reste une très bonne lecture et un très bon thriller sur fond de corruption et manipulation.

Nathalie Glévarec, blogueuse littéraire « Images de romans » :

Un polar qui sort des sentiers battus ! L’inspecteur Jim Spenser se voit confier une affaire de meurtres avec mutilations. En menant l’enquête, il découvre que c’est la suite d’une série de crimes qui se répète tous les 18 ans. Il va devoir affronter Bernard Rocant, gourou fanatique des "Adorateurs de Seth".Mais pas que ...

Dans ce roman, l’auteur avec un style rapide et sans détails futiles, associe meurtres en série, rituels sataniques et terrorisme. Ses personnages de Jim et Julian d’une droiture sans reproche sont confrontés à un criminel sadique, fanatique, provocateur et très sûr de lui. La chasse à l’homme s’engage dans une course à la montre. Ils vont
se retrouver embourbés dans un labyrinthe de corruption touchant tous les
niveaux de la société. Au fil des chapitres, l’enquête des meurtres en série qui semble résolue à la moitié du roman, va prendre de l’ampleur et une direction inattendue. Là, je me suis dit : que peut-il imaginer de plus ?

Et bien l’auteur m’a entraîné dans l’horreur du terrorisme fanatique,
l’exploration et la manipulation de l’âme humaine et les dérives incontrôlables de la société. Jim apprend à ses dépends qu’il ne faut faire confiance à personne !
Avec la plume directe, précise et technique de l’auteur, je suis vite rentrée dans ce récit saisissant qui me laisse dans un sentiment d’injustice et perplexe sur l’avenir effroyable qu’il a décrit. Je sais que j’ai lu une fiction et j’espère que ça restera une fiction !!