Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Projet commercial de l’aquarium : pour l’intersyndicale c’est une décision inadmissible

vendredi 2 juillet 2010 par rédaction

L’intersyndicale de Lourdes communique :

« Le projet de création d’un centre de 8.000 rn’ de surface commerciale et de restauration contre lequel nous avions manifesté notre opposition a été rejeté, à l’unanimité, lors de son passage en commission départementale d’aménagement commercial. L’ensemble des membres de cette commission, dont le représentant de la ville de Lourdes, ont clairement exprimé leur désaccord sur l’implantation de ce pôle.
Contre toute attente, cette décision a fait l’objet d’une requête de la part du promoteur devant la commission nationale, et a obtenu scandaleusement un feu vert. Nous nous élevons contre cette décision qui bafoue la volonté des élus et des représentants de cette instance. Nous pensons que les responsables locaux, proches des Haut-Pyrénéens, sont les mieux à même de juger de l’opportunité de tels projets trop déstructurants pour l’économie de Lourdes et des vallées. À ces promoteurs qui soutiennent avec des propos alarmistes que les centres-villes sont désormais condamnés et qu’il n’y a d’avenir que pour le commerce en périphérie, nous rappelons que l’activité commerciale à Lourdes est riche d’emplois stables et de diversité dans l’offre. Nous vivons dans notre ville et nous voulons conserver cette qualité du tissu commercial. Développer la périphérie dans de telles proportions, c’est amoindrir et condamner toute une économie locale.
Nous nous battons et étudions la possibilité d’un recours devant le Conseil d’État, seule instance habilitée à invalider ce résultat. »

Le président Jacques Barzu,
La vice-présidente Nicole Boyer.