Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Carton rouge à Josette Bourdeu

mercredi 12 septembre 2018 par rédaction

Dans un écho mis en ligne hier après-midi, à propos du surclassement démographique de la ville de Lourdes, nous nous interrogions sur la façon dont l’actuelle maire de Lourdes Josette Bourdeu allait répondre aux accusations de son prédécesseur Jean-Pierre Artiganave. Nous pensions comme beaucoup de Lourdais qu’elle tiendrait, comme elle en a l’habitude, une conférence de presse. On songeait aussi à un éventuel communiqué. Eh bien, elle s’est inspirée de JPA qui durant une grande partie de son dernier mandat procédait à des invitations sélectives.

En effet hier en début d’après-midi, elle a bien donné une conférence de presse, mais pour … un seul journaliste, celui qui est chargé depuis peu de la chronique locale du quotidien régional. Sans doute va-t-on nous dire que c’est à la demande dudit journaliste qu’elle a réservé sa déclaration. Sachant la répercussion que les déclarations de JP Artiganave avaient provoquée dans la cité mariale et dans le département, ainsi que dans les services municipaux, Josette Bourdeu et son cabinet auraient dû se douter qu’un point-presse sélectif susciterait des commentaires acides. Des journalistes ou correspondants de presse « neutres » auraient assurément posé des questions qui méritent des éclaircissements. Dans sa réponse, fidèle à son habitude qui continue à lasser les administrés, elle fait porter le chapeau à son prédécesseur. Si l’on en croit certaines sources, ce dossier n’a pas fini d’avoir des prolongements. Quelque chose nous dit que l’on n’est pas au bout de nos surprises. Dans certaines sphères ministérielles, il semblerait que ça commence à jaser. Bref, le feuilleton est à suivre…

G.M.