Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Samedi 11 août 19h40 - Mise en place des bornes : quel foutoir !!!

samedi 11 août 2018 par rédaction

Aujourd’hui, c’était le jour J pour la fameuse mise en place des bornes télescopiques. La mise en sécurisation du secteur proche du sanctuaire devait permettre, selon les termes de Josette Bourdeu, la maire de Lourdes, « de se promener dans des rues sécurisées sans véhicule sans pollution... » Eh bien pour l’instant c’est raté !!!

Ce samedi, à 18h, au moment de la mise en place des bornes télescopiques, nous avons assisté à un spectacle grandiose ! 

Alors que jusqu’à 18h, les rues étaient calmes avec un flux normal pour le mois d’août, nous avons été témoin d’un embouteillage gigantesque au boulevard de la Grotte !

Les bornes qui étaient censées être levées ne fonctionnaient pas !

Certains élus avec des techniciens essayaient de réparer une fois de plus les bornes qui résistaient aux nombreuses manipulations, tout en essayant de contrôler le flux de bus et de voitures.

Résultat : Un vrai capharnaüm improbable ! « Une fois de plus nous sommes dans l’amateurisme flagrant », nous confiait un commerçant du boulevard.

Les bornes situées entre la place Jeanne d’Arc et le boulevard de la Grotte, ne fonctionnant pas, une voiture de la police municipale a été mise en travers de la chaussée. Touristes et pèlerins se demandaient ce qui se passait. Heureusement que les pompiers ou les ambulances n’ont pas été appelés à ce moment-là.

Autres mauvaises surprises pour plusieurs automobilistes l’impossibilité de sortir des parkings du quai Saint-Jean et de Boissarie entre 18h et 23h. Nous avons rencontré des touristes venus de Saint-Jean-de-Luz avec un jeune enfant et les grands-parents qui déambulaient eux dans le Sanctuaire. Il fallait attendre 23h pour sortir de ce guêpier. « On ne nous y reprendra plus », s’exclamaient-ils en colère.

Seule solution, encore faut-il bien connaître Lourdes : passer par la ruelle étroite, derrière le Palais du Rosaire. C’était ça ou rester enfermés dans ces deux parkings.

Quant aux commerçants, restaurateurs et cafetiers, ils s’estiment véritablement pénalisés par cette situation, prévisible au demeurant.

Et dire que la ville de Paris est venue s’inspirer de la solution lourdaise !!!