Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Pragnères, un chantier d’exception

jeudi 24 juin 2010 par rédaction

La centrale hydroélectrique de Pragnères remise en fonction. L’eau de Cap de Long circule à nouveau dans les tuyaux. Trois ans de travaux pour démonter et reconstruire une conduite forcée sur 800 m et de 1,60 m de diamètre après près de 60 ans de fonctionnement. Mise en service en 1954, la conduite n’avait l’objet d’aucun remplacement. Les 3 turbines de 185 Mw fonctionnaient sans problème depuis sa construction. Il a fallu parfois créer des matériels comme le « blondin » http://webtv.edf.com/index.php/video/pragneres---le-blondin/441.html pour le transport sur câble jusqu’à un poids de 15 T.

Mardi soir, 300 personnes étaient invitées pour entendre les témoignages de ceux qui ont fait ce chantier et découvrir en vidéo les diverses étapes de la construction historique et des derniers travaux. Beaucoup d’émotion mais aussi beaucoup de joie et d’enthousiasme pour cette réalisation conduite par de nombreuses entreprises.

EDF, acteur du développement local…. avec des témoignages de Francis Caussieu, maire de Gèdre, Chantal Robin-Rodrigo, députée, Marcel Favre, maire d’Arrens…. EDF, acteur majeur autour des sites qui deviennent des attraits touristiques dans le respect de l’environnement en collaboration avec le Parc National des Pyrénées. EDF sensible à l’accessibilité de la montagne pour tous, à tous les publics y compris handicapés, participe aux aménagements tel qu’au Tech. EDF participe à la sécurité des usagers de loisir comme avec la FFME pour la sécurité en canyon.

EDF entre dans le capital de N’Py à la grande satisfaction de sa directrice Christine Massoure et de son Président Michel Pélieu. Par cet acte, EDF deviendra un acteur du développement touristique hivernal. La valeur de l’action est passée en 5 ans de 100 à 3800 Euros.

De par sa présence dès l’origine dans les vallées, EDF a été un apporteur de valeur ajoutée dans les villages. Encore aujourd’hui, comme le souligne Viviane Artigalas, EDF permet, depuis 1973, le développement du centre médico éducatif et du foyer de l’APF à Arrens-Marsous. Marie Hervieu, pour le Parc National souligne le rôle important d’EDF dans l’aménagement du lac du Tech. Sur Midi-Pyrénées, ce ne sont pas moins de 100 000 visiteurs qui passent dans les centres d’information publics.

Des projets ? Il y en a tel que l’amélioration des matériel pour produire plus sans prélever plus d’eau. Quoiqu’étant renouvelable, l’énergie hydroélectrique est aujourd’hui contestée par les écologistes dont on ne sait pas très bien ce qu’ils veulent.

Les écologistes critiquent encore…
Dans un communiqué récent, le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de la Mer, en charge des Technologies Vertes et des Négociations sur le Climat (MEEDDM) a annoncé la signature d’une ’’convention d’engagements pour le développement d’une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques’’, avec les ’’élus, les producteurs d’hydroélectricité, les associations et fondations de protection de l’environnement, les associations pour les énergies renouvelables et l’association des pêcheurs professionnels en eau douce’’.

Par ailleurs, France Nature Environnement (FNE), a indiqué qu’elle ne signerait pas cette convention, estimant que pratiquement tous les fleuves et toutes les rivières étaient déjà fortement équipés et que la limite avait été atteinte. ’’Signer, c’est s’engager à accepter la destruction à terme des derniers tronçons de rivières vivantes du pays, et notamment des petits cours d’eau, souvent de très bonne qualité’’, prévient FNE dans un communiqué. ’’Signer c’est accepter l’installation de 500 à 1.000 microcentrales qui viendraient s’ajouter aux 1.500 ouvrages qui, déjà, barrent, détournent et modulent le débit des cours d’eau’’, précise la fédération qui estime que ce ne sont pas ’’500 ou 1.000 microcentrales supplémentaires qui vont changer le bilan carbone du pays ni sauver le monde d’effets climatiques désastreux’’.

Difficile d’avancer positivement avec de telles positions qui font systématiquement obstruction aux principes de développement durable et ses trois piliers : environnement, social et économique. Comme pour l’ours, c’est manifestement la régression 2000 ans en arrière qui est préconisée. Les Français sont-ils prêts à abandonner leur confort ? Pas si sûr.

Pour en savoir plus et des vidéos :
• Pragnères, un chantier d’exception http://www.uneriviereunterritoire.fr/2009-12/pragneres-un-chantier-dexception.html
• A Pragnères, un chantier de haute voltige http://webtv.edf.com/index.php/video/a-pragneres--un-chantier-de-haute-voltige/436/nos-metiers/8.html
• Pragnères : le blondin http://webtv.edf.com/index.php/video/pragneres---le-blondin/441.html
• Le développement de l’énergie hydroélectrique continue de faire polémique http://www.actu-environnement.com/ae/news/hydroelectricite-convention-peche-riviere-energie-10516.php4
• L’hydroélectricité, énergie presque durable http://www.journaldelenvironnement.net/article/l-hydroelectricite-energie-presque-durable,17802?xtor=EPR-9

Louis Dollo