Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Conseil municipal : vifs échanges lors de la demande de subvention pour la création de la voie de désenclavement avenue Peyramale prolongée

jeudi 5 juillet 2018 par rédaction

Suite à la restriction de passage des véhicules sur le pont Peyramale avec une durée déterminée de circulation, il est envisagé de créer une voie de désenclavement avenue Peyramale prolongée. Le Conseil municipal va solliciter des subventions à hauteur de 50 % au titre de l’Etat, du Conseil régional et du Conseil départemental. Le montant des travaux est aujourd’hui chiffré à 2,5 Millions HT.

Cette question rapportée à tout berzingue par Alain Abadie a fait l’objet, comme on s’y attendait, de beaucoup d’interrogations. Plusieurs élus sont montés au créneau. Angelica Omnès d’abord qui a demandé sur quelles bases s’appuyait Alain Abadie pour ces affirmations, suivi de Michel Azot (sceptique sur le montant de 2,5 M€), puis de Jean-Pierre Artiganave qui s’étonne que le choix du groupement (Eiffage) soit connu. Josette Bourdeu avoue alors que cet aménagement de l’avenue Peyramale prolongée constituera un changement pour les Lourdais et que ce sera pour les touristes et pèlerins une nouvelle façon de rentrer dans Lourdes Que cela entre dans le plan de sécurisation et de circulation qui va être mise en place. Bruno Vinualès revient sur le projet qu’il estimait séduisant au départ. Maintenant, il insiste sur la faiblesse de l’analyse d’Alain Abadie et indique que pas un seul bureau d’études n’a cautionné cette réalisation. Nous mettons en ligne l’audio de la discussion.

LES AUDIOS

Après s’être excusé pour son retard en début de séance, Alain Abadie intervenait (audio ci-dessous)

MP3 - 6.2 Mo

Josette Bourdeu ajoutait quelques mots. Puis Anjelika Omnès prenait longuement la parole pour contester les propos d’Alain Abadie. Elle était relayée par Michel Azot, Jean-Pierre Artiganave. Entre temps, le ton est monté, avec des interruptions de la maire, de Philippe Subercazes et de Bruno Vinualès. (audio ci-dessous)

MP3 - 34.4 Mo

La demande de subvention était votée. 8 élus votaient contre (opposition + Bruno Vinualès, Nathalie Barzu), Annick Baléri s’abstenait.