Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Camouflage de la statue du Général de Gaulle lors de la cérémonie du 60e PMI : les services de l’Etat ne sont pas en cause

mardi 22 mai 2018 par rédaction

Dans l’écho mis en ligne sur notre site le lundi 21 mai 2018, sous le titre : « La statue du Général de Gaulle emballée le jour de la cérémonie du PMI ! », nous nous étonnions de cette initiative. Pour savoir ce qu’il s’était passé, nous avons contacté respectivement la direction du Pèlerinage Militaire International, la préfecture des Hautes-Pyrénées et le service de communication de la mairie de Lourdes. Et pour finir l’adjoint au Délégué Militaire départemental.

Le directeur du 60e PMI nous a répondu lors d’un long entretien que le Pèlerinage Militaire International n’était pas décisionnaire pour ce genre de cérémonie. Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, véritablement affectée par cette maladresse, a joué cartes sur table et nous a transmis le déroulé de la reconnaissance organisé le 11 mai 2018 dans le cadre de la préparation du voyage officiel de la secrétaire d’Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq (.pdf). On peut lire que la directrice de cabinet Catherine Galinié dont le professionnalisme est unanimement reconnu, souligné une fois de plus lors de la réception qui a marqué, la semaine dernière, son départ pour la préfecture de Haute-Garonne, n’avait pas retenu l’option préconisée par la Délégation Militaire Départementale. Qu’était donc cette option ? Il était écrit : « Dans la mesure où les deux statues qui composent le lieu se font face et afin d’éviter tout malentendu de positionnement vis-à-vis des délégations étrangères, la DMD a suggéré d’apposer un voile sur la statue du Général de Gaulle ». La directrice de cabinet a évoqué le risque de polémique que cela pourrait engendrer, ajoutant que « l’installation même de la place avec le public qui fera face à la statue du Maréchal Foch lèvera naturellement toute ambiguïté vis-à-vis de ces délégations étrangères qui viendront s’installer ».

Le commandant Lecomte, adjoint au DMD, concepteur-organisateur de la cérémonie, nous a confirmé que suite aux observations de la directrice de cabinet l’option de voiler la statue avait été abandonnée. Alors pourquoi le voile n’a-t-il pas été retiré ? Sans doute s’agit-il d’un problème de communication interne au sein de la mairie de Lourdes. Il y a tout lieu de penser que l’information ne serait pas remontée jusqu’aux exécutants qui ont procédé à cet « emballage » disgracieux. Signalons qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous n’avons toujours pas reçu de réponse du service communication de la mairie.

G.M.


titre documents joints

22 mai 2018
info document : PDF
503 ko