Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Rugby Honneur (8e de finale) : Adé en trois temps

dimanche 6 juin 2010 par rédaction

A Montréjeau : Adé bat Montesquieu-Volvestre (mi-temps : 14-6). _ Arbitre : Philippe Milani (comité du Périgord – Agenais). Temps _ pluvieux. 600 spectateurs environ. Pelouse excellente.

Adé
Ont joué : S.Caussade ; Guemèche, Trazères, P.Caussade, Catelan ; (o) Fanlo (cap), (m)Lacaze ; G. Terrée, F.Navarret, Soulé ; Horta, Dambax ; Quessette, Boya, Ségura.
Sont entrés : Bidot-Sarthet, Nabias, P. Navarret, Willaume, Vinualès.
Entraineurs : Gérard Fanlo, Jean-Marc Sajous, Jean-François Terrasse.

Montesquieu-Volvestre
Ont joué : Lacoste ; Perez, Milhorat, Inard, Guillon ; (o) Icard, (m) Gaulène ; Cresto, Amiot, Estaque ; Guchens, Labessouille ; Galy, Vezat, Lacroix.
Sont entrés : Dissegna, Sanchez, Clanet, Coumes, Bazy, Auban, Barthet.
Entraineurs : Philippe Mollereau, Jérôme Audoubert.

Pour Adé : 4 essais S. Caussade (2e), Catelan (12e), Willaume (49e), Boya (77e) ; 1 but de pénalité (61e), et 1 drop (76e) de Fanlo ; 3 transformations de Fanlo (2) et P.Caussade.

Pour Montesquieu-Volvestre : 1 essai Amiot (63e) ; 3 buts de pénalité Icard (15e, 57e) Barthet (40e).

Carton jaune : pour Adé, Horta (33e).

Même si le score peut paraître flatteur, il n’en demeure pas moins mérité, car les Haut-garonnais se présentaient forts de leurs derniers succès, sur une dynamique favorable. Un grand mérite donc aux Adéens qui grâce à une entame tonitruante transpercent à deux reprises un rideau ô combien transparent. Sylvain Caussade d’abord qui passe entre les deux centres avec une facilité déconcertante (7-0, 2e) ; puis Jean-François Castelan l’imite dix minutes plus tard en venant jouer plein champ ( 14-0, 12e). Les jeunes arrières montesquiviens ne savent plus comment jouer, et le doute s’installant, les entraîneurs procèdent rapidement à leur remplacement.

Les Haut-garonnais rétablissent leur périlleuse situation , et commencent à accélérer le jeu à partir de la vingt-cinquième minute. Deux pénalités viendront réduire tant soit peu l’écart à la pause (14-6). Sur leur lancée, ils s’installent dans le camp bigourdan, mais là c’est Damien Fanlo qui les repousse par un jeu au pied efficace. Et quand Frédéric Ségura prend l’initiative de jouer une pénalité à la main, son ouvreur remet l’ovale à l’intérieur pour envoyer Thomas Willaume à l’essai. (19-6, 49e).

Nouveau coup d’assommoir pour les Montesquiviens, qui procèdent dans la foulée au remplacement de plusieurs avants, ramassant au passage trois points pour une des nombreuses fautes commises par les Bigourdans dans le jeu au sol (19-9, 57e) , mais Damien Fanlo réussit à reprendre une marge passant sa première (et seule) tentative de pénalité(22-9, 61e).

Après une pénal-touche, les Haut-garonnais parviennent enfin à passer la ligne en force (22-14, 63e), mais le rapproché ainsi effectué va déclencher une terrible réaction des Adéens, qui se mettront à l’abri d’une éventuelle surprise en ayant la main mise durant les dix dernières minutes, gratifiant même le public d’une charge « à l’ancienne « de ses avants , mal terminée par la ligne arrière, mais atténuée par le drop de Damien Fanlo (25-14, 76e), qui montra une minute plus tard l’autre facette de son jeu en s’infiltrant dans la défense adverse pour jouer avec Jean-François Catelan et Marc Boya, pour conclure . (32-14,77)
Le dernier coup venait d’être porté à une équipe qui a tenté de redresser la tête après son début de match catastrophique , mais qui n’a rien pu faire pour surprendre des Bigourdans sûrs de leur affaire.

Gérard Fanlo (co-entraineur d’Adé) : « Heureux de passer un tour de plus, en espérant que ça ne s’arrêtera pas là. Je suis très content car on nous avait annoncé Montesquieu, comme une belle équipe, et c’est le cas : très joueuse, qui n’a jamais fermé le jeu. Mais on marque très rapidement deux essais qui ne doivent rien à personne, et en seconde période, ils nous ont fait un peu de mal. Notre coaching nous a fait de bien. On s’est bien recadré devant et on finit très bien avec deux nouveaux essais. »

Yves Bergantin

GALERIE PHOTOS

En quart de finale, Adé rencontrera Saint Palais, vainqueur de Nord Béarn 21-8