Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Nécrologie : Marcel Durand nous a quittés

jeudi 26 octobre 2017 par rédaction

C’est une figure lourdaise incontournable qui vient de s’en aller. Marcel Durand, le photographe réputé de notre cité, est décédé des suites d’une hémorragie cérébrale. Il était âgé de 76 ans. Marcel comme son père Jean et son oncle Marcel avait fait partie il y a bien longtemps de l’amicale de la presse lourdaise. Il aimait sa ville et la grotte de Massabielle qu’il connaissait par cœur derrière l’objectif de son légendaire Leïca.

Dans sa jeunesse, il avait pratiqué le rugby au sein du Football-Club-Lourdais, faisant partie du groupe des juniors champions de France en 1960. Il opérait en pilier ou seconde ligne. Après une carrière dans la banque et un séjour de quelques années à Paris, il revint à Lourdes à l’âge de 27 ans pour rejoindre la cellule familiale et intégrer l’entreprise dirigée de main de maître par son père Jean. Une entreprise agréée de longue date auprès des Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes. Pendant une quarantaine d’années, il passait ses journées durant la saison des pèlerinages à photographier les groupes mais aussi à saisir des clichés plus personnels, illustrant la condition humaine, dans la dignité de la souffrance, à la recherche d’espérance et de solidarité fraternelle.

En 1995, il publie un ouvrage intitulé « Lourdes, un certain regard ». Il présenta son projet à Robert Hossein, auteur de la préface dont il tirait une légitime fierté et dont voici un extrait : « Regardez ces mains tendues en offrande au bonheur d’une mariée, cette femme qui danse, revêtue de sa parure de fête, pour Marie, ou ce couple qui retrouve les gestes spontanés des parents inquiets pour leurs enfants. Du reste nous ne savons rien, mais la magie de ce livre fait qu’une photo dit, en un instant, tout l’amour de la vie. En croisant ces regards, j’ai eu le sentiment qu’ils me lançaient : "Il y a toujours une raison de vivre, de poursuivre le labeur, parce que le chagrin lui-même demande de continuer". Je ne sais pas si c’est la grâce, mais ils donnent envie de les rejoindre, de partager cette communion : tout inciterait à la tristesse, à l’austérité, à la compassion et voici réunis autant de témoignages d’amour qu’il y a de clichés. Voilà pourquoi ce livre me touche au cœur ».

En 2013, du 9 avril au 8 octobre, la ville de Lourdes lui proposa d’exposer sur la façade nord-ouest de la médiathèque. Les photos étaient de taille : 3m x2m. C’était une première exposition du genre à Lourdes. L’art se déplaçait dans la rue, accessible à tous. C’était un raccourci de son travail personnel, fruit de ses longues heures de marche dans la cité. Qu’il terminait souvent autour d’une table avec ses amis au café de La Renaissance, place du Champ Commun.

Ses obsèques seront célébrées demain vendredi 27 octobre 2017, à 14h30, en l’église du Sacré-Cœur de Lourdes.

Notre rédaction présente à sa fille Cécile, à son fils Ludovic, à sa petite fille Agathe, à ses sœurs Michèle et Marie-Bernard, aux parents et amis nos très sincères condoléances.

G.M.