Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Cérémonie de remise des Palmes Académiques

dimanche 23 mai 2010 par rédaction

L’association des membres de l’ordre des Palmes Académiques a procédé, au Lycée professionnel et technologique de L’Arrouza à Lourdes, à la cérémonie de remise des Palmes Académiques à ses nouveaux membres, en présence du Président de l’association, de Madame Le Proviseur du L.E.P. L’Arrouza, de Monsieur Christophe Merlin, secrétaire général de la Préfecture des Hautes-Pyrénées, de Monsieur Patrick Demougeot, Inspecteur d’Académie, des principaux chefs d’établissements publics et privés, et du maire de Lourdes.

La médaille d’Officier a été décernée à Monsieur Philippe Wuillamier, ancien Inspecteur d’Académie.

La médaille de chevaliers a été décernée à Madame Marie-Hélène Aceituno, Madame Viviane Artigalas, Madame Bourgy Josiane, Madame Cazenave-Aguirre Michèle, Monsieur Cazenave Eugène, Madame Febvre Catherine, Madame Giraudet Monique, Madame Hourmat Sylvie, Monsieur Lafabrie Florent, Monsieur Latour Aimé, Monsieur Lavie Serge, Monsieur Lavit Jean-Louis, Monsieur Maga Pierre, Madame Manche Marlène, Monsieur Pahu Claude, Monsieur Paris Jean, Madame Planas Angeline et Monsieur Marc Sicard.

Chaque parrain a prononcé un discours élogieux à l’égard de son filleul.

A l’issue de la cérémonie, un délicieux cocktail préparé par les élèves du Lycée Hôtelier, a été offert aux participants. préparé par les élèves du Lycée Hôtelier.
Les palmes académiques
Les palmes académiques sont une décoration française, instituée le 4 octobre 1955 par le président de la République René Coty, faisant suite à une distinction créée par Napoléon Bonaparte pour honorer les membres éminents de l’Université.
Les modalités de leur attribution avaient déjà été étendues en 1866 à des personnes non enseignantes ayant rendu des services éminents à l’éducation. Elles peuvent être accordées aux étrangers et aux français résidant à l’étranger qui contribuent activement à l’expansion de la culture française dans le monde.
Concrètement, il s’agit d’une médaille constituée d’un ruban de moire violette et d’un médaillon formé par un rameau de laurier et un rameau d’olivier.
Ordre des palmes académiques
Les palmes académiques sont la plus ancienne des distinctions décernées à titre civil. Entre le décret du 19 mars 1808 portant organisation de l’Université impériale et le décret du 4 octobre 1955, qui institue l’Ordre actuel, elles ont bien résisté aux remous de l’histoire.
Cet ordre est destiné à honorer les mérites des personnels relevant du ministère de l’Education Nationale.
En dehors de l’Université, il peut également distinguer les personnes qui rendent de services important au titre de l’une des activités de l’éducation nationale ou qui apportent une contribution exceptionnelle à l’enrichissement du patrimoine culturel.
Pour être nommé Chevalier, il faut jouir de ses droits civils et être âgé de trente-cinq ans au moins tout en justifiant de 15 ans de service au titre d’une des activités relevant du ministère de l’Education Nationale, de l’Université, ou de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.
L’Ordre des palmes académiques comprend trois grades : Chevalier, Officier, Commandeur.
Nul ne peut être promu Officier, s’il n’est depuis cinq ans au moins Chevalier, nul ne peut être promu Commandeur, s’il n’est depuis cinq ans au moins Officier.
Les promotions et nominations ont lieux deux fois par an :

* les 1er janvier (pour les personnes n’appartenant pas à un établissement d’enseignement de l’Etat ou à un service du M.E.N.)
* les 14 juillet (pour les personnes appartenant à un établissement d’enseignement de l’Etat ou à un service du M.E.N.)

Les décisions de promotion et de nomination dans l’Ordre sont prises par arrêté du Ministre de l’Education Nationale.

Henri Soulet