Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Coupe du Monde Descente VTT : Des milliers de spectateurs conquis malgré une fin de compétition gâchée par le mauvais temps

lundi 1er mai 2017 par rédaction

Cette 3e édition lourdaise de la coupe du monde de descente VTT suscite assurément une passion grandissante. On l’a constaté dès le vendredi puis ensuite durant le week-end où la circulation était dense dans Lourdes et aux abords de la ville, annonçant la grande foule. Et c’est vrai que le samedi et surtout le dimanche matin, les spectateurs étaient plusieurs milliers au pied et sur les pentes du Pic du Jer. Impossible d’en fixer le nombre, mais ils étaient bien entre 30 000 et 40 000 personnes. De quoi donner le sourire à Patrice Bordères, le président de Lourdes VTT et à son équipe. De l’avis unanime, des pilotes aux accompagnateurs des différents teams, l’organisation a été parfaite. Les 300 bénévoles de Lourdes VTT répartis sur l’ensemble du site se sont parfaitement acquittés de leur tâche, méritant les félicitations et éloges de la première magistrate Josette Bourdeu. Laquelle pense qu’après le break de l’année prochaine, la coupe du monde de descente VTT pourrait revenir en 2019 à Lourdes et pour une durée de 3 ou 5 ans. L’union Cycliste Internationale l’aurait laissé entendre. A noter la visite le samedi pour la première fois du président de la Fédération Française de Cyclisme, Michel Callot, élu le 11 mars dernier. Celui-ci a été favorablement impressionné par le site et les opportunités qu’offre le Pic du Jer pour la pratique du VTT.

C’est donc Alexandre Fayolle (Team Polygon UR), classé 52e aux qualifications qui a réalisé le meilleur run avec un temps de 2’52’’758, profitant de conditions parfaites. Son chrono étant sensiblement le même que le vainqueur des qualifications, le Français Loris Vergier (2’52’’684). La pluie et le vent, le brouillard au sommet et la piste qui se dégradait changèrent la donne. Et les meilleurs pilotes figurant les 25 derniers partants ne purent bousculer le classement. « Si tout le monde avait été dans le sec, ça aurait été un très bon temps, soulignait Loïc Bruni, n ° 2 aux qualifications, vainqueur à Lourdes en 2015. Mais bon, hier c’était les qualifs, donc en théorie on aurait pu aller plus vite aujourd’hui si on avait eu les mêmes conditions. Alexandre n’a pas volé sa victoire, c’est lui qui a roulé le plus vite parmi ceux qui ont roulé sur le sec donc de toute façon il l’a mérité ».

Ci-dessous, nous vous proposons un diaporama avec des images prises depuis l’aire d’arrivée et au pied des podiums.

Diaporama
Cliquez pour agrandir