Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Les soutiens de Nicolas Dupont-Aignan en campagne à Lourdes

vendredi 21 avril 2017 par rédaction

Hier matin, aux halles de Lourdes et sur le marché, les soutiens de Nicolas Dupont-Aignan ont distribué des tracts et expliqué les grandes lignes du programme du candidat de Debout la France. Avec Michel Carrère, secrétaire départemental adjoint de la fédération des Hautes-Pyrénées, responsable du secteur de Lourdes, on notait Nicolas Baratier qui sera suppléant de Marthe Thébault aux élections législatives sur la 1e circonscription, Pauline Bach, responsable sur le secteur voisin des Pyrénées-Atlantiques, qui sera candidate aux législatives sur la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. « Les nouvelles régions, souligne cette dernière, ce n’est pas notre truc, donc on travaille comme on avait décidé, la main dans la main sur les deux départements ». Pourquoi avoir choisi Lourdes ce jeudi ? « D’abord parce que j’habite Lourdes, répond Michel Carrère. On a fait aussi les marchés de Tarbes. On n’a pas fait de réunions publiques. Il faut être modeste, nous ne sommes pas un grand parti au plan départemental. Nous avons beaucoup d’électeurs sympathisants qui voudraient voter pour nous mais ils estiment qu’il faut voter utile. Un vote utile pour eux c’est voter Fillon. Il faut empêcher Macron de passer. La difficulté, ce n’est pas nous qui prenons des voix à Fillon, c’est lui qui nous prend des voix. Les électeurs sont dans des notions de peur. Moi, je crois que Fillon sera au 2e tour. Il n’y a aucun risque de voter Dupont-Aignan au 1er tour ». S’il ne veut pas contrarier Michel Carrère, Nicolas Baratier pense néanmoins que le score de Nicolas Dupont-Aignan sera bien plus important que celui qu’on veut bien lui donner dans les sondages. « Il sera la surprise, nous en reparlerons. » Et Pauline Bach de rajouter : « Il y a beaucoup de déçus de François Fillon qui ne veulent pas voter Emmanuel Macron ni Marine Le Pen. Ils n’ont qu’un seul choix, c’est Nicolas Dupont-Aignan. Aujourd’hui, on est là, pour montrer qu’on est en force. Les gens connaissent Nicolas Dupont-Aignan. Les gens prennent nos tracts ».

Revenant sur les élections législatives, et plus particulièrement sur la 2e circonscription, le candidat n’est pas encore connu. « Mais il y en aura un comme partout en France ». « Si ce n’est pas Damien Lempereur, ce sera sans doute Patrick Saffores, conseiller municipal de Bartrès, qui avait conduit la liste de Debout la France aux élections régionales ».

« Il n’y aura pas de consigne de vote pour le second tour », assure Michel Carrère. « L’électeur n’est pas un animal à acheter. Chacun est libre de son vote. C’est le principe d’une démocratie », rappelle Pauline Bach.

G.M.