Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Conseil départemental des Hautes-Pyrénées : séance plénière du 24 mars 2017

vendredi 24 mars 2017 par rédaction

Le discours du président Michel Pélieu

Mesdames et Messieurs,

Chers collègues,

Nous sommes réunis pour procéder au vote du budget primitif de notre collectivité pour 2017. Le budget que je vais vous proposer est conforme aux orientations que nous nous étions fixées en février :

▪ Pas d’augmentation d’impôt

▪ Pas d’augmentation de la dette

▪ Une augmentation de l’investissement sur notre territoire

▪ Une maitrise des dépenses de fonctionnement

Le budget qui va vous être présenté, et que nous avons d’ailleurs construit ensemble comme à notre habitude, c’est un budget qui refuse la fatalité.

C’est le budget d’une collectivité qui refuse de renoncer malgré la diminution des dotations de l’Etat.

Cette année encore nos dotations vont diminuer de 4,4 millions d’euros. Pour compenser cette perte de dotation par l’impôt local nous aurions dû augmenter le taux du foncier bâti de plus de 7%. Bien sûr nous n’avons pas fait ce choix, dans le souci de ne pas alourdir la charge des contribuables haut-pyrénéens. Et pour la 5e année consécutive nous n’augmenterons pas l’impôt.

C’est le budget d’une collectivité qui refuse de se laisser assommer par le poids des Allocations Individuelles de Solidarité.

87 millions d’euros, c’est le montant total des allocations que nous devrons verser en 2017, sans avoir aucune marge de manœuvre sur son évaluation puisqu’il s’agit de prestations fixées nationalement, et sans avoir non plus de compensation satisfaisante de l’Etat puisque ce dernier ne compensera que 44 millions d’euros, soit un peu moins de la moitié.

Pour autant, et malgré l’effort important qu’il faudra fournir pour distribuer ces allocations, nous n’en resterons pas là, parce que la solidarité envers les plus fragiles ne peut se satisfaire d’un versement d’allocation. Elle doit aller au delà, elle doit recréer du lien, du collectif, de la cohésion sociale, elle doit consolider le vivre-ensemble, elle doit permettre à chacun de trouver une place, digne, dans notre société. C’est le sens du schéma de développement social dont nous poursuivrons la mise en oeuvre en 2017.

C’est le budget d’une collectivité qui refuse de se laisser tétaniser par le contexte, par la peur du lendemain et qui fait donc le choix d’augmenter son effort sur l’investissement.

Le programme d’investissement qui vous est proposé pour l’année 2017 atteint 63 millions d’euros. C’est 10% de plus que ce qui a été voté pour 2016.

C’est un signal fort adressé à notre territoire qui témoigne de notre volonté d’améliorer l’attractivité des Hautes-Pyrénées et la qualité des services publics.

C’est un signal fort adressé aux collectivités locales pour leur témoigner notre volonté de soutenir leurs projets.

C’est un signal fort adressé aux entreprises locales et particulièrement aux entreprises du BTP pour qu’elles sachent que nous n’ignorons rien de leurs difficultés et que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour les soutenir.

Ces 63 millions d’euros se traduiront concrètement par plusieurs chantiers :

-dans le domaine des routes avec notamment des travaux d’aménagement et de renforcement de chaussées des routes départementales, la réalisation de la bretelle de Louey, la sécurisation de la RD 921 à hauteur des gorges de Luz, les acquisitions foncières nécessaires à l’aménagement du RD8 entre Tarbes et Bagnères, les opérations prévues dans le cadre du programme européen SECURUS sur la liaison transfrontalière, etc.

-dans le domaine des collèges avec notamment le démarrage de la réhabilitation des collèges Massey et de Trie-sur-Baise, les travaux d’amélioration énergétique dans les collèges d’Arreau et de Séméac, les travaux dans les 2 cités scolaires de Vic et Argelès, et la poursuite de la mise en accessibilité des collèges.

-dans le domaine des bâtiments avec la poursuite de la réhabilitation de la Délégation militaire, la réhabilitation des bureaux de la place Ferré et de Gaston Dreyt et les travaux sur les deux abbayes de l’Escaladieu et de Saint-Sever de Rustan

-dans le domaine de l’internet très haut débit avec cette année l’inscription de la première phase de travaux de desserte en très haut débit qui prévoit le raccordement à la fibre de 48 000 prises en dehors des zones urbaines couvertes par les opérateurs privés. C’est un investissement global de 92 millions d’euros prévu sur 5 ans dont 55 millions à la charge du Département et des autres collectivités. Les Hautes-Pyrénées ne peuvent pas rester à l’écart du projet France Très Haut Débit initié par le Gouvernement.

-dans le domaine du social avec la participation à la reconstruction des EHPAD de Castelnau Rivière Basse et Cantaous, la participation à la construction d’un nouvel EHPAD sur le Département, l’appel à projets est en cours, mais aussi la participation à la rénovation énergétique des logements de l’OPH.

Ces 63 millions permettront aussi d’aider les communes et intercommunalités à investir sur leur territoire pour créer des équipements collectifs de proximité tels que les écoles, les cantines, les équipements sportifs, des centres culturels, des équipements de loisirs, etc.

Bref, c’est le budget d’une collectivité en mouvement, qui refuse la fatalité et le déclinisme.

C’est le budget d’une collectivité qui croit en elle, à son potentiel, à son utilité pour prendre soin des plus fragiles, pour développer l’attractivité et l’aménagement équilibré de ce territoire, pour soutenir les entreprises et l’emploi.

Notre plus-value nous l’avons aussi sur le tourisme. Je fais cet aparté parce que je vous ai fait remettre à chacun d’entre vous le carnet de route du tourisme des Hautes-Pyrénées.

Ce document nous l’avons voté en décembre dernier, puis il a été mis en page et nous l’avons, remis au Conseil Régional, avec Maryse Beyrié, lundi dernier, à l’occasion des rencontres départementales organisées à Lourdes, par la Région, pour l’élaboration du schéma régional du tourisme et des loisirs.

La rencontre plénière avec les acteurs du tourisme était précédée d’une rencontre avec les Présidents d’EPCI, elle même précédée d’une rencontre bilatérale entre la Région, représentée par Jean-Louis Guilhaumon, et le Département que nous représentions avec Maryse Beyrié et Josette Bourdeu.

A cette occasion nous avons pu présenter ce carnet et faire des propositions concrètes de collaboration entre nos deux collectivités.

Je crois que ce n’est pas faire injure à la Région, que de reconnaître que la qualité du travail réalisé démontre toute l’utilité et la pertinence de l’échelon départemental en matière de tourisme.

Je ne serai pas plus long, et je vous propose d’ouvrir immédiatement l’examen des dossiers à l’ordre du jour.

Je vous remercie.

Michel Pélieu

Président du Département des Hautes-Pyrénées