Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

En Marche ! 65 et En Marche ! 64 repensent le tourisme sans faire référence aux propositions d’Emmanuel Macron...

jeudi 23 mars 2017 par rédaction

Les comités de soutien à Emmanuel Macron, En Marche ! 65 et En Marche ! 64, tenaient hier soir, au palais des congrès de Lourdes, leur première conférence interdépartementale sur le thème « Repenser le tourisme ». Une cinquantaine de personnes s’était déplacée pour la circonstance. À la tribune, au côté de Frédéric Laval, le référent En Marche ! 65, se trouvaient Bruno Vinualès, adjoint à la maire de Lourdes, chargé du tourisme et du redressement économique ; Francis Amigorena, adjoint au maire de Biarritz, en charge des nouvelles technologies (la délégation tourisme lui ayant été retirée par l’actuel maire "macroniste" Michel Veunac ; Nathalie Niel, la nouvelle référente départementale En Marche ! 64 qui a succédé tout récemment à Marie-Claude Appelle-Laborde, ancienne militante du Parti socialiste qui voulait être candidate aux législatives sur la première circonscription des Pyrénées-Atlantiques.

La soirée a commencé par une longue intervention de Bruno Vinualès qui nous a fait faire le tour du monde, en retraçant la genèse du tourisme ( AUDIO). Il nous a listé une série de déclinaisons du tourisme ( AUDIO). On aurait pu ajouter le tourisme à risques car il doit bien exister des aventuriers tentés de partir en Afrique, Asie et Moyen-Orient où sévissent Al-Mourabitoun, Ansar al-Charia, Ansar Dine, Al-Qaïda au Maghreb islamique, Boko Haram, Chebabs ; Abou Sayyaf, Al-Qaïda, Émirat du Caucase, Jemaah Islamiyah, Lashkar-e-Toiba, Mouvement islamique d’Ouzbékistan, Mouvement islamique du Turkestan oriental, Talibans ; Al-Qaïda dans la péninsule arabique, Ansar Beït al-Maqdess, Daech, Front al-Nosra. 

Nous avons constaté qu’en aucun moment, le nom d’Emmanuel Macron n’a été prononcé ! D’où certains de dire à la sortie qu’il « y avait eu tromperie sur la marchandise », en dehors d’une courte allusion aux bus Macron.

Le second intervenant Francis Amigorena confirmait que le tourisme était une économie non délocalisable, mais rejoignait Bruno Vinualès quand celui-ci disait que demain Abou-Dhabi pouvait être un concurrent de Lourdes ou de Biarritz. ( AUDIO)

Ces deux monologues s’appuyaient sur la projection d’un powerpoint que l’on peut consulter en cliquant ici (.pdf)

Le débat a été l’occasion pour un commerçant de la rue de le Grotte d’interpeller Bruno Vinualès sur le plan de circulation imposé par la maire de Lourdes, puisque selon lui il est impossible d’approcher la première magistrate notant au passage que la « Marque Lourdes, l’inspiratrice » devenait plutôt la « Marque Lourdes, la dictatrice ». Bruno Vinualès répondant qu’il n’était pas maire a semblé privilégier l’aspect sécuritaire, ce qui ne devrait pas satisfaire, si ça se confirme, les commerçants du boulevard et de la rue de la Grotte. Les camping-caristes estiment quant à eux qu’ils ne sont pas bien traités à Lourdes.

Bref, avec les audios et le powerpoint, nos lecteurs pourront se faire une idée sur cette réunion qui en a déçu plus d’un…

G.M.



titre documents joints

23 mars 2017
info document : PDF
6 Mo