Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Avec la fantasia de lettres recommandées, Josette Bourdeu voudrait-elle faire taire une certaine presse ?

mercredi 1er mars 2017 par rédaction

L’actuelle maire de Lourdes, sous l’influence de son cabinet auquel d’aucuns adjoigne le qualificatif de noir, s’en prendrait-elle à la liberté de la presse ? Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en l’espace de 4 jours (les 24, 27 et 28 février 2017), elle nous a adressé trois lettres recommandées avec AR (coût pour la collectivité 15,39 €) , exigeant des droits de réponse en s’abritant derrière « l’article 6-IV de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique » et nous menaçant d’une amende de 3 750 € au cas où ces droits de réponse ne seraient pas publiés dans les 3 jours à compter de leur réception.

Voudrait-on nous faire taire ? La liberté de la presse serait-elle menacée à Lourdes ? Cet espèce de harcèlement ne nous intimide pas. Nous continuerons à faire notre travail de journaliste indépendant. Notre site n’est sous la coupe de personne. Ici, ce n’est pas Bourdeu-Actu, animé par des thuriféraires de service, adeptes de la brosse à reluire.

Demain, nous mettrons en ligne la réponse à la lettre reçue le 28 février 2017, signée de Josette Bourdeu mais dont le texte émane de… la brillantissime adjointe au développement culturel et à la dynamisation commerciale, Marie-José Moulet. Notons qu’en aucun cas, il nous est reproché des propos diffamoires ou injurieux.