Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Le ras-le-bol des commerçants lourdais face à une municipalité en difficulté !

mercredi 22 février 2017 par rédaction

La municipalité lourdaise pensait sans doute redorer son blason auprès des commerçants lourdais en les conviant, hier soir, au Palais des Congrès à une réunion où le cabinet Bérénice représenté par Pierre Cantet devait faire un état des lieux comme l’a souligné en préambule Marie-José Moulet, adjointe au commerce. « Je tiens à vous remercier, dit-elle à l’adresse des commerçants, parce que vous êtes venus nombreux. Ça fait plaisir de voir qu’il y a beaucoup de commerçants lourdais qui s’intéressent à tout ça parce que nous, nous y attachons beaucoup » Pas sûr qu’ensuite elle ait goûté avec plaisir cette soirée où avec sa collègue du conseil municipal Nathalie Barzu et le directeur ressources Laurent Rey, ils ont subi les assauts d’intervenants déchaînés !

« Les études ont été faites pour le commerce lourdais et sa revitalisation » a précisé Marie-José Moulet avant de laisser la parole à Pierre Cantet.

L’état des lieux

Marie-José Moulet a fait part des projets en cours avec tout d’abord le recrutement d’un « vrai » manageur de centre-ville, ce qui a ensuite fait l’objet de critiques (« encore des embauches »). ( AUDIO)

Jean Rouzaud, commerçant rue de la Grotte, est intervenu le premier. Sans élever la voix, il a mis l’accent sur le changement du sens de circulation (les deux sens descendants du boulevard et de la rue de la Grotte), effectué du jour au lendemain sans concertation « qui ne permettent plus l’accès aux commerces ». AUDIO)

Pierrot Cazeneuve, commerçant au boulevard de la Grotte, insiste comme la plupart des intervenants, sur la nécessité de remettre le sens de circulation alterné, l’abandon du parking du Lapacca, pas ou mal éclairé. Il est relayé par des commerçants qui dénoncent la saleté de la ville (les agents n’ont pas de matériels, sur les trois balayeuses de la ville, deux sont en panne !) (AUDIO

Jean-Pierre Pouzet, agent immobilier : « On veut une ville propre. On ne veut plus d’alcool en ville. Vous comprenez ? ». (AUDIO)

Claudine Aubert, commerçante au boulevard de la Grotte : « On veut nous faire porter le chapeau. Dans les réunions, il n’y en a eu que 3, on nous musèle. La mairesse se met en colère, c’est désagréable. Ne mettez pas sur nos épaules le poids de vos erreurs. Nous sommes obligés de faire nous-mêmes les panneaux de direction » (AUDIO)

Georges Albendin, ancien conseiller municipal : « C’est un dialogue de sourds. Je n’ai pas vu une seule solution concrète ce soir ». ( AUDIO)

Ce sont quelques exemples des interventions que nous avons enregistrées. Elles donnent le ton de la soirée et annoncent un début de saison placée sous le signe de la contestation. Une seule chose pourrait ramener un peu d’apaisement : c’est le rétablissement du sens alterné de circulation. Mais là, la maire et ses conseillers ne veulent rien entendre. Enfin, on aura noté que Josette Bourdeu a préféré assister à l’inauguration de la grande surface, sise avenue Alexandre Marqui, que de faire face à la colère des commerçants lourdais.

G.M.