Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Etat préoccupant de l’église du Sacré-Cœur de Lourdes : voici ce qu’écrivait en 2003 Emmanuel Quidarré, frère du père Louis Quidarré, ancien curé de Lourdes

jeudi 9 février 2017 par rédaction

Extrait de l’ouvrage d’Emmanuel Quidarré concernant l’église Saint-Pierre qui était située à l’emplacement actuel du monument aux morts au début du siècle : « Si l’église Saint-Pierre n’avait pas eu à souffrir durant la tourmente révolutionnaire, l’état de l’édifice au début du XIXe siècle appelait d’importantes réparations. Dès 1806, un plan et devis estimatif avaient été rédigés et les réparations jugées urgentes ordonnées par décret impérial du 4 juin. Les fonds ayant été détournés, les travaux furent reportés. Le devis de 1806 jugé "très exagéré’, fut remplacé en janvier 1810 par un nouveau projet réalisé par l’ingénieur des ponts-et-chaussées Rouan, projet lui-même considérablement remanié après le rapport de l’ingénieur Reydelles daté du 11 janvier 1813. Cependant, dès le 12 mai 1812, l’adjudication des travaux avait eu lieu à Jean Marthe, charpentier à Lourdes. Après démolition des deux grands arcs en maçonnerie lancés au XVIe siècle, entièrement lézardés, la voûte en lambris de la nef fut entièrement reconstruite, de même que la toiture. Six fenêtres rectangulaires en pierre de taille furent mises en place au-dessus des chapelles, assurant désormais un éclairage direct du grand vaisseau. Les murs intérieurs furent reblanchis au lait de chaux, et le pavement en dalles de marbre du sanctuaire remis en état. Tout était terminé en janvier 1819 ».

Aujourd’hui, des travaux s’avèrent toujours urgents sur l’actuelle église du Sacré-Cœur. Selon l’architecte lourdais Michel Defol qui a exposé la situation préoccupante de l’église paroissiale devant la majorité du conseil municipal, les premiers travaux seront exécutés dans le cadre de l’enveloppe figurant au budget de la ville de Lourdes et qui s’élève à 600 000 euros. Ils devront être poursuivis jusqu’en 2018. Il en coûtera 3 millions d’euros. On peut écouter l’exposé de Michel Defol en cliquant sur l’AUDIO.