Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

50ème Festival International de Musique de Lourdes : du 7 au 17 avril 2017

jeudi 22 décembre 2016 par rédaction

Le Festival international de Musique de Lourdes fêtera en 2017 son 50ème anniversaire. Son programme a été dévoilé dernièrement en mairie de Lourdes en présence de Josette Bourdeu, maire de Lourdes, Gérard Altuzarra, Président de l’Association Artistique pour le Rayonnement de Lourdes (ARAL), Fayçal Karoui, directeur artistique et directeur de l’orchestre Pau Pays de Béarn, et de son adjoint Frédéric Morando. 6 concerts figurent au programme. Ils se dérouleront en la basilique du Rosaire, en l’église du Sacré-Cœur de Lourdes, à l’espace Robert-Hossein, en l’église Sainte-Bernadette et en l’abbatiale de Saint-Savin. Les tarifs sont les mêmes que l’an dernier avec la possibilité d’acquérir des pass au prix de 90 euros, ce qui ramène le tarif du concert à 15 euros. Ces pass sont nominatifs mais cessibles. Ce qui en fait une idée de cadeau en cette période de fêtes. 

Un festival créé en 1968

C’est en 1968 que le flûtiste et chef d’orchestre de renommée mondiale Kurt REDEL et son ami Georges LOUSTALOT créèrent, sous l’égide de “La société internationale de promotion artistique et culturelle”, le “Festival de Pâques. Musique et art sacré”.

C’est dans la Basilique du Rosaire que furent donnés les premiers concerts. Son acoustique, sa situation au cœur du Sanctuaire, ses dimensions, tout concourrait à en faire le lieu emblématique du Festival qui fut de très loin le plus utilisé. Toutefois, dès son origine, le Festival proposa des concerts dans d’autres lieux : la cathédrale de Tarbes, l’église du Sacré Cœur de Lourdes, l’abbatiale de St Savin, et jusqu’à la cathédrale de Lescar…

Par l’originalité et la qualité de ses programmes, le Festival de Lourdes acquit très vite un excellente renommée.

En juillet 1987, avec une équipe totalement renouvelée, l’ancienne structure juridique fut remplacée par l’Association pour le Rayonnement Artistique de Lourdes, qui organisait chaque année le ” Festival international de musique sacrée de Lourdes”.

Par la suite, le mot sacré disparut du titre, car il paraissait de plus en plus conforme aux goûts de son public que, sans porter atteinte à l’esprit du Festival, quelques concerts puissent être proposés dans le domaine de la grande musique profane.

Il n’est pas sûr que les créateurs du Festival de Lourdes aient imaginé, en organisant les premiers concerts, lancer une manifestation qui durerait aussi longtemps. Cette longévité s’explique probablement par le fait que l’ARAL n’est composée que de bénévoles, ce qui permet l’utilisation la plus judicieuse possible de ses ressources, mais aussi parce que l’exigence de qualité qui caractérisait depuis le départ les programmations et le choix des interprètes, a toujours été respectée par les équipes qui se sont succédées.

Soutenu par la Ville de Lourdes, le Conseil Général et le Conseil Régional, avec l’aide du Sanctuaire et de la Mairie de St Savin pour les lieux des concerts, et grâce à ses bénévoles et à la fidélité de son public, le Festival de Lourdes fêtera à Pâques 2017, son 50ème anniversaire.

Programme de la 50ème édition du Festival

Vendredi 7 avril - 20h30 / Basilique du Rosaire

Chœur de chambre les Éléments et Ensemble les Ombres

Direction, Joël Suhubiette

Cantates et Messe en sol mineur de Jean-Sébastien BACH

Pour la première fois, les Éléments et Joël Suhubiette s’associent à l’Ensemble « Les Ombres ». En résidence à l’Opéra Orchestre National de Montpellier, Les Ombres, co-dirigées par Sylvain Sartre et Margaux Blanchard, mènent avec la même passion des projets de musique de chambre autour de Bach, Couperin, ou Telemann, aussi bien que des créations scéniques plus importantes en orchestre de chambre. Le travail des Ombres s’inscrit sans conteste dans la lignée musicale des pionniers du baroque. Fidèles à la pratique instrumentale dite « historiquement informée », les Ombres ne peuvent dissocier les travaux de recherche musicologique de leur interprétation.

La Messe Luthérienne en sol mineur, les cantates BWV 123 et 192 de Bach, à travers les chœurs brillants avec orchestre, les virtuoses solos instrumentaux avec solistes, permettent aux deux formations de s’épanouir avec bonheur dans cette première collaboration.

Dimanche 9 avril - 17h / Église du Sacré Cœur

Chœur basque Tolosa Otxotea et Petit chœur de Lourdes

Directions Charles Ferré et Arnaud Penet

Polyphonies Basques et Buxtehude

Huit chanteurs professionnels du Théâtre du Capitole de Toulouse, sous l’impulsion de l’un d’entre eux : le Basque Charles Ferré, se sont regroupés en 1994 pour former l’octuor vocal Tolosa Otxotea.

L’otxote est une formation traditionnelle qui a pour vocation de défendre le répertoire vocal basque classique et contemporain écrit pour huit voix d’hommes. Il trouve son origine en Hegoalde (Pays Basque Espagnol).

Cet ensemble offre une palette vocale très riche qui se révèle particulièrement adaptée à l’expression de la sensibilité basque. La formation classique des artistes composant le groupe leur permet également d’aborder un répertoire allant du XIIème au XXIème siècle.

Tolosa Otxotea a consacré son premier disque intitulé Polyphonie Basque aux plus grands airs classiques du folklore basque tels que Agur Maria, Maïta Nun Zira ou encore la célèbre berceuse Haurtxoa Seaskan ainsi que des œuvres plus contemporaines dont ils ont été dédicataires.

Depuis sa création, Tolosa Otxotea a participé à de nombreux concerts aussi bien en France qu’à l’étranger. Invité privilégié du Festival International Musiques d’Été de Toulouse, des Rencontres Musicales de Sarrebruck en Allemagne aux côtés de formations prestigieuses telles que l’Ensemble vocal Accentus, l’Orchestre Philharmonique de Dresde ou l’Orchestre National du Capitole, Tolosa Otxotea étonne par la qualité de ses interprétations et sa faculté à s’approprier un répertoire d’une richesse méconnue.

Le Petit chœur de chambre de Lourdes, sous la direction d’Arnaud Penet, sera composé de 11 chanteurs : 2 soprani 1 - 2 soprani 2 - 2 alti - 2 ténors - 3 basses.

Il interprètera 5 des 7 cantates du Membra Jesu nostri BuxWV 75 de Buxtehude.

Le texte en latin est un recueil médiéval de poésies spirituelle sur les membres de Jésus. Ce texte poétique est attribué à Bertrand de Clairvaux et à un moine cistercien du XIIIe, auquel Buxtehude ajoute des citations bibliques.

Le chœur sera accompagné par Jean Zune à l’orgue de l’église, mais aussi un clavecin, une viole de gambe - 2 violons et une flûte.

Les deux chœurs interprèteront probablement ensemble une ou deux pièces, en fin de concert, ce qui donnera sans doute, par le mélange des voix un final magnifique.

Mardi 11 avril - 20h30 / Espace Robert Hossein

Orchestre d’Harmonie de la Garde Républicaine de Paris

Direction colonel François Boulanger

Musique de Russie et d’Europe de l’est

 

Mercredi 12 avril - 20h30 / Espace Robert Hossein

Musique Française et d’Amérique du nord

L’orchestre de la Garde républicaine, dont l’origine remonte à 1848, est composé de 120 musiciens professionnels issus des conservatoires nationaux supérieurs de Paris et de Lyon.

L’orchestre d’harmonie entreprend en 1872 aux États-Unis le cycle de ses voyages à l’étranger et le succès est immédiat. Depuis, de très nombreuses tournées ont affirmé son prestige dans le monde entier (Europe, Canada, Japon, Chine, Corée, Singapour, Kazakhstan…).

Dirigé par le colonel François Boulanger, lauréat de concours internationaux et titulaire de cinq prix du conservatoire national supérieur de musique de Paris, l’orchestre de la Garde républicaine peut se produire en différentes formations (orchestre d’harmonie, orchestre à cordes, orchestre symphonique, quatuor à cordes), tant pour illustrer des prestations officielles (dîners à l’Élysée, commémorations, soirées de gala), que pour s’intégrer aux saisons musicales des grandes salles de concerts et des festivals.

L’orchestre de la Garde républicaine est en mesure d’interpréter tout le répertoire musical classique du XVIIème siècle à nos jours. Certains grands compositeurs ont exécuté leurs propres œuvres à la tête de l’orchestre d’harmonie. La Cantate de Saint-Saëns ou le Boléro de Ravel dirigés par leurs auteurs, quel bel hommage pour cette formation ! Florent Schmitt a même écrit spécialement Les Dionysiaques.

Sa discographie, initiée au début du XXème siècle, comporte de très nombreux enregistrements, réalisés par les différents chefs qui se sont succédés à la tête de cette prestigieuse formation.

Vendredi 14 avril - 20h30 / Église Sainte Bernadette [Sanctuaire]

Orchestre de Pau Pays de Béarn et Chœur OPPB

Direction Fayçal Karoui

Requiem de Mozart

Dirigé par Fayçal Karoui, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn (OPPB) est animé, depuis sa création en 2002, d’un projet culturel et artistique ambitieux.

Fayçal Karoui, bâtisseur infatigable, prouve que l’émotion musicale est à la portée de tous, et donne à la musique classique sa place légitime dans le sud aquitain. A la tête de l’OPPB, il apporte une exigence artistique au travers de programmes où se côtoient grands solistes et jeunes talents pour un public familier des auditoriums et de l’univers classique mais également pour un public néophyte, éloigné des dispositifs culturels.

L’Orchestre de Pau Pays de Béarn a participé à de nombreux festivals nationaux et internationaux comme le Festival Présences de Radio France, la Folle Journée de Nantes et de Tokyo et le Festival International de piano de La Roque d’Anthéron. Bénéficiant d’un rayonnement grandissant, il est amené à donner des concerts à l’étranger en Espagne, au Maroc, au Japon et, en 2015, au Brésil et en Tunisie.

Lundi 17 avril - 17h / Abbatiale de Saint Savin

Les Sacqueboutiers et Yazuko Bouvard

Direction Jean-Pierre Canilhac

Todo el mundo en general et récital d’orgue de Yazuko Bouvard

Toujours au sommet de leur art, Les Sacqueboutiers et leurs cuivres anciens sont l’une des formations les plus réputées en musique ancienne. Régulièrement invités dans les festivals internationaux les plus prestigieux, et souvent récompensés (Victoire de la musique classique en 2008…), ils sont très liés au Festival de musique de Lourdes. Depuis leur fondation en 1976, Les Sacqueboutiers se consacrent à la redécouverte de la pratique des cuivres anciens et du vaste répertoire de la Renaissance, âge d’or de leurs instruments. Ils se sont imposés comme l’une des formations de musique ancienne les plus imaginatives. La recherche de l’excellence musicale reste le moteur essentiel de leur travail. Sélectionnés comme Ensemble de l’année aux Victoires de la Musique Classique 2008, ils ont collaboré avec les phalanges les plus prestigieuses pour interpréter des répertoires allant de la Renaissance à Mozart : Hesperion XXI, Les Arts Florissants, La Chapelle Royale, La Grande Écurie et la Chambre du Roy, l’ensemble vocal Clément Janequin.

Les Sacqueboutiers ne se limitent pas au répertoire de la Renaissance. Leur créativité les amène à concevoir des spectacles associant la musique ancienne à d’autres univers artistiques : la musique contemporaine, la danse, le monde de la marionnette, le jazz, la littérature, l’ethnomusicologie.

Les billetteries