nouveau code fin nouveau code
Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Dispositif de sécurisation de Lourdes et des Sanctuaires pour le pèlerinage du Rosaire

lundi 3 octobre 2016 par rédaction

Une conférence de presse s’est tenue ce lundi matin en préfecture concernant le dispositif de sécurité qui sera mis en place à Lourdes et dans les Sanctuaires, lors du pèlerinage du Rosaire qui se déroulera du 4 au 8 octobre. Autour de Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, étaient présents Josette Bourdeu, maire de Lourdes, Myriel Porteous, sous-préfète d’Argelès-Gazost, Catherine Galinié, directrice de cabinet de la préfète, Laurent Coindreau, DDSP des Hautes-Pyrénées, Frère Olivier de Saint-Martin, directeur du pèlerinage du Rosaire, Thierry Lucereau, en charge de l’organisation et du management des Sanctuaires et Nicolas Faugeroux, , directeur adjoint de la zone sûreté sud-ouest pour la SNCF .

Béatrice Lagarde a rappelé que 22 000 pèlerins sont attendus pour le pèlerinage du Rosaire dont 1500 à mobilité réduite. Dès aujourd’hui, sont annoncées des arrivées de pèlerins en trains ou en bus.

« Je considère, a-t-elle souligné, qu’il y a des temps forts qui exigent une attention plus soutenue, à savoir les messes sur l’Esplanade, les processions eucharistiques, les processions aux flambeaux ».

Les moyens mis à la disposition par l’Etat

En matière de sécurité publique, les moyens mis à la disposition par l’Etat seront les suivants : une unité de forces mobiles (la CRS 25 de Pau), laquelle se concentrera sur la sécurisation du site des Sanctuaires et des 3 portes d’entrée (Portes Saint-Michel et Saint-Joseph, route de Pau). La présence de ces forces mobiles sera complétée par des agents des commissariats de Lourdes et Tarbes (effectifs B.A.C.), un équipage de motocyclistes CRS dédié à la circulation lors de l’arrivée des pèlerins et l’encadrement des processions, deux équipes cyno-explosives de la DDSP 31 et de l’administration pénitentiaire. Les démineurs seront en pré-alerte et s’ils ne seront pas présents sur site, ils seront néanmoins à Lourdes. « Nous avons obtenu à nouveau le dispositif Saris avec 6 caméras qui seront déployées dans les Sanctuaires. La gendarmerie ayant assuré la surveillance aérienne le 15 août, il a été fait appel cette fois-ci à la surveillance aérienne par la Police aux Frontières 31. L’avion de la PAF sera mobilisé. Les images seront enregistrées et reportées au commissariat de Lourdes », a précisé B. Lagarde.

Au total, il y aura 80 CRS, 2 patrouilles de VSP Lourdes (6 personnes), une patrouille moto du commissariat de Tarbes (3 personnes), et une patrouille de la CRS 3 personnes), la B.A.C. jour et nuit (2 fois 3 personnes).

La gendarmerie assurera le contrôle des axes principaux venant à Lourdes. Des patrouilles mobiles et fixes seront déployées. Comme pour le 15 août, ils solliciteront auprès du procureur de la République des réquisitions pour inspection des véhicules. Ils assureront aussi la surveillance de l’aéroport en lien avec la Brigade de gendarmerie des Transports aériens. Notons que les militaires n’ont pas été sollicités.

Et la préfète de poursuivre : « J’ai à nouveau pris un arrêté comme pour le 15 août définissant une zone de sécurité à l’intérieur des Sanctuaires et une zone de surveillance et de patrouilles accentuées à l’extérieur des Sanctuaires. J’ai également pris un arrêté d’interdiction de survol, notamment pour les drones. En ce qui concerne les secours, les centres de secours situés à proximité de Lourdes seront renforcés. Ils seront en mesure d’intervenir dans des délais très brefs, notamment pour une montée en charge immédiate de 30 sapeurs-pompiers. Il y a ensuite un renforcement des effectifs en garde permanente avec 16 sapeurs-pompiers. L’ARS et le SMUR ont été sensibilisés. Si nous devions monter un PMA (poste médical avancé), il pourrait être mis en place dans la salle polyvalente, située à l’entrée des Sanctuaires. Enfin, un poste de commandement opérationnel comprenant police, gendarmerie, mairie, préfecture, sanctuaires sera activé durant les temps forts. Il se trouvera à l’accueil Notre-Dame ».

Ils ont dit…

Josette Bourdeu, maire de Lourdes, fait observer que dans le cadre de ce dispositif de sécurisation pour les moments forts du Rosaire, il sera remis en place le même dispositif que pour le pèlerinage national avec les blocages au niveau de la place Jeanne d’Arc, du pont Saint-Michel avec en plus un blocage entre 7h30 et 9h, du mercredi 5 octobre au samedi 7 octobre. (AUDIO)

Le Frère Olivier de Saint-Martin, directeur du pèlerinage du Rosaire, a annoncé que lepèlerinage du Rosaire mettra à disposition 15 bénévoles pour le filtrage et 60 pour la procession mariale du jeudi soir. Des agents de sécurité seront également embauchés de façon temporaire. (AUDIO)

Thierry Lucereau, en charge de l’organisation et du management des Sanctuaires, s’est réjoui d’accueillir ce beau pèlerinage du Rosaire, l’un des plus importants de l’année. Les Sanctuaires ont également renforcé leurs effectifs de sécurité, multipliant par 3 ou 4, selon les moments de la journée, les effectifs destinés à assurer un filtrage de l’ensemble (AUDIO)

Nicolas Faugeroux, directeur adjoint de la zone sûreté sud-ouest pour la SNCF, annonce la reconduite du dispositif mis en place par la SNCF pour le pèlerinage du15 août et qui a été testé à l’occasion du pèlerinage italien. (AUDIO)

Qu’a donné le débriefing du 15 août ? Les réponses de Myriel Porteous, sous-préfète d’Argelès-Gazost et de Béatrice Lagarde, préfète des H-P (AUDIO)

G.M.