Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

La rentrée scolaire de Michel Pélieu

vendredi 2 septembre 2016 par rédaction

Journée chargée hier pour Michel Pélieu, président du conseil départemental. Accompagné de ses services, il a visité plusieurs collèges des Hautes-Pyrénées. L’occasion pour lui de rappeler ce que le département fait pour les collèges. Ce n’est pas rien.

Visite de Michel Pélieu au collège de la Serre de Sarsan

Le mot du président du département, Michel Pélieu

• Dans l’opinion publique, l’éducation et la rentrée scolaire sont, légitimement, associées à l’Etat. Pourtant, sans minimiser le rôle de l’Etat, je voudrais néanmoins rappeler que dans un collège, en dehors du programme pédagogique et du personnel enseignant, tout relève du Département

• Nous assurons la construction, la reconstruction, l’extension, les grosses réparations, l’équipement et le fonctionnement des collèges publics.

• Nous assurons la restauration scolaire dans les collèges publics.

• Nous assurons le recrutement et la gestion des personnels non enseignants, c’est-à-dire des personnels techniciens, ouvriers et de service (TOS) qui exercent leurs missions dans les collèges publics.

• Depuis l’année dernière, nous assumons aussi la maintenance des matériels informatiques et des logiciels nécessaires à l’enseignement et aux échanges entre les membres de la communauté éducative.

• Et enfin, nous sommes responsables de l’organisation et du fonctionnement des transports scolaires.

Par ailleurs, notre mission ne se limite pas aux collèges publics puisque nous versons chaque année une dotation de fonctionnement aux collèges privés pour leur permettre de faire face à leurs charges courantes.

Ainsi, c’est plus de 10 millions d’euros (hors transport) que le Département consacre chaque année à l’éducation des collégiens.

A l’occasion de cette rentrée, je voudrais mettre l’accent sur 2 sujets qui nous tiennent à cœur.

Premièrement, les efforts importants réalisés en matière de restauration scolaire pour améliorer à la fois l’équilibre alimentaire et l’approvisionnement en produits locaux. C’est une préoccupation forte de notre collectivité, d’autant plus que nos collèges produisent près de 1,2 million de repas chaque année. Le Département a conclu un partenariat avec le GAB 65 (Groupement Bio des Hautes-Pyrénées) afin d’aider les collèges à introduire du BIO local mais aussi des denrées de saison produites localement. Après une expérimentation réussie menée avec les collèges de Luz-St-Sauveur et Pierrefitte-Nestalas, la démarche d’approvisionnement en denrées BIO et locales a été étendue à cinq autres établissements du département, dont deux collèges du bassin tarbais : Paul Valéry à Séméac et Victor Hugo à Tarbes puis le collège Beaulieu à Saint-Laurent-de-Neste, le collège de la Barousse à Loures-Barousse et enfin le collège Maréchal Foch à Arreau.

Deuxièmement, les efforts réalisés par le Département, avec le concours de l’Etat, pour doter les élèves et les enseignants d’outils d’apprentissage innovants, et en particulier de tablettes numériques individuelles. L’année dernière nous avions doté les élèves de 5e du collège Palu Eluard et leurs enseignants de tablettes numériques. Cette rentrée scolaire nous allons équiper les élèves de 5ème et de leurs enseignants des collèges de Pierrefitte-Nestalas et de Luz-Saint-Sauveur. »

CHIFFRES

26 collèges dont 20 collèges publics et 6 collèges privés

9 999 collégiens dont 7 995 dans le public et 2 004 dans le privé

Un budget éducation de 10,5 millions d’euros

• 1,8 millions d’euros de travaux de rénovation, d’entretien et d’équipement informatique réalisés dans les collèges publics

• 3 millions d’euros de dotation alloués aux collèges (publics et privés) pour leur permettre de faire face à leurs charges de fonctionnement ;

• 160 agents du Département assurent les missions d’accueil, de maintenance, de restauration et d’entretien dans les collèges publics des Hautes-Pyrénées (soit une masse salariale de 5,7 millions d’euros).

Des outils modernes et innovants

Plus de 400 tablettes numériques individuelles

Dans le cadre de son inscription au programme national « collèges numériques » cofinancé par l’Etat et le Département, le Collège Paul Eluard à Tarbes a été équipé, lors de la précédente année scolaire, de tablettes numériques individuelles pour les élèves de 5ème et leurs enseignants. Les élèves vont conserver leur tablette pendant toute leur scolarité jusqu’en 3ème.

Lors cette rentrée scolaire, les nouveaux élèves de 5ème et certains enseignants qui ne sont pas encore équipés, recevront de nouvelles tablettes individuelles.

La démarche s’étendra également aux collèges de Pierrefitte-Nestalas et de Luz-Saint-Sauveur avec une dotation en tablettes numériques des élèves de 5ème et de leurs enseignants.

Au total, plus de 400 tablettes individuelles seront ainsi distribuées aux élèves et enseignants.

Une maintenance quotidienne des équipements informatiques

Depuis le 1er septembre 2015, le Département assume une nouvelle compétence transférée par l’Etat et non compensée : la maintenance des infrastructures et des équipements des collèges y compris les matériels informatiques et les logiciels nécessaires à l’enseignement et aux échanges entre les membres de la communauté éducative.

Le parc informatique en chiffres :

• 126 serveurs

• 2054 Ordinateurs fixes

• 47 ordinateurs portables

• 234 Imprimantes

• 42 copieurs

• 309 vidéopojecteurs

Les interventions en chiffres :

• 270 interventions en collège pour dépannage

Les investissements en chiffres

• 311 000 euros pour la rentrée 2015-2016

• 590 000 euros pour la rentrée 2016-2017

Les investissements servent à renouveler et moderniser le matériel et les réseaux : renouvellement de serveurs, des ordinateurs personnels, des copieurs, des imprimantes, etc.

La restauration scolaire : bien manger et manger local !

Il est important d’entretenir un bon équilibre alimentaire pour être en pleine forme physique et intellectuelle. Pour cela, le Département s’implique davantage dans la restauration collective de ses collèges en impulsant une démarche de qualité et de proximité.

Une réelle réflexion s’articule autour de l’équilibre alimentaire, de la recherche de « circuits-courts » d’approvisionnements de qualité sur le territoire des Hautes-Pyrénées, de manière à travailler avec des productions locales.

L’aide à l’introduction de produits BIO et locaux

Afin d’aider les collèges à introduire du BIO local, un partenariat a été conclu avec le GAB 65 (Groupement BIO des Hautes-Pyrénées) dans le cadre du projet que ce dernier est chargé de mettre en place pour le compte du Parc National.

Les collèges des Trois Vallées (Luz-Saint-Sauveur) et du Haut-Lavedan (Pierrefitte-Nestalas), du ressort du Parc National, ont bénéficié d’un diagnostic des pratiques, de formations, de l’élaboration de fiches de procédures, de la définition de la gamme de produits BIO à introduire selon la capacité des établissements, et de préconisations pour le rééquilibrage des menus dans le cadre de l’équilibre alimentaire.

Aujourd’hui, ces deux collèges de Luz-St-Sauveur et Pierrefitte-Nestalas sont entrés dans une phase de certification BIO par ECOCERT (organisme de certification).

Fort de cette expérience réussie, la démarche d’approvisionnement en denrées BIO et locales a été étendue à cinq autres établissements du département, dont deux collèges du bassin tarbais : Paul Valéry à Séméac et Victor Hugo à Tarbes puis viennent ensuite le collège Beaulieu à Saint-Laurent-de-Neste, le collège de la Barousse à Loures-Barousse et enfin le collège Maréchal Foch à Arreau.

Ces choix sont motivés par la volonté des établissements et des chefs cuisiniers d’intégrer cette approche dans la mesure où un approvisionnement dédié existe déjà, mais aussi car les chefs de cuisine ont déjà été formés aux techniques opératoires BIO.

Des actions de sensibilisation seront menées par le GAB 65 dans le courant du mois d’octobre auprès des élèves de 6ème de ces 5 nouveaux établissements et les chefs de cuisine seront accompagnés dans cette démarche.

Un plan alimentaire commun à tous les établissements

Ce plan alimentaire commun, rédigé avec l’appui d’une diététicienne, permet ainsi de bien identifier les besoins annuels des établissements afin d’anticiper les productions et les élevages.

A cet effet d’ailleurs, un logiciel est en cours de réalisation, par le Conseil Départemental, afin de permettre une meilleure planification des repas qui seront validés par une diététicienne.

Commission « Bien manger à la cantine » du Conseil Départemental des Jeunes :

Les jeunes élus ont notamment initié les actions suivantes : travail sur la mise en place d’une Commission Restauration au sein de chaque établissement ; réalisation d’affiches et de films flash (qui seront diffusés à la cantine) afin de sensibiliser au gaspillage alimentaire à l’équilibre alimentaire et à la valorisation des produits locaux.

Accompagnement et formation des chefs cuisiniers et des équipes :

• La mise en relation producteur/consommateur : contacts avec des producteurs et fournisseurs locaux : recherche de partenariats extérieurs tels : SICA Pyrénéenne, Arcadie, le Carré FERMIER, VEDERE...

• Rencontres professionnelles dans les exploitations et les visites de structures.

• Animations au sein des services de restauration avec la présence de producteurs.

CHIFFRES CLÉS

RESTAURATION SCOLAIRE

8427 élèves dans les collèges publics dont 6 864 demi-pensionnaires

1 200 900 repas (dont 170 800 repas pour les écoles primaires) produits dans les collèges publics

Rénovation et entretien des collèges

Le Département des Hautes-Pyrénées met à profit les périodes estivales pour effectuer des opérations de rénovations et de réparations dans les collèges qu’il entretient, rénove et équipe.

Cette année, 1 million d’euros ont été consacrés à ces travaux dans les collèges. Ces opérations concernent des réfections de peintures, des remplacements de menuiseries et d’isolations, l’amélioration de l’acoustique des salles, mais aussi la mise en conformité des locaux ou l’accessibilité. Il peut s’agir de petits chantiers ou d’opérations plus lourdes pour lesquelles des sommes significatives peuvent être engagées.

Parallèlement, une programmation dédiée au renouvellement des cuisines est mise en place à hauteur de 200 000 euros.

Les travaux effectués cette année

Collège Maréchal Foch (Arreau) 35 000 € TTC

Des travaux de mise en place de chambres froides dans les cuisines et mise en place du contrôle d’accès.

Collège Gaston Fébus (Lannemezan) 25 000 €

Réfection des peintures et des éclairages sur les circulations des 1ers et 2èmes étages des établissements pédagogiques.

Travaux concernant les chauffages salles d’activité sport/ théâtre.

Collège de La Barousse (Loures-Barousse) 51 100 € 

Création de sanitaires supplémentaires et remplacement de menuiserie (économies d’énergie) ; contrôle d’accès ; Travaux d’amélioration énergétique (régulation de chauffage, réfection totale).

Collège des Trois Vallées (Luz-Saint-Sauveur) 27 200 €

Travaux d’accessibilité ; rénovation de l’entrée du collège ; remplacement du revêtement sol des bureaux de l’administration et isolation des combles du bâtiment A.

Travaux de VRD, gros oeuvre et de sécurisation en mutualisant en régie les compétences des équipes de la Direction de l’Education et des Bâtiments et de la Direction des Routes et des Transports afin de minimiser les coûts pour la collectivité.

Collège Jean Jaurès (Maubourguet) 53 900 €

Réfection et réaménagement de 2 salles de sciences et d’1 salle de technologie ; Isolation des combles (économies d’énergie) et réfection dernière tranche des salles de cours ; travaux d’accessibilité et travaux relatifs au contrôle d’accès.

Collège du Haut Lavedan (Pierrefitte-Nestalas) 43 000 €

Equipement et réaménagement de la salle technologie en ilots et de la laverie en cuisine ; renforcement de la charpente et renforcement structurel du clocheton ; travaux de peinture ; travaux d’accessibilité ; travaux d’amélioration énergétique.

Collège Beaulieu (Saint-Laurent-de-Neste) 42 300 €

Réaménagement de l’administration ; Rénovation façade de l’administration côté avenue des Sports ; Remplacement de l’alarme incendie.

Collège Paul Valéry (Séméac) 27 000 €

Remplacement organigramme des clés ; travaux de remplacement des revêtements de sol.

Collège Desaix(Tarbes) 66 400 €

Réhabilitation de 7 salles de classe ; remplacement des menuiseries (économies d’énergie) ; création d’un passage entre parking et collèges ; travaux relatifs au contrôle d’accès ; aménagement d’une infirmerie.

Travaux d’accessibilité ; Travaux de rénovation salles de cours et circulations en tranche 1 ; remise en état des portes coupe-feu.

Collège Paul Eluard (Tarbes) 70 000 €

Création d’un auvent couvert à l’entrée du collège ; création et aménagement d’un plateau sportif (terrain de handball et de basketball) avec le concours du Parc routier pour les travaux de VRD.

Collège Massey (Tarbes) 8 000 €

Création d’un sanitaire dans la partie administrative ; travaux de serrurerie.

Collège Pyrénées (Tarbes) 78 000 €

Remplacement des menuiseries du self travaux mise en conformité électriques ; travaux d’amélioration énergétique ; réfection de la façade, réfection des chauffages dans les logements de fonction (économies d’énergie) ; câblage informatique ; contrôle d’accès.

Collège Voltaire (Tarbes) 53 000 €

Réaménagement de la laverie du collège ; rénovation des volets roulants du bâtiment D ; réfection des plafonds des réserves cuisine ; travaux de mise en conformité électriques ; travaux relatifs au contrôle d’accès.

Collège du Val d’Arros (Tournay) 76 000 €

Aménagement de la cour de l’ancienne école primaire en plateau sportif synthétique ; contrôle d’accès ; travaux de VRD effectués par le Parc routier départemental.

Travaux de clôture, gros oeuvre et revêtement synthétique en cours de consultation pour un montant d’environ 70 000 euros TTC.

Les travaux seront livrés à la rentrée de la Toussaint.

Collège Astarac-Bigorre (Trie-sur-Baïse) 17 500 €

Mise en place de faux-plafonds acoustiques et éclairage dans 3 salles de classe ; aménagements pour mise en place du contrôle d’accès ; mise en place d’un portier vidéo ; câblage informatique ; travaux de sécurisation sur l’entrée de la cuisine.

Collège La Serre de Sarsan (Lourdes) 63 000 €

Réfection des circulations sols et murs ; travaux de menuiseries en cuisine ; pose d’adoucisseurs (plomberie).

Réfection de l’éclairage du gymnase ; mise en sécurité des cages d’escalier ; travaux de clôture autour du gymnase de Sarsan (dernière tranche)

Collège Lapacca (Lourdes) 11 000 €

Remplacement éclairages du gymnase du Lapacca ; travaux accessibilité ; remplacement de luminaires (économies d’énergie).

Collège Blanche Odin(Bagnères-de-Bigorre) 168 600 €

Les travaux concernent la mise en place du plan d’accessibilité à hauteur de 90 000 euros TTC, ils se dérouleront de Toussaint à Noel.

D’autres opérations concerneront la rénovation de la salle de restauration ; des travaux d’amélioration énergétique, de remplacement des luminaires dans le bâtiment B (économies d’énergie).

Collège Victor Hugo (Tarbes) 75 500 €

Mise en conformité électrique et de l’alarme d’incendie ; rénovation des peintures des salles de cours et des circulations ; câblage informatique ; travaux d’amélioration énergétique (chauffages dans le bâtiment D) ; travaux de menuiserie ; pose d’une clôture.

Les transports scolaires, un service sur-mesure

Dans un territoire rural et de montagne comme les Hautes-Pyrénées, l’organisation du transport scolaire est une mission complexe. La proximité du Conseil Départemental avec le terrain permet de construire une offre quasiment sur-mesure pour offrir un service de qualité. Il y a plus de 330 circuits de transport scolaire organisés, chaque jour, matin et soir, sur le département. Ils permettent de couvrir 95% des communes. Nous veillons également à choisir des entreprises opératrices de transport de tailles variées sur le département, dans le respect du code des marchés. Nous désignons en tout 76 entreprises pour effectuer ce service. Dans les secteurs ruraux, le fait de travailler avec des petites entreprises locales permet d’une part, de soutenir leur activité, d’autre part, d’assurer une proximité rassurante avec les familles.

Le Département souhaite conserver la compétence du transport scolaire

La loi portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) confie les transports scolaires aux Régions à partir de septembre 2017, mais laisse toutefois la possibilité à ces dernières de déléguer cette compétence en matière de transport scolaire aux Départements et aux intercommunalités.

Dans un souci d’efficacité, le Département des Hautes-Pyrénées a d’ores et déjà sollicité une délégation de compétence auprès de la Région.

Les transports scolaires en chiffres

• 9,5 M € à la charge du Département pour l’organisation et le fonctionnement du transport scolaire

• 9 500 élèves concernés par le transport scolaire (de la maternelle à la Terminale)

• 95% des Communes du Département couvertes (451 dont 239 situées en zone de montagne)

• 330 circuits effectués quotidiennement, matin et soir, pour le transport scolaire

• 2 500 points d’arrêts

• 151 marchés publics conclus pour réaliser le transport scolaire sur tout le département

• 76 entreprises opératrices désignées pour cette mission par le Département

• 250 chauffeurs assurent le service