Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Poueyferré : carottes et navets au vin d’honneur !

mercredi 31 août 2016 par rédaction

Nous revenons aujourd’hui sur un épisode qui remonte au 15 août et que nous avions gardé sous le coude pour cette rentrée, laquelle coïncidera également avec le retour de façon régulière de notre rubrique « Bruits et chuchotements ».

Venons en donc au 15 août et au vin d’honneur de la fête locale de Poueyferré. Ce jour-là, le maire Jean-Louis Cazaubon a pris la parole et s’est exprimé longuement : 968 secondes exactement ou si vous préférez 16 minutes et 8 secondes (AUDIO). Il en a profité pour (enfin) évoquer, en tant que vice-président de la région Occitanie/Pyrénées/Méditerranée, un sujet qu’il s’était bien gardé d’aborder jusque là, à savoir l’augmentation de la vignette automobile qui va coûter 10 euros de plus par cheval fiscal. « Ce n’est pas applicable tous les ans, rassure-t-il, c’est uniquement quand on change la voiture. Pour les voitures d’occasion c’est exonéré. Pour les voitures propres aussi. La vignette c’est le seul levier fiscal sur lequel la Région peut agir. La Région on va en avoir besoin de plus en plus. Je le dis parce que je suis vice-président de la Région. Je me suis engagé là, pas par militantisme politique mais pour porter les problématiques de la ruralité car la majorité des élus vient des centres urbains, Toulouse ou Montpellier.(…) Plus tard, est-ce que les Régions bénéficieront d’une fiscalité propre comme c’était le cas autrefois ? Est-ce que ça sera une dotation de l’Etat ? »

Il s’est exprimé ensuite sur le regroupement des communes. « Si je ne le faisais pas, je ne serais pas transparent », lance-t-il. Je vais expliquer la position de notre commune (NDLR. Poueyferré a voté par 8 voix contre 7 pour rejoindre la grande agglo Tarbes-Ossun-Lourdes). On n’est pas tous branchés sur la même longueur d’ondes mais moi je ne cherche pas à convaincre ». Et d’ajouter : « Un journaliste a écrit que je mélangeais les carottes et les navets. Ça m’a peiné, je ne l’ai pas tout à fait bien pris mais je veux quand même expliqué la démarche. Notre motivation, c’est de protéger les intérêts de nos administrés. En clair, essayer de ne pas les écraser d’impôts ». Navré Jean-Louis de t’avoir fait de la peine. On te pensait blindé par les joutes syndicales d’antan où tu étais en première ligne. Tu n’as jamais été le genre, me semble-t-il, à te laisser impressionner. Là vraiment, je suis triste de t’avoir chagriné. En fait, tu as voulu démontrer avec des chiffres que toi seul possédais que tu te refusais de pas écraser les contribuables de Poueyferré. Il aurait été intéressant de fournir les justificatifs des chiffres annoncés (l’origine des sources, les modes de calcul, etc.) et la preuve de l’intérêt de l’agglomération en demandant un tableau comparatif des chiffres avant et après la hausse des impôts par la CCPL, avec et sans l’agglomération et avec et sans le Montaigu et Batsurguère. Ce qui est étonnant c’est que ta volonté de protéger les contribuables de Poueyferré ne se soit pas traduite par un vote contre ou d’abstention lorsqu’il a été question de voter la hausse des impôts à la CCPL ! (+ 16% de moyenne, ce qui n’est pas rien). Autre question que nous posons : « cette hausse des impôts par la CCPL ne va-t-elle pas provoquer automatiquement une hausse des impôts par la grande agglomération puisqu’il y a un alignement à la hausse en fonction de la fiscalité des intercommunalités fusionnées ? Dernière question au vice-président de la région : pourquoi à la région, les réunions sont organisées à Montpellier où il faut louer une salle privée, qui coûte cher, au lieu de les tenir au siège situé à Toulouse ? La grande région n’avait-elle pas pour but de faire des économies d’échelle ? ». Là aussi, tous les contribuables de la région, donc ceux de Poueyferré, sont concernés et crachent au bassinet.

On attend aussi de Jean-Louis Cazaubon qu’il annonce l’application d’une taxe sur le foncier prélevée par la région à partir du 1er janvier prochain, annoncée par le premier Ministre Manuel Valls. Ce que lui a fait observer ensuite José Marthe, conseiller départemental du canton (AUDIO)

JLC terminait son propos en disant qu’à Poueyferré aussi les réalisations avaient été menées à bien sans augmentation d’impôts, emboîtant le pas à un maire du canton qui l’avait souligné dans un discours (à écouter vers la fin de l’audio). Et de dire : « On mélange les carottes et les navets oui mais dans la garbure ».

G.M.