Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

La situation de la CCPL ne fait pas envie !

jeudi 16 juin 2016 par rédaction

Alors que la communauté de communes du pays de Lourdes tiendra demain soir à Saint-Pé-de-Bigorre un conseil communautaire qui donnera un avis sur le projet de grande agglo, hier soir, le conseil municipal de Tarbes a voté en faveur dudit projet préfectoral, contrairement à son premier vote du 23 novembre 2015. Un rétropédalage qui a fait se poser des questions au socialiste Jean-Claude Palmade. Cela a conduit Gérard Trémège, le maire de la ville centre, à s’expliquer et à s’interroger à son tour :

« Comment ces divergences de compétences vont-elles se régler demain ? Par exemple la CCPL a pour compétences le service de l’éducation et la petite enfance. Comment demain allons-nous pouvoir concilier tout ça avec l’ensemble des autres communautés de communes, sachant que si l’on transfère demain l’éducation et la petite enfance, on va transférer entre 300 et 400 personnes, peut-être plus. Est-ce que ça se décide comme ça parce qu’en quelques jours on nous présente un projet de grande agglo ? Non je suis surpris que vous preniez à la légère les investigations que nous avons développées depuis des mois tant avec la préfète à qui j’ai écrit deux fois, qu’avec le directeur des finances publiques. Personne n’a rencontré les maires concernés, personne ne les a écoutés. Aujourd’hui, vous verrez d’ailleurs le vote de bon nombre de ces communes qui n’ont pas été convaincues par les arguments qu’on a pu échanger, que la préfète a pu développer, vous verrez que tout est loin d’être réglé. Et que cela suscite encore des interrogations, notamment sur le plan fiscal et financier. Est-ce que vous avez regardé les comptes de la CCPL ? Nous les avons examinés. Quand la CCCO s’inquiète légitimement d’une alliance avec la CCPL qui se trouve dans une fragilité financière, nous regardons la réalité des choses pour qu’on puisse évaluer les conséquences. Est-ce que vous savez par exemple combien représente de recette supplémentaire la décision prise par la CCPL dans le budget 2016 d’augmenter les impôts de près de 16% ? Ça représente plus de 2 millions de recette avec la variation des taux et des bases. Et avec ça on dégage un excédent éventuellement de moins de 60 000 euros. Vous imaginez ce que ça représente sans cette augmentation très significative de la fiscalité. Les conséquences de tout cela ne méritaient-elles pas d’être examinées ?  »