Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Projet préfectoral de grande agglomération : les interventions

vendredi 10 juin 2016 par rédaction

On savait à l’avance que le projet préfectoral allait être approuvé par le conseil municipal de Lourdes, la maire Josette Bourdeu avait fait le forcing auprès de sa majorité pour qu’il en soit ainsi. Là où elle n’a pas réussi jusqu’à présent à convaincre la grande majorité des maires et communes du pays de Lourdes, même dans son canton de Lourdes 2, cela lui était plus facile d’imposer son point de vue auprès de la grande majorité de son équipe, disposée à la suivre encore les yeux fermés. Nous étions néanmoins curieux de voir quel comportement auraient certains élus de la majorité qui affichaient il y a quelques jours encore leur hostilité au projet. Le seul qui a finalement surpris ses colistiers, c’est Bruno Vinuales, adjoint au développement économique, qui s’est abstenu. Se souvenant sans doute qu’il est aussi conseiller départemental de Lourdes 2 (avec Josette Bourdeu), il comprend mieux la frilosité voire l’opposition des maires à ce projet XXL. Prendrait-il ses distances avec sa collègue de l’assemblée départementale ? L’avenir le dira.

Nous mettons en ligne ci-dessous l’essentiel des diverses interventions qui ont suivi le rapport présenté par Josette Bourdeu (.pdf)

Claude Heintz (Divers droite) a été le premier à prendre la parole. Il a dit son opposition au projet, sur le fond et sur la forme. Pour lui, la démocratie a été bafouée. Il a mis en exergue l’absence de projet. « Rien n’est clair dans ce domaine, a-t-il souligné. Beaucoup d’argent va passer dans le budget de fonctionnement de la grande agglomération. Quid de l’identité et du bassin de vie lourdais ? ». Il a dénoncé le coût de l’étude (18 400 euros) de Chalenges Publics sur lequel le rapport de Josette Bourdeu s’est basé, avec des « chiffres aléatoires ». « Je ne suis pas une girouette, je voterai contre » (AUDIO)

Michel Azot (UDI) a voté, sans surprise pour le projet. Il entraînera avec lui Michel Rebollo et Marie-Bernadette Xerri. Il s’en est expliqué longuement dans sa dernière conférence de presse. La dizaine d’années passées à la présidence du SCOT l’ont convaincu. Pour lui, le passé n’existera plus. Un discours très professoral . (AUDIO)

Jean-Pierre Artiganave qui a toujours été favorable à un axe Tarbes-Ossun Lourdes, était aussi d’accord au départ avec ce projet préfectoral de grande agglomération. Mais la méthode imposée ne lui a pas plu. « J’ai dit projet préfectoral, j’aurais pu dire projet étatique tant ce pouvoir agit comme un véritable tuteur de nos collectivités territoriales, en particulier nos communes et nos régions dont il dessine ou dessinera le passer outre évoqué par Claude Heintz du nouveau contour. Ce tutorat sonne-t-il le glas de libre administration de nos collectivités territoriales 34 ans après les lois de décentralisation au moment où les régions ne lèvent quasiment plus d’impôts, où l’Etat transfère nombre de compétences, créant la confusion… » (AUDIO)

JPA s’est abstenu avec Marie-Henriette Cabanne et Mohamed Dilmi.

La grande agglo fait visiblement rêver Gérald Capel, adjoint aux finances, en qui J-P Artiganave reconnaît le socialiste. Il estime que la méthode choisie n’est pas un déni de démocratie. Pour lui, ne pas être dans une grande agglo, c’est pénalisant pour l’emploi. (AUDIO)

Maxime Lafaille, le président du Mouvement des Jeunes socialistes 65, ne voit que des avantages dans ce projet (AUDIO)

En déclarant d’entrée « Nous pouvons constater que l’évolution de cette limite de l’interco dans une grande agglo pose beaucoup de questions. Pour ma part, je ne pourrai pas voter contre… », Bruno Vinualès allait effectivement causer la surprise en concluant qu’il… s’abstiendra. (AUDIO)

Angelika Omnès (majorité municipale) note que beaucoup de questions demeurent sans réponse. Elle s’abstient elle aussi (AUDIO)

Philippe Subercazes (majorité municipale) qui avait confié, il y a peu de temps, qu’il ne voterait pas ce projet de grande agglo, a finalement voter pour, les maires qu’il a interrogés ne l’ont pas convaincu de voter contre. (AUDIO)

Michel Ausina (majorité municipale) est quant lui enthousiaste à l’idée de voter pour cette grande agglo (AUDIO)

Le projet préfectoral de la grande agglo TOL a donc été approuvé. Claude Heintz a voté contre. Jean-Pierre Azot, Marie-Henriette Cabanne, Momo Dilmi, Bruno Vinuales et Angelika Omnes se sont abstenus.

G.M.


titre documents joints

10 juin 2016
info document : PDF
1.5 Mo