Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

L’étude d’impact du Schéma départemental de coopération intercommunale pour le Pays de Lourdes a été rendue publique vendredi

dimanche 5 juin 2016 par rédaction

Rien ne démontre l’intérêt pour la CCPL à rejoindre la grande agglo !

Vendredi après-midi, au siège de la communauté de communes du Pays de Lourdes, Marc-Antoine Vincent, président de Chalenges Publics accompagné d’Emmeline Heymes, une collaboratrice, est venue commenter l’étude d’impact du SDCI pour le Pays de Lourdes commandée par la présidente Josette Bourdeu. Incroyable mais vrai, tous les conseillers communautaires n’avaient pas été invités, dont certains sont même des élus de la majorité municipale (sic). Les élus de l’opposition, l’ancien maire et ancien président de la CCPL Jean-Pierre Artiganave en tête, avaient été carrément snobés ! Chapeau pour la démocratie ! Il y a beaucoup d’anomalies dans la conduite de ce grand dossier de l’intercommunalité. Tout porte à croire qu’on veut cacher pas mal de choses. On ne met pas sur le tapis tous les éléments susceptibles d’éclairer le débat. Au point que le malaise s’étend au fil des jours. Celle qui est l’objet de toutes les critiques, venues même de son camp politique, c’est Josette Bourdeu que l’on dit téléguidée par son bras droit, le DRH Laurent Rey. Une écrasante majorité de maires du canton de Lourdes 2 (ex Lourdes-Est) est vent debout contre sa position de vouloir rejoindre l’agglo XXL. Que l’on explique par son désir de ne pas braquer l’autorité préfectorale et de bénéficier d’appuis à travers des subventions et des dotations. Josette Bourdeu sera-t-elle la maire de Lourdes, à faire perdre son identité à sa ville et au pays de Lourdes ? Cela pourrait avoir de lourdes conséquences dans l’avenir. Et peut-être même plus rapidement que prévu. Les tensions sont vives. On s’en apercevra sans doute lors des fêtes de villages qui vont intervenir dans les cantons de Lourdes 1 et Lourdes 2. La première a d’ailleurs eu lieu ce dimanche à Julos. On a compris en écoutant le discours du maire Georges Castres qu’il ne mouillerait pas la chemise pour cette grande agglo. Lors du vin d’honneur, on a remarqué deux camps, celui de Josette Bourdeu, visiblement moins dense que l’autre, celui de la députée Jeanine Dubié et du conseiller départemental José Marthe, qui militent activement contre ce projet de grande agglo XXL.

Nous mettons en ligne ci-dessous l’étude d’impact du SDCI pour le territoire du pays de Lourdes remise par la société Chalenges publics. Cette étude sera présentée ce prochain jeudi 9 juin au conseil municipal de Lourdes. On croit savoir que la veille, et au lendemain de la rencontre du maire de Tarbes Gérard Trémège avec les élus de la CCPL, José Marthe et son quatuor du canton de Lourdes 1 tiendront une conférence de presse importante. Ils ne manqueront sans doute pas de dénoncer, comme ils l’ont déjà fait, le coût de cette étude (18 400 euros), étude qui se fonde sur les données brutes et sur les chiffres de la direction générale des collectivités locales qui sont tous accessibles gratuitement. Etude rendue également tardivement à quelques jours seulement du délai fixé par arrêté préfectoral (aux alentours du 15 juin). Pourquoi donc avoir attendu si longtemps ?

G.M.


titre documents joints

5 juin 2016
info document : PDF
1.2 Mo